Matrix 4 : poursuivi en justice à cause du flop au box-office, Warner contre-attaque

Matthias Mertz | 16 février 2022 - MAJ : 16/02/2022 16:03
Matthias Mertz | 16 février 2022 - MAJ : 16/02/2022 16:03

Après la plainte de Village Roadshow pour le bide de Matrix Resurrections au box-office, Warner Bros répond aux attaques.

Le 7 février 2022, on apprenait par Variety que Warner Bros était poursuivi en justice par la société de production Village Roadshow Pictures. Ladite société de production accuse Warner d'avoir sabordé la sortie en salles de Matrix Resurrections pour gonfler ses abonnements sur HBO Max.

Pour rappel, Matrix 4 n'a pas été le seul film à sortir simultanément sur HBO Max et en salles, et si Dune a réussi à trouver un succès commercial correct (la reprise du roman de Frank Herbert par Denis Villeneuve a d'ailleurs dépassé les 400 millions de recettes), The Suicide Squad ou La Méthode Williams ne peuvent pas en dire autant.

Si la coopération entre Village Roadshow et Warner Bros ne date pas d'hier (Village Roadshow a par exemple co-produit les 3 précédents opus de la saga et bien d'autres films avec Warner), il y a donc de l'eau dans le gaz entre les deux sociétés, et ce malgré près de 25 années de bons et loyaux services.

 

 

Village Roadshow espère donc sans doute récupérer un peu d'argent pour compenser le bide stratosphérique de Matrix Resurrections au box-office grâce à ce procès. Toutefois, Warner Bros n'a pas du tout l'intention de se laisser marcher dessus. Le studio s'est ainsi défendu des accusations de Village Roadshow et a affirmé n'avoir jamais accepté que le film sorte exclusivement en salles.

La société mène en effet une autre offensive, en expliquant que Village Roadshow s'est soustrait à ses obligations de participer aux coûts de production :

"Il est à noter que durant l'année 2021, nous sommes parvenus à trouver des accords mutuels à propos de toutes les sorties de 2021 pour proposer des compensations additionnelles à nos partenaires à la lumière de notre politique de sorties simultanée durant la pandémie. La seule exception a été Village, qui a refusé d'honorer ses impératifs en payant leur part de frais de production, tout en rejetant l'opportunité que nous leur avons donné d'éviter les risques d'une sous-performance.

 

Matrix Resurrections : photo, Keanu Reeves, Jessica Henwick"Vous m'avez demandé de vous suivre et je suis au tribunal de grande instance ..."

 

Au lieu de cela, Village voulait profiter du bénéfice de se présenter publiquement comme co-propriétaires et co-producteurs tout en préservant un droit de regard jusqu'à la fin sur les performances du film sans aucun investissement financier de leur part. Ce n'est pas comme ça qu'on mène un business ni qu'on est un partenaire de confiance."

Selon Variety, la somme réclamée par Warner Bros serait de 112,5 millions de dollars. Une somme dont Village Roadshow ne pourrait s'acquitter. La société de production explique en effet ne pas pouvoir rembourser son créancier après que Warner Bros ait vidé le film de sa valeur. Un reproche généralisé à toute la franchise Matrix, qui serait endommagée par un flop au box-office pareil.

La situation rappelle en tout cas celle de Disney contre Scarlett Johansson autour de Black Widow. Si depuis les poursuites de l'actrice, tout semble être au beau fixe entre l'interprète de Black Widow et la maison Marvel, c'était sans doute grâce à Daniel Petrocelli, avocat qui s'était occupé de la défense de Disney et qui rempile cette fois pour assister Warner Bros.

 Matrix Resurrections : photo, Neil Patrick Harris"Ces 112 millions qu'on vous doit, ils sont dans cette salle avec nous ?"

 

Outre la polémique autour de Matrix 4, qui comprendrait ses frais de production impayés selon Warner, ou sa sortie sciemment sabordée selon Village Roadshow, le partenariat historique des deux entreprises pourrait vaciller à l'avenir.

Diane Torres, représentante de Village Roadshow, estimait que malgré le versement de 4,5 milliards de dollars pour la distribution de 91 films, Warner Bros avait mis en place des process pour éviscérer les droits de la société de production de participer à des projets dérivés de nombreuses franchises, bien que Warner Bros soit dans une phase de développement très active. Nous n'avons donc pas fini d'entendre parler du combat juridique entre Warner Bros et Village Roadshow.

Tout savoir sur Matrix Resurrections

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Tousen
22/02/2022 à 19:15

Je ne comprendrai jamais cette haine pour cette masterclass....les gens n'ont rien compris de l'univers Matrix en fait et de ses sous-entendus...

Vulfi
20/02/2022 à 19:23

Ce conflit n'existerait pas si Matrix 4 était juste un film moyen ou indolore. Les deux camps ont ici parfaitement conscience qu'il s'agit d'un produit honteux, de très mauvaise qualité, et qui salit leur image dans des proportions encore inestimables. C'est plutôt logique de les voir se renvoyer la balle pour sauver les meubles et ne pas être tenus responsables d'une telle horreur.

A titre de comparaison, The Last Duel est lui aussi un échec commercial assez phénoménal. Pour autant il n'a pas provoqué de tels remous. Ni la réputation de Scott ni celle des différents protagonistes du film n'a été à ce point endommagée. Pourquoi ? Parce que le film est bon.

mayukawa
19/02/2022 à 18:22

@Morcar
Mignon Mr Bobine. Ce n'est pas comme si on avait eu au minimum 20 autres youtubeurs avant lui (en anglais), qui traitaient le sujet en le disséquant.

J'adore aussi l'idée que le film "souffre" du streaming. Comme si une daube pareille aurait eu du succès sans ça.

Ce film n'apporte rien et ne véhicule rien d'autres que les tribulations personnelles de Lana Wachowski, qui ne cherche pas à offrir qqch au spectateur mais veut donne juste la complainte de sa vie personnelle sur grand écran, sans subtilité ni autre sentiment que l'appitoiement basique.

Si on avait un film éponge pour les problèmes personnels de chaque réalisateur de ce calibre, le cinéma tomberait encore plus bas qu'il ne l'est déjà. Autant débrancher son cerveau et regarder sharknado plutôt que cette purge de Matrix 4.

Jayce
18/02/2022 à 14:16

C'est simplement car ce film est une daube faut pas chercher plus loin

rientintinchti
17/02/2022 à 21:07

@ la Rédac
Cet article, c'est une spéciale dédicace pour moi??? Avouez!!!

Kyle Reese
17/02/2022 à 16:37

@Morcar

Merci pour ce lien. Une excellente analyse du film. Encore plus méta que méta ... dingue cette Lana ! Matrix 4 manque peut être de corps (et encore) mais a beaucoup de cœur ! Plus je pense à ce film, à son histoire et à son sens (ses sens) plus je l'apprécie.

RICO
17/02/2022 à 16:11

Genre ça aurait pu être un succès...

Morcar
17/02/2022 à 14:53

Petite information : la récente vidéo de Mr Bobine sur Matrix 4, disponible sur YouTube, est excellente. Mais bon, ceux qui ont acté que le film était mauvais refuseront sans doute de voir ce qui leur a échappé lors de la séance.

Kyle Reese
17/02/2022 à 14:16

@ François Lenglet

Merci pour cette explication. Mais du coup Village a mis de l’argent ou pas dans la production ? J’ai l’impression qu’ils ont juste donné leur aval et une sorte de reconnaissance de dette pour ramasser ensuite de l’argent sur les bénéfices non ? Un peu comme en bourse avec les effets levier.

François Lenglet bis
17/02/2022 à 09:45

En fait, il est flagrant que Warner Bors. cherche à torpiller Village Roadshow pour les acculer (s'ils n'ont pas les 112 M et n'ont pas raqué leur tribut annuel à Warner, c'est qu'ils sont acculés sur le plan financier : ils n'ont plus de trésorerie) et s'en emparer...

Plus
votre commentaire