Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix du 22 au 28 juillet

La Rédaction | 22 juillet 2022 - MAJ : 22/07/2022 18:27
La Rédaction | 22 juillet 2022 - MAJ : 22/07/2022 18:27

Netflix balance nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Ecran Large revient sur les nouveautés ajoutées par Netflix du 22 au 28 juillet 2022, films et séries confondus dans une liste non exhaustive.

Quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

the gray man

Disponible sur Netflix - Durée : 2h09

 

 

Ça parle de quoi ? Lorsqu'un énigmatique espion de la CIA découvre des secrets inavouables, il se retrouve traqué aux quatre coins du monde par un agent sociopathe qui a mis sa tête à prix.

Pourquoi il faut le regarder ? Tout simplement parce que c'est le nouveau gros blockbuster de Netflix et que 90% des abonnés de la plateforme vont probablement se jeter dessus puisque l'algorithme le proposera à tout le monde pour péter les scores d'audience. The Gray Man n'est vraiment pas le film de l'année, mais pour un long-métrage réalisé par les frères Russo (cinéastes incapables, mais producteurs très malins), c'est plutôt une petite partie de plaisir sans prise de tête.

Le scénario n'a rien d'original (puisqu'il pompe allègrement l'univers de Jason Bourne) et les scènes d'action sont aussi idiotes que celles de la saga Fast & Furious (en moins ambitieuses par ailleurs), mais il y a du rythme et surtout un trio d'acteurs qui porte le film sur ses épaules. S'il faut regarder The Gray Man, c'est surtout pour Ryan GoslingAna de Armas et Chris Evans, qui démontrent qu'avec pas grand-chose, ils sont capables de donner de l'énergie à un métrage qui manque cruellement d'identité et d'authenticité. Et puis franchement, pour une soirée entre potes devant Netflix, The Gray Man fera parfaitement le job.

Notre critique de The Gray Man

un peuple et son roi

Sur Netflix le 26 juillet - Durée : 2h02

 

Un peuple et son roi : photo, Adèle Haenel, Gaspard UllielManifester son mécontentement de façon pacifique.

 

Ça parle de quoi ? Pendant la Révolution française, une jeune lavandière et un vagabond se joignent à la classe ouvrière parisienne pour voir leurs rêves d'émancipation devenir réalité.

Pourquoi il faut le regarder ? Fresque historique profitant d’un budget conséquent, le dernier métrage en date de Pierre Schöller fait le récit sur plusieurs années de la prise de la Bastille en 1789, jusqu’à la mort en place publique du Roi Louis XVI en 1793. Plus qu’une réflexion sur la Révolution française, le cinéaste traduit avant tout par l’image le bouillonnement d’une population excédée, et sa revendication aux libertés individuelles, lesquels trouvent, plus que jamais, résonnance au sein du climat politique et social actuel.

Spectacle visuel et ambitieux qui a su trouver son solstice sur grand écran, Un peuple et son roi donne la part belle à la complexité d’une époque, quitte à conférer à son intrigue quelques longueurs. Mais l’ensemble se répond d’une telle énergie, en grande partie fournie par un panel de comédiens habités par leurs rôles respectifs (dont le regretté Gaspard Ulliel qui y livre une performance touchante de sincérité) que le spectateur pardonnera au métrage ses inégalités.

Notre critique d'Un peuple et son roi

l'homme le plus détésté d'internet

Sur Netflix le 27 juillet - Durée : 3 épisodes

 

L'Homme le plus détesté d'Internet : photoLe temps de la revanche a sonné

 

Ça parle de quoi ? Une mère se lance dans une lutte acharnée pour faire le monstre à l'origine d'un site de porno-vengeance où apparaissent des photos compromettantes de sa fille.

Pourquoi il faut la regarder ? Si vous avez aimé détester les psychopathes de L'Arnaqueur de Tinder et Don’t F**k with Cats, vous allez très probablement vous laisser emporter par L'Homme le plus détesté d'Internet, une série documentaire en trois épisodes qui retrace le phénomène le plus scandaleux d’Internet, celui du revenge porn perpétré par Hunter Moore dans les années 2010.

La série revient sur l'enquête menée par la mère d'une victime qui a mis les petits plats dans les grands pour tenter de faire tomber le fou qui a dévoilé des centaines de photos intimes de personnes non consentantes. Grâce à de nombreux entretiens, de victimes, d'enquêteurs et du psychopathe en question, L'Homme le plus détesté d'Internet raconte l'affaire sordide qui a valu à Hunter Moore ce surnom très explicite.

pipa

Sur Netflix le 27 juillet - Durée : 1h55

 

 

Ça parle de quoi ? Dans une ville isolée, une ex-flic doit replonger dans le monde sombre qu'elle pensait avoir laissé derrière elle lorsqu'elle se retrouve mêlée à une affaire de meurtre.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que ce polar mexicain dépayse. Alors qu’on est habitué aux thrillers anglo-saxons depuis fort longtemps et que de nouvelles pépites du genre en Europe ou en Asie nous ont récemment impressionnés, il n’est pas insensé de se tourner également vers les productions latino-américaines. Ici, une femme flic surnommée Pipa doit enquêter sur une mort mystérieuse dans la petite ville où elle vivait en paix jusque là.

Comme souvent dans les thrillers de ce genre, les petits meurtres cachent de lourds secrets et entraînent une montagne de conséquences. Entre investigation sans concession et drame sur fond de luttes ethniques, Pipa a la volonté d’inscrire son récit policier dans une véritable thématique sociale. La très bonne Luisana Lopilato y incarne une enquêtrice charismatique et prête un œil neuf au spectateur sur des problèmes de sociétés américaines auxquels nous ne sommes pas accoutumés et donc assez passionnants.

respirer

Sur Netflix le 28 juillet - Durée : 6 épisodes de 60 minutes 

 

 

 

Ça parle de quoi ? Lorsqu'un petit avion s'écrase au fin fond du Canada, l'unique survivante doit lutter contre les éléments, mais aussi contre ses propres démons, pour ne pas mourir.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que cette nouvelle série survival saura s’adresser à ceux d’entre vous qui aiment se demander combien de temps il est possible de tenir seul dans la nature sauvage sans aide ni technologie. Véritable « woman VS. wild », Respirer ressemble un peu à une sorte de Lost en solitaire beaucoup plus court où une lutte intime contre le désespoir est au cœur du récit.

Respirer semble prolonger sur six épisodes l’expérience d’un survival en général traité en un film en utilisant différentes trames temporelles. Entraînant Liv dans ses souvenirs et ses traumas, la série semble lier les épreuves physiques à la condition mentale. Portrait d’une héroïne moderne face à l’impossible, Respirer n’a sans doute rien de révolutionnaire, mais a le potentiel pour captiver.

 

MAIS AUSSI...

Ma maison rêvée, Rebelde, Le chemin de l'olivier, Street Food USA, Agenda, Débrouille et démêlés, Shania Twain : Not just a girl, Apollo 17 : The Untold Story of the Last Men on the Moon, ...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mokuren
23/07/2022 à 13:19

Sur le site top10.netflix, il apparaît que "Extraordinary Attorney Woo" est la 1ère série non-anglophone la plus regardée dans le monde sur la plateforme depuis deux semaines, et se place en 3e position en englobant les séries anglophones sur la semaine du 11 au 17 juillet.
Un avis sur le sujet ou c'est pas votre rayon?
En tout cas, jeter un coup d’œil à cette série est mon conseil du jour de lectrice. :)

votre commentaire