La XBox 360 conquiert Hollywood

Julien Dury | 8 novembre 2006
Julien Dury | 8 novembre 2006

Petite révolution dans les relations entre les mondes du cinéma et du jeu vidéo. Le service web Xbox Live permettra de télécharger des films et des programmes de télévision à partir du 22 novembre. Ce n'est pas la première fois qu'un site propose ce genre d'offre, mais à part iTunes, le succès ne s'est jamais trouvé au rendez-vous. Comme le souligne Tom Lesinski, responsable de la distribution numérique de Paramount, « les gens se plaignaient de la difficulté à transférer les fichiers vers une télévision » tandis que la Xbox 360 permettra de télécharger directement les vidéos sur le petit écran. Avec Warner Bros, CBS, MTV Networks et Turner, Paramount fait partie du groupe des compagnies ayant signé des contrats de distribution avec Microsoft. À signaler que l'autre catégorie de studios hollywoodiens est constituée par ceux encore en négociations.

On ne s'étonnera pas que Sony Pictures soit la seule exception à la règle puisque le groupe est sur le point de sortir la Playstation 3 et ne rejette d'ailleurs pas l'idée de suivre l'exemple de Microsoft, même si les capacités de leur nouvelle console ne permet pas une telle évolution dans l'immédiat. Du côté des studios, Warner Bros. est actuellement le grand gagnant de l'affaire puisque la compagnie sera la première de l'histoire du cinéma à diffuser des films en haute définition sur Internet. On annonce déjà Superman returns et V pour vendetta tandis que Paramount offrira son Nacho libre. Sur un plan pratique, les téléchargements coûteront entre un et 5 dollars avec un possible supplément pour accéder à la HD. En raison de la mémoire limitée de la console, les vidéos ne pourront être conservées et seront uniquement visibles sur le site. Celui-ci n'était à l'origine destiné qu'aux jeux en ligne mais a fini par proposer successivement des jeux d'arcade et des avant-premières de séries comme Battlestar Galactica. Le tournant actuel n'est donc que le résultat d'une longue marche vers l'interdépendance du cinéma populaire et du jeu vidéo…

Source : Variety

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire