Hot Seat : Mel Gibson doit littéralement sauver les fesses d'un hacker dans son prochain film

Raphaël Iggui | 19 octobre 2021 - MAJ : 19/10/2021 16:38
Raphaël Iggui | 19 octobre 2021 - MAJ : 19/10/2021 16:38

Mel Gibson doit sauver un hacker en très mauvaise posture dans Hot Seat, son prochain film.

Cachetonner dans des spatio-navets à la Bruce Willis ? Bouffonner dans des comédies semi-oubliables à la Robert de Niro ? Multiplier les projets complètement barrés à la Nicolas Cage ? Mel Gibson ne savait visiblement pas quoi prendre donc il a choisi de faire les trois et encore plus puisque l'Australien le plus allumé du bush porte encore fièrement sa casquette de réalisateur. Encore en 2016, Tu ne tueras point ramenait 180 millions de dollars et six nominations aux oscars.

Si le Gibson-réalisateur envisage toujours de réaliser La Passion du Christ : Resurrection (oui, Jesus II : le retour va finalement devenir une réalité), le Gibson acteur multiplie les projets aux antipodes les uns des autres. On a ainsi pu le retrouver en cigarilleur goguenard dans Boss Level, en père Noël désabusé dans Fatman, en sous John McLane en pleine tempête dans Force of Nature ou encore en pionnier de l'encyclopédie d'Oxford dans Le Professeur et le Fou. 

 

photoLe Professeur foldingue 

 

Et comme il n'y a pas de raison de s'arrêter en si bon chemin,on vient d'apprendre que Gibson participera à un nouveau film produit par Lionsgate, répondant au nom charmant de Hot Seat. Un nom qui évoque d'abord le chaud accueil d'un siège de bus cédé par un bienfaiteur incontinent, mais qui tient en fait d'un long-métrage high-concept intrigant.

Dans Hot Seat, un ancien hacker est contraint de pénétrer dans des institutions bancaires hautement sécurisées par un inconnu qui aurait piégé le fauteuil de son bureau. Gibson devra ainsi pénétrer ces établissements afin de sauver notre ami hacker mal en point. En revanche, on ignore encore qui devrait incarner le pirate informatique, comme notre antagoniste principal.

 

photo, Mel Gibson"Un ordinateur, Mel, on pirate avec un ordinateur"

 

Le film devrait être réalisé par James Cullen Bressack et produit par Randall Emmett, derrière Midnight in the Switchgrass avec Megan Fox et Bruce Willis traquant un tueur, mais surtout producteur hétéroclite aussi bien à l'origine du chef-d'oeuvre The Irishman que le navet mafioso Gotti avec John Travolta et plein de bouses Bruce Willis-ienne. On restreint donc nos attentes pour Hot Seat dont le tournage devrait commencer aux alentours de début novembre.

Sinon, Gibson jouera aussi dans Panama avec son marine sous couverture chargé de démasquer un marchand d'armes alors que la guerre du Panama vient d'être déclenchée. Le tout sera réalisé par Mark Neveldine, moitié du duo derrière Hyper Tension et sa suite. Que ce soit mauvais ou pas, le film sera sans doute un objet de fascination intemporel. Rendez-vous en 2022 pour en être sûr.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Paqpaq94
21/10/2021 à 22:28

Mel Gibson n'est toujours pas Australien....

uuttzz
19/10/2021 à 20:04

c'est le scenario de die hard 4 en faite ça sent le cachetonnage gibson c'est tout ce qu'il fait aujourd'hui

fedor
19/10/2021 à 19:29

Mel s'il te plait, fais ton film de vikings

poopipoopipoopipoo
19/10/2021 à 13:10

Midnight in the Switchgrass, c'est avec Bruce Willis et non Nick Cage, petit farfadet ;)
Après, avec leurs carrières des années 2010, je comprends qu'on puisse confondre ^_^

TomaX
19/10/2021 à 12:36

Mel Gibson ne parle plus de réaliser le remake de "La horde sauvage" de Peckinpah ?

votre commentaire