Cannes 2014 : Les français en lice pour la Palme d'or

Maryne Baillon | 17 avril 2014
Maryne Baillon | 17 avril 2014

La liste annuelle des sélectionnés pour le festival de Cannes a révélé aujourd'hui 18 films en compétition pour la Palme d'or 2014, dont quatre représentants du cinéma français. C'est deux fois moins d'occasions que l'année précédente d'agiter le drapeau tricolore sur la Croisette, même si finalement, il n'y pas trop de surprises du côté de nos compétiteurs. En effet, la rumeur annonçait déjà depuis plusieurs mois la présence supposée du Saint Laurent de Bertrand Bonnello (sa date de sortie au cinéma plusieurs fois reculée avait mis la puce à l'oreille), tout comme le nouveau film de Michel Hazanavicius, The search, qui marquera le retour du réalisateur à Cannes depuis The artist. Pas de film muet en noir et blanc, ni de Jack Russell pour cette fois, mais toujours à l'affiche la belle Bérénice Béjo qui jouera une infirmière et membre d'une Organisation Non Gouvernementale. Elle y recueillera un jeune enfant pendant le conflit opposant les russes et les tchétchènes survenu entre 1999 et 2000.

 

Moins prévisible, mais tout aussi attendu que ses autres compagnons de l'Hexagone, Sils Maria d'Olivier Assayas fait également parti de la compétition officielle. Son film qui sortira en salles le 20 août prochain réunit un joli casting composé entre autre de Kristen Stewart, Chloe Grace Moretz et Juliette Binoche. Face aux deux jeunes américaines, l'actrice française jouera Maria Enders, une comédienne qui a connu la gloire durant ces jeunes années grâce au rôle d'une fille si belle et ambitieuse qu'elle conduit au suicide d'une femme mûre. Mais vingt ans sont passés, on lui propose alors de jouer de l'autre côté du miroir, le rôle de cette femme plus âgée nommée Helena.

 

 

Le dernier de la liste et non des moindres, c'est Jean-Luc Godard qui, après la sortie de 3x3D au cinéma le 30 avril prochain, sera à Cannes pour présenter Adieu au Langage, un drame franco-suisse réunissant Héloïse Godet, Zoé Bruneau, Kamel Abdelli. On rnote cependant l'absence d'André Téchiné pour L'homme que l'on aimait trop, Mathieu Amalric pour La chambre bleue, Xavier Beauvois pour La rançon de la gloire, ou encore celle de Mia Hansen-Løve pour Eden.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire