They/Them : une bande-annonce flippante pour le slasher en camp de reconversion LGBTQIA+

Axelle Vacher | 23 juin 2022 - MAJ : 23/06/2022 12:26
Axelle Vacher | 23 juin 2022 - MAJ : 23/06/2022 12:26

Kevin Bacon est à l'affiche de They/Them, le nouveau slasher produit par Blumhouse qui s'est dévoilé dans une première bande-annonce.

Il y a les camps de vacances, les camps de conversion, les thérapies adolescentes, et les thérapies de réorientation sexuelle, et dans tous les cas, c'est généralement les parents qui y forcent leur tendre progéniture. Après le poignant Boy Erased de Joel Edgerton, et le non moins poétique Come as you are de Desiree Akhavan, c'est au tour de la société de production Blumhouse de s'intéresser à ces petites ignominies, et d'en sous-tendre le caractère horrifique au sens le plus littéral du terme.

Ainsi, peu après le petit échec de l'indigent Firestarter, la maison revient hanter les écrans au bras de Kevin Bacon, lequel interprètera le dirigeant faussement charismatique d'une organisation destinée à "guérir" celles et ceux dont la sexualité, ou l'identité de genre, ne se conforment pas aux codes préhistoriques d'une hétéronormativité jugée idéale. Fort de ce postulat qui fleure effectivement bon la torture et le terreau fertile à n'importe quel récit d'épouvante, They/Them s'est récemment dévoilé au moyen d'une première bande-annonce qui donne froid dans le dos.

 

 

"Cet espace est sûr. Pour tout le monde", annonce Owen Whistler (Kevin Bacon), le sourire douteux, l'oeil glaçant. Face à lui, un groupe d'adolescents fraichement débarqués au beau milieu des bois, le sac à dos à l'épaule, et le doute en bandoulière. Décidés à ne pas prendre l'affaire trop au sérieux, et résister du mieux qu'ils le peuvent, les adolescents tentent de se réapproprier les lieux par la danse, la fête, et la luxure, mais bien vite, ces premières images tournent au vinaigre. 

Sous-tendues par un split-screen fendu en diagonal, lequel traduit un jeu de dualité évident relatif au genre, aux individus, et aux apparences, ces premières images font rapidement grimper la tension, et figurent à demi les diverses méthodes qu'utilise le camp Whistler en vue de parvenir à ses fins. Livrés à eux-mêmes, les adolescents n'auront d'autres choix que de prendre les choses en main afin de sauver leurs peaux.

 

They/Them : photo, Cooper Koch, Monique Kim, Quei Tann, Austin Crute, Darwin del Fabo, Theo GermaineLa fine équipe

 

Premier long-métrage à la réalisation du scénariste John Logan, auquel on doit notamment les scénarios de Gladiator, Skyfall, ou encore Aviator, They/Them se veut l'aboutissement d'un récit dûment muri au fil des ans par son créateur. Dans un communiqué de presse relayé par IndieWire, le scénariste, producteur et désormais cinéaste a confié :

« L'idée de They/Them a germé toute ma vie. Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours adoré les films d'horreur. Je pense que c'est parce que, pour moi, le monstre représentait "l'autre" systématique ostracisé, et en tant qu'enfant gay, je ressentais une très forte affinité pour ces personnages qui étaient différents, proscrits. Je voulais faire un film qui célèbre le fait d'être queer, et qui figure des personnages que je n'ai jamais vus au cinéma en grandissant. »

They/Them s'annonce donc comme un slasher hautement satisfaisant qui devrait donner la part belle à une communauté encore beaucoup trop sous-représentée dans les médias de masse. Disponible à compter du 5 août sur la plateforme Peacock, le métrage ne dispose pour le moment d'aucune date de sortie française.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Tnecniv
26/06/2022 à 12:45

@Kyle Reese, je suis d'accord, je retiens aussi son personnage dans la série City on a hill ou il est excellent et qui reviendra le mois prochain pour une troisième saison, si on aime KB dans ce registre, ce serait dommage de passer à côté de cette série.

qc
24/06/2022 à 15:10

hey tonton renseigne toi un peu ,au lieu de critiquer mon francais

Tonton
24/06/2022 à 09:18

@qc

Pathétique commentaire homophobe et à vomir, il n'y a pas la lumière à tous les étages semble-t-il, ce que le niveau de français du message tend à confirmer...

Jason
23/06/2022 à 21:47

"aux codes préhistoriques d'une hétéronormativité jugée idéale"
Putain bonjour le niveau de progressisme chez Ecran Large. Plus haut c'est le soleil.

Kyle Reese
23/06/2022 à 15:50

Kevin Bacon en méchant, j'en prendrai bien une tranche car ça donne souvent un très bon film.

BlackAdaube
23/06/2022 à 13:49

Un petit côté Get Out (of the closet du coup). Je dis pourquoi pas !

RobinDesBois
23/06/2022 à 13:46

"They/Them s'annonce donc comme un slasher hautement satisfaisant qui devrait donner la part belle à une communauté encore beaucoup trop sous-représentée dans les médias de masse"

Faut pas exagérer. Je vous propose de vous connecter sur netflix et de lancer 20 séries anglosaxonnes produites par la plateforme au hasard et de m'indiquer le pourcentage de séries dans lesquelles cette "communauté" n'est pas représentée. Et je mets communauté entre guillemet parce que c'est contestable. Communauté gay, lesbienne et trans oui. Mais tous les "non hétéronormés" ne forment pas une communauté ensemble ça n'a aucun sens. La preuve étant que LGBT est un sigle.

Ray Peterson
23/06/2022 à 12:50

Kevin Bacon de retour dans un camp et un clasher. J'espère qu'il ne subira pas le même sort que sa performance fabuleuse (!) dans Vendredi 13.

votre commentaire