Films

Self/Less : dévoile une intrigante bande-annonce avec Ryan Reynolds

Par Jacques-Henry Poucave
5 mars 2015
MAJ : 17 octobre 2018
0 commentaire
default_large

Tarsem Singh, en dépit d’une filmographie qui embarrasserait Jean-Marie Poiré (Les Immortels, The Cell…) est un metteur en scène dont la carrière est suivie par une poignée d’irréductibles fans. Ils ont peut-être eu raison d’attendre, le metteur en scène semble en passe d’avoir réalisé un bon film.

Loin de ses délires rococo au mauvais goût extrême et de ses scénarios poussifs, SELF/LESS s’annonce comme une fable de SF maîtrisée et glaciale, le genre de plaisirs trop rares pour qu’on les accueille autrement qu’à bras ouverts.

Quand un milliardaire se découvre condamné par un cancer, il est contacté par une curieuse société, qui lui propose de transférer son esprit dans un corps tout beau tout neuf. Le malade s’empresse d’accepter mais va bientôt découvrir que le réceptacle avec lequel il profite d’une nouvelle jeunesse n’est pas exactement une page blanche…

On voit évidemment venir la classique remise en cause du capitalisme et du libéralisme, traditionnel dans une certaine science-fiction confrontant les hommes au prix éthique et moral de leurs fantasmes. Mais on est bien obligé de reconnaître que l’ensemble paraît très bien dosé, parfaitement soigné et délicieusement paranoïaque.

Ajoutons qu’avec un casting où se répondent Ryan ReynoldsBen Kingsley et Matthew Goode, on ne peut qu’être alléchés. Sans compter que ce sont les très malins frères Pastor qui se sont chargés d’écrire le scénario, qu’on espère aussi revêche que leur Infectés.

Va-t-on enfin dire du bien d’un Tarsem ? On espère vaiment.

Rédacteurs :
Tout savoir sur Renaissances
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires