Interceptor : Netflix balance une bande-annonce nucléaire pour son gros film d'action

Déborah Lechner | 5 mai 2022 - MAJ : 05/05/2022 11:37
Déborah Lechner | 5 mai 2022 - MAJ : 05/05/2022 11:37

Netflix a dévoilé une bande-annonce d'Interceptor, son prochain film d'action avec Elsa Pataky qui veut sauver le monde et casser des bouches.

Depuis Fast & Furious 8 en 2017, Elsa Pataky s'est faite plutôt discrète sur le grand écran, ne partageant qu'un rôle secondaire dans le film Horse Soldiers porté par son mari Chris Hemsworth. Et même si elle s'apprête à faire son retour, il faudra encore attendre pour la revoir sur grand écran. Avant que l'interprète de Tyler Rake revienne sur Netflix dans la suite du film de Sam Hargrave et le drame dystopique Escape From Spiderhead de Joseph Kosinski, ce sera donc à sa femme, de prendre les armes sur la plateforme de streaming. 

Après un entraînement intensif de 6 mois où elle eut tout le loisir de développer force et agilité afin de mieux se préparer à son rôle, l'actrice revient donc investir les écrans avec Interceptor, thriller d'action en sur-régime et premier passage derrière la caméra du scénariste Matthew Reilly. Un métrage aux prémices surchauffées qui s'est un peu plus dévoilé au travers d'une toute première bande-annonce.

 

 

Désabusée par le récent refus de sa candidature au Pentagone, la capitaine JJ Collins (Elsa Pataky) se retrouve aux commandes d'une base d'interception de missile nucléaire esseulée au milieu de l'océan Pacifique. Tenace et résistante, la jeune femme devra faire usage de ses années d'entraînement militaire alors qu'une attaque coordonnée terroriste menace sa base et impulse l'intervention de l'ancien officier des renseignements américains Alexander Kessel (Luke Bracey), lequel semble par ailleurs motivé par de sinistres desseins. Désormais prise au piège d'une flopée de mercenaires, JJ Colins ne dispose que d'une poignée de minutes afin d'empêcher Kessel de réaliser sa mission.

Ces premières images investissent donc d'emblée l'action brutale et haletante à laquelle se répond le métrage. Fort d'un concept exposé au lance-pierre, cet aperçu ne tergiverse nullement autour de son intrigue pour mieux s'employer à figurer la résilience quasi-bestiale de son personnage principal, et faire monter une adrénaline qui ne devrait plus redescendre avant le générique de fin. 

 

Interceptor : photo, Elsa Pataky, Tim WongParce que poser son cerveau pour regarder des gens se taper dessus, c'est bien aussi

 

Si bien des bandes-annonces ont le défaut de figurer à l'excès chacun des tenants et aboutissants de leurs récits, celle d'Interceptor brille au contraire par son efficacité, et énonce sans les compromettre les mises en péril auxquelles le capitaine sera confrontée. Des images qui promettent donc un spectacle sans surstylisation, porté par un avide sens du rythme qui n'aura, à n'en pas douter, rien à envier aux franchises les plus connues du genre. Interceptor est attendu le 3 juin prochain sur Netflix.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Neji
08/05/2022 à 14:22

Le seul truc qui pourrait sauver ce fabuleux nanar, c'est qu'elle finisse par foutre un coup de latte a un missile nucléaire russe , en plein vol bien sûr...

Numberz
06/05/2022 à 09:52

Vous les sentez les missiles arrêtés au dernier moment en mode désactivé, pataky ayant fait son pont de singe a un bras et appuyant a 00.00.001.27 sur le bouton essayant d'appeler l'état major sans réponse en mode suspense pendant 5 secondes d'un lourd silence et enfin on vous entend les missiles ont été désactivé et la musique de Nick glennie-smith?

free spirit
06/05/2022 à 09:22

pas crédible...Des Clins D'œil à tout va...

Lord Sinclair
05/05/2022 à 23:43

Si Erika Eleniak ne sort pas d'un gâteau, je ne vois pas trop l'intérêt...

Magloire
05/05/2022 à 17:18

Quand je pense que c'est l'ex de Michael Youn quand il criait "moooorning Liiive" dans un haut-parleur dans des chiottes public, et que maintenant elle sort avec Thor des Avengers...

Voilà c'est tout ce que c'est une bande-annonce m'inspire lol

alulu
05/05/2022 à 16:16

Elle fout des patates à qui?

jorgio6924
05/05/2022 à 13:32

Ça sent mon plaisir coupable de l'été :D

Kelso
05/05/2022 à 13:25

On dirait un Die Hard au féminin ou plutôt la version plus bas de gamme, un Piège en haute mer au féminin. Et oui comme dit @Tearsin si succès on risque d'avoir film avec Tyler Rake et JJ Collins ensemble du coup, d'ailleurs les titres originaux des films se ressemblent beaucoup (Extractor et Interceptor).

Tearsin
05/05/2022 à 13:01

A voir en vf pour bien se marrer ^^

"Je fous mon flingue où je veux; et c'est souvent dans l'oeil."
`
J'imagine bien l'univers étendu où mari et femme seraient réunis pour casser de la rotule.

Merlin en chantier
05/05/2022 à 11:56

Mon dieu...

Je m'attendais à voir le logo Europa Corp apparaître à tout moment. Et puis je me suis rappelé que Besson avait réussi à mettre sa boîte en faillite. Ouf.
Mais ça m'a l'air quand même bien mauvais.

votre commentaire