Guerre du streaming : Paramount+ prêt (apparemment) pour la bataille avec Netflix et Disney

Matthias Mertz | 14 décembre 2021
Matthias Mertz | 14 décembre 2021

Bob Bakish, CEO de la maison mère de Paramount+, a clamé que la plateforme a enregistré de grosses recettes sur le marché très concurrentiel de la SVoD.

Au détour de l'UBS Global Technology, Media and Telecom Conference, Bob Bakish, directeur général de ViacomCBS (conglomérat rassemblant entre autres Showtime et Paramount+) a annoncé des recettes énormes pour la maison mère de la discrète plateforme sur le marché de la SVoD. ViacomCBS avait déjà clamé avoir récolté plus d'un million d'abonnements durant le week-end du 8 novembre 2021, et cela ne semble pas près de s'arrêter.

Durant son troisième trimestre de l'année 2021, ViacomCBS aurait ainsi gagné 4,3 millions d'utilisateurs, dont la plupart proviendraient de l'attractivité de Paramount+. Alors qu'en février 2021, le groupe estimait pouvoir dégager de la SVoD 7 milliards de recettes annuel en 2024, ce nombre (qui était alors de 3,6 milliards de recettes) a déjà dépassé les 5 milliards durant ce début de dernier trimestre de l'année 2021. Pour le dire de façon plus simple, les attentes du conglomérat ont été balayées par son succès selon leur directeur général.

 

Emily in Paris : Photo Lily CollinsEn partant de Chicago à Paris et de Paramount+ à Netflix, Emily a fait des heureux

 

Les années 2019 et 2020 ont été charnière dans le lancement des services de la SVoD. S'ils avaient tous déjà Netflix dans le viseur, la pandémie et la fermeture des salles ont évidemment accéléré le calendrier de développement de ces services. Les plateformes Apple TV+, Peacock, HBO Max, Disney+ ont toutes été lancées en 2019 ou en 2020. Paramount+ a quant à elle attendu mars 2021 pour se lancer.

Paramount+ bénéficie par contre des retours d'expérience de ses concurrents, et a pu immédiatement adopter une stratégie désormais "classique" dans la question de la SVoD. Elle est par exemple celle de HBO Max ou Disney+.  À l'instar de ces derniers, Paramount+ a donc décidé de sortir ses contenus 45 jours après leur diffusion en salle (pour les plus petits projets, cette fenêtre passe à 30 jours).

Cette version light de la sortie simultanée pourrait empêcher le streaming de démolir les audiences en salle (si ça a été le cas pour Black Widow, Halloween Kills a enregistré de bonnes recettes en salles malgré sa sortie simultanée sur Peacock). Et au sein du catalogue de Paramount+, il y a encore un trou dans les contenus originaux, outre une série Halo et la franchise Star Trek.

 

Scream : photo"C'est bon, ça fait 45 jours là ?"

 

Mais si Bob Bakish semble impatient de voir sa plateforme fleurir en 2022 avec l'arrivée de titres comme Scream, Sonic the Hedgehog 2 (est-ce que nous, en revanche, avons hâte de voir Sonic 2 ?), Top Gun : Maverick ou encore Mission: Impossible 7, ces chiffres ne remportent qu'une petite bataille. Surtout à l'échelle de la guerre sanguinaire opposant les deux vrais belligérants du conflit de la SVoD, Disney et son catalogue gonflé aux stéroïdes marveliens et à la nostalgie de Walt Disney, et Netflix et sa boulimie de projets envoyés comme des obus dans un mortier de marketing rondement ficelé.

Vous aimez bien les chiffres, nous aussi, alors on a décidé d'en remettre une couche pour y voir plus clair. En octobre 2021, Netflix avait plus de 214 millions d'abonnés, dont 74 au pays de l'Oncle Sam. À ce moment, la plateforme Disney+ comptabilisait quant à elle 116 millions d'abonnés. Pourquoi donc mettre au même niveau Disney+ et Netflix malgré une différence de près de 100 millions d'abonnés ? Pour rappel, la maison mère de Paramount+, ViacomCBS, dispose de près de 47 millions d'abonnés.

 

The Suicide Squad : photoThe Suicide Squad, petit ange parti trop tôt dans la mission suicide de la SVoD

 

Parce que Disney+ n'a été lancé qu'en novembre 2019, au contraire d'un Netflix, présent depuis 2007 sur le marché de la SVoD. Les prédictions de Digital TV Research estiment ainsi qu'en 2025, Disney+ dépassera Netflix en nombre d'abonnés grâce à la présence de sa marque en Asie. En 2026, soit un an plus tard, Netflix et ses 271 millions d'abonnés seraient ainsi la deuxième plateforme après Mickey et ses 284 millions de spectateurs.

Mais si ces prédictions semblent fiables et largement reprises dans l'industrie du divertissement, nous ne sommes jamais à l'abri de surprises, comme a pu l'être le rachat de la Fox par Disney, ou encore de stratégies hasardeuses dans ce marché encore jeune et volatil.

Paramount+ avait ainsi décidé de vendre le carton en devenir Emily in Paris à Netflix (et ça nous a bien fait rigoler). La puissance d'appel d'une romcom originale avec Lily Collins et un béret ne semblait pas être un phénomène sur le papier. Mais sur Netflix, tout est possible.

 

Star Trek : Picard : photo, Patrick Stewart"Durant toute l'année 2021, j'étais le seul original Paramount+ à valoir quelque chose"

 

Et si vous n'avez jamais entendu parler de Paramount+ dans la cour du lycée, dans la cafétéria de la fac ou dans votre open space, c'est parce que nous disposons de ce qu'on appelle la "chronologie des médias". C'est un dispositif qui impose un délai (de quelques mois jusqu'à plus de 3 ans) entre la sortie d'un film dans les salles et son exploitation sur d'autres médias (comme la vente de son support physique, ou sa disponibilité sur un service de SVoD).

Ce dispositif permet de protéger l'exploitation des contenus en salle, et il ne semble pas très compatible avec la volonté des services de SVoD de récupérer les films quelques semaines après leur exploitation en salle. Il faudra donc être patient pour regarder Paramount+ depuis la France, qui ne fait pas partie de son plan de développement pour 2022 (et ça ne devrait pas changer de sitôt).

Tout savoir sur Paramount+

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
17/12/2021 à 13:00

@Boucher

Pas la chronologie en général, l'accord-cadre sur la chono spécifique et l'investissement de Canal+.

Boucher
17/12/2021 à 12:55

La chronologie n'a pas changé dernièrement ?

Isac654
15/12/2021 à 13:09

Dommage Paramount + est mon studio américain préféré devant Warner, j'aurai bien aimé qu'il soit disponible en France avec les scream et missions impossible entre autre !

Alice
15/12/2021 à 04:22

j'adorai, j'ai meme essayer un temps sur Paramount+, le problème AUCUN FRANCAIS. bref, à eux de améliorer plus langage pour plus publique... j'aimerais bien voir plein série comme Hawaii 5-0, etc.. du moins les sous-titre FRANCAIS

alulu
14/12/2021 à 21:05

Ou bien, Tipiak+

votre commentaire