25/8 : Wes Craven change d’acteur

Par Maud Desmet
17 avril 2008
MAJ : 30 septembre 2018
0 commentaire
default_large

Le prochain film d'horreur de Wes Craven, 25/8, devait marquer les premiers pas devant la caméra du fils de Dennis Hopper, Henry Lee Hopper. Ca ne sera malheureusement pas le cas. Pas de divergence d'opinion dans cette histoire, juste une sacrée malchance pour le fils de Hopper qui a contracté la mononucléose, plus connue sous le nom de maladie du baiser. Wes Craven, tenant visiblement à son acteur principal, souhaitait repousser le tournage en attendant que celui-ci guérisse, mais la menace de grève des acteurs, qui plane en ce moment sur Hollywood, l'a empêché de le faire.

 

Du coup le potentiel rebelle qu'on pouvait sans mal pressentir chez Henry Lee Hopper a été remplacé par l'apparente fadeur du jeune Max Thierot, qu'on a pu voir dans Jumper. Le fils de Hopper, pas mauvais joueur, a cependant affirmé qu'après avoir assisté au casting de Max Thierot, il est convaincu que c'est un acteur talentueux qui remplira tous les besoins du rôle.

 

Craven, qui tient à n'engager que des acteurs inconnus pour son film a aussi accueilli sur le tournage Nick Lashaway qui jouera la brute de service, John Magaro (qui remplace Jesse MacCartney) le meilleur ami du héros et Paulina Olszynski, la belle fille populaire qui fait craquer les garçon de la petit ville où se situe le film. L'acteur Raul Esparza est sérieusement envisagé pour interpréter le tueur en série. Denzel Whitaker, Shareeka Epps et Emily Meade font toujours partie du tournage qui se déroulera principalement dans le Connecticut.

 

La mononucléose, nouveau fléau des réalisateurs qui travaillent avec des acteurs adolescents ? Gare à toi Gus Van Sant !

 

 

 

 

   

                                        Max Thierot                                        Henry Lee Hopper

Rédacteurs :
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires