Films

Sleepy Hollow : une nouvelle adaptation arrive après le film de Tim Burton

Par Mathieu Victor-Pujebet
12 juin 2022
MAJ : 13 juin 2022
9 commentaires
photo, Johnny Depp

Plus de 20 ans après le grand film de Tim Burton, une nouvelle adaptation de Sleepy Hollow est en préparation.

Alors qu’un teaser de Wednesday a récemment dévoilé le retour de la famille Addams sur Netflix, l’occasion de se replonger dans la filmographie de Tim Burton est idéale. Entre Sweeney ToddAlice au Pays des merveilles et Miss Peregrine et les enfants particuliers, dire que les derniers films du cinéaste américain ne font pas l’unanimité sonne comme un doux euphémisme.

Pourtant, dans les années 80 et 90, le bonhomme nous a livré une sacrée collection beaux films. Parmi eux, après les passionnants Edward aux mains d’argentBatman, le défi et Ed Wood, il y a Sleepy Hollow, La Légende du cavalier sans tête. Un de ses plus grands films, et pourtant pas un de ses plus appréciés, ce long-métrage est une adaptation d’une nouvelle de Washington Irving, qui va d’ailleurs prochainement faire une nouvelle apparition sur grand écran.

 

Sleepy Hollow, La Légende du cavalier sans tête : photo« Qu’on lui coupe la tête ! »

 

En effet, d’après Deadline, Paramount serait en train de préparer un nouveau film Sleepy Hollow, cette fois réalisé par Lindsey Beer. Scénariste à l’origine, Lindsey Beer est en train de faire ses premiers pas dans le domaine de la réalisation puisqu’elle finit tout juste son premier long-métrage. Il s’agira d’un prequel de Simetierre, le roman écrit par Stephen King, déjà adapté en 1989 et en 2019.

En parallèle de ce projet, elle a créé et showrunné la série The Magic Order pour Netflix, adaptée des comics de Mark Millar. Elle a également participé à l’écriture du prochain long-métrage Star Trek de la Paramount, ainsi qu’à des esquisses de scénarios pour un remake de Bambi et un film Hello Kitty (oui oui). Si on n’a pas encore eu l’occasion de voir ce que donne la réalisation de Lindsey Beer, on peut d’ores et déjà saluer sa capacité d’adaptation qui va du film pour enfant, à l’oeuvre de Stephen King, en passant par le fantastique et la science-fiction.

 

Sleepy Hollow : PhotoGarder la tête sur les épaules

 

À voir comment cette souplesse se traduira dans Sleepy Hollow, le long-métrage de 1999 s’amusant déjà à jongler entre la terreur et un humour noir très réjouissant. Pour rappel, la nouvelle d’Irving sur le Cavalier sans tête a également eu le droit, entre autres, à une adaptation moderne en série, à un court métrage Disney et à des apparitions à la télévision. En attendant d’en savoir plus sur cette nouvelle version de Sleepy Hollow, rappelons que la première série de Tim Burton débarquera sur Netflix d’ici la fin 2022.

Rédacteurs :
Tout savoir sur Sleepy Hollow
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 9 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
John Spartan

J’avais adoré ce film, pourtant je ne suis pas fan de Burton ni de Depp, et il y avait également l’incroyable Christopher Walken.
Un remake, pourquoi faire ?

qc

Incroyable mais la machine a sous parle et fait encore des siennes

Kyle Reese

Ils sont sérieux. ?
Mais quelle époque de m*rde.
Le film sera moins bon que celui excellent de Burton et va se planter comme la plus part des remakes.
Et puis personne n’attend ce remake.
Mais Hollywood n’a plus d’idée à part essorer leur patrimoine jusqu’à la dernière goutte c’est dingue.
C’est incompréhensible.ce manque de discernement.
Annonce vraiment moche.
J’aurais préféré apprendre le lancement d’une suite Aux enfants particuliers tient.

L'indien Zarbi.

Ils vont pousser le vice faire un remake d’Edward scissors hands.
On parie ?

Eddie Felson

Bon, on est tous d’accord pour ne voir aucun intérêt à cette nouvelle adaptation de ce qui peut-être considéré comme un classique oscillant, selon les goûts, entre très bon film et chef d’oeuvre.
Encore une preuve, s’il en fallait, de l’inculture, du manque de curiosité intellectuelle pour ce qui à plus de 10 ans…. voir…5 ans! Époque amnésique et anesthésiée, culturellement parlant.