James Brown living in Paradise now

Emmanuelle Etienne | 26 décembre 2006
Emmanuelle Etienne | 26 décembre 2006

James Brown, le dynamique « parrain de la soul » s'est éteint dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 73 ans (encore que l'on ne connaisse pas réellement sa date de naissance). Selon les propos de son agent, Frank Copsidas, Brown a été hospitalisé pour une pneumonie à l'hôpital Emory Crawford le dimanche et est décédé le lundi à 1h45 du matin. Son ami de toujours, Charles Bobbit, était à ses côtés.

Après Elvis Presley, Bob Dylan, et quelques autres, Brown était une des influences musicales majeures des cinquante dernières années. Son oeuvre contient de grands classique tels que “Out of Sight”, “Sex Machine”, “I Got You”, ou bien encore “Say It Out Loud - I'm Black and I'm Proud”, et il reçoit, en 1992, un Grammy award pour l'ensemble de sa carrière. Mais ce triomphe ne l'empêche pas d'être malheureux dans sa vie privée. Il passe plus de deux ans dans une prison de la Caroline du sud. Après avoir été relâché, Brown remonte très vite sur scène et se produit en 1991 au théâtre Wiltern à Los Angeles. Peu de temps avant sa mort il épouse sa quatrième femme, Tomi Raye Hynie, une de ses choristes, avec qui il a un fils, James Junior.
Celui que l'on surnommait The hardest working man in show business, nous a quitté pour un repos bien mérité au paradis.

James Brown interprétant Living in America dans Rocky IV
(cliquez sur la photo pour accéder à la critique du film)

Source : Variety

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire