George Lucas explique le frigo d'Indy 4

Simon Riaux | 19 janvier 2012
Simon Riaux | 19 janvier 2012
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal a peut-être piétiné l'innocence de nombreux fans de l'aventurier au chapeau, il n'en a pas moins fait naître dans la communauté cinéphile un débat passionnant et essentiel. Peut-on ou ne peut-on pas survivre dans un réfrigérateur, au beau milieu d'une explosion nucléaire ? Une question difficile à trancher, d'autant plus que malgré son insistance, personne n'a encore voulu prêter son frigo à Laurent Pécha pour le laisser prouver l'absolu réalisme du film. Heureusement, un journaliste du New York Times a publié un portrait de George Lucas dans lequel cet épineux problème trouve enfin une réponse.

« Quand j'ai dit à Lucas que Spielberg avait accepté les reproches du “Nuke the fridge“, il a semblé ahuri. « Ce n'est pas vrai, a-t-il dit, il essaie de me protéger. » En réalité, c'est Spielberg qui ne croyait pas à la scène. Pour aller au devant des peurs de Spielberg, Lucas a rassemblé un dossier entier consacré au “Nuke the fridge.“ Il était épais de plusieurs centimètres, indiqua Lucas avec ses mains, il dit que si le réfrigérateur était composé de plomb, et si Indy ne se brisait pas la nuque en s'écrasant au sol, il pourrait, en réalité, survivre. Les chances de survivre à ce réfrigérateur, d'après les scientifiques, sont de 50/50. »

Vous le saurez désormais, si la Corée du nord attaque, qu'un tremblement de terre entraîne un tsunami surréaliste, ou que vous notez une recrudescence de Terminators dans le voisinage... Frigo !

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire