Marvel : Venom 2 signe une nouvelle victoire de Sony sur le MCU à propos du cas Spider-Man

Mathias Penguilly | 3 octobre 2021 - MAJ : 03/10/2021 11:48
Mathias Penguilly | 3 octobre 2021 - MAJ : 03/10/2021 11:48

ATTENTION GROS SPOILERS SUR VENOM 2 !

Depuis des années, la rumeur d'une rencontre entre Spider-Man et Venom circule, mais Sony et Marvel se disputent toujours la propriété de l'homme-araignée. Ces retrouvailles au sommet semblent sur le point de se concrétiser.

C'est une petite scène post-générique d'apparence insignifiante. À la fin des 90 minutes de Venom : Let There Be Carnage, Eddie Brock est visiblement en vacances lorsqu'il se retrouve happé dans un univers parallèle. Sur un écran de télé, il observe alors la scène finale de Spider-Man : Far from Home, dans laquelle Peter Parker est démasqué. Cette scène pourrait sembler extrêmement confuse pour les non-initiés ; elle provoque de sursauts d'excitation pour les fans de super-héros Marvel. Il s'agit aussi d'une petite victoire de Sony sur Disney.

 

photo, Zendaya, Tom HollandCe qui suit est une histoire d'amour compliquée...

 

Pour bien comprendre tout ça, il faut remonter au début des années 2010. Marvel vient d'être racheté par le géant aux grandes oreilles, et Kevin Feige, son grand patron, essaie de consolider le MCU en récupérant les droits de propriété sur certains super-héros, éparpillés dans plusieurs studios américains. Une écharde bien acérée est profondément enfoncée dans la semelle de Feige : c'est le cas de Spider-Man.

Depuis des années, l'homme-araignée appartient à Sony, qui engendre énormément de recettes sur l'exploitation des films... mais surtout sur le merchandising (quel petit garçon des années 2000 n'a pas eu de figurine, de costume ou même de cartable Spider-Man ?). Peter Parker est la vache à lait de Sony, et le studio entend bien créer son propre univers autour du célèbre justicier. Kevin Feige arrive avec ses propositions de rapprochement, sans trop de succès. Le MCU se développe, au départ, sans Spider-Man.

 

photoSony pas intimidé par Marvel... Vous avez vu la gueule de Venom ?

 

Avance rapide en 2014, avec la sortie de The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros : le film se fait anéantir par la critique et réalise un score mitigé au box-office (705 millions de dollars de recettes, à ce jour, le pire résultat de la franchise, si on ignore Spider-Man : Into the Spiderverse, un cas un peu particulier). Quand Kevin Feige et son équipe reviennent à la charge, ils ont de nouveaux arguments à faire valoir. Sony va probablement rebooter sa franchise, trouver un nouveau Peter Parker : l'occasion est trop belle, Marvel veut que ce nouvel acteur rencontre ses Avengers.

Les négociations sont âpres, Sony ne veut pas abandonner sa poule aux œufs d'or... Fin 2014, le studio japonais se fait pirater. Les mails échangés entre le studio et Disney fuitent et les fans s'excitent sur la possible rencontre entre Peter Parker et les autres héros Marvel. La suite on la connaît : un accord est trouvé. Un nouveau Spider-Man va être choisi, il fera des incursions régulières dans le MCU, à commencer par Captain America : Civil War.

 

Infinity warNi Sony, ni Marvel ne veut lâcher Spider-Man

 

En échange, l'essentiel des profits générés autour du Peter Parker de Tom Holland reviennent à Sony. C'est de l'exploitation de marque : Sony prête son héros comme un joli sidekick doré dans les films Avengers, mais 95 % des profits des nouveaux Spider-Man lui reviennent. C'est un accord assez généreux. L'accord semble profitable pour les deux parties, même si on sent un peu d'amertume chez Marvel. Screenrant rappelle qu'en 2017, lorsqu'Amy Pascal, productrice de Sony, décrivait le Spiderverse comme un "univers adjoint au MCU", Kevin Feige l'avait sévèrement bashée.

En 2019, l'accord entre les deux mastodontes hollywoodiens devait prendre fin, mettant en danger le dernier volet de la trilogie Spider-Man. Les deux groupes ont dû renégocier et jusqu'ici on savait peu de choses sur le contenu de cet accord : tout juste que Marvel allait produire deux autres films autour de l'homme-araignée, tandis que Sony garde une partie des recettes. Sur le papier, on pensait Marvel largement gagnant... Aujourd'hui, on sait que cet accord est une nouvelle victoire pour Sony : cette minuscule scène post-générique confirme que les deux univers se rapprochent, et que Peter Parker pourrait réintégrer le Spiderverse prochainement.

 

photoDes négociations pas évidentes...

 

Qu'est-ce que cela signifie pour la suite ? Difficile à dire pour le moment. À ce stade, tout n'est que spéculation. Venom : Let there be Carnage est sorti il y a quelques jours outre-Atlantique. En France, il est attendu pour le 20 octobre 2021. Une question intrigue beaucoup à ce stade : pourra-t-il faire mieux que son prédécesseur ? Sur le papier, ça ne devrait pas être bien compliqué..

Tout savoir sur Venom : Let There Be Carnage

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Zimmerman
05/10/2021 à 00:29

@t es un suceur

Vous avez bien raison mon cher ami de ne pas vous laissez décourager par le fait que le sujet ne vous intéresse pas pour laisser un message pour dire que vous ne vous y intéressez pas. Il s’agit d’une mise en abîme terrifiante. Bravo pour votre pseudo qui me rappelle la spontanéité et l’innocence rafraîchissante de là pré-puberté !

@The insider 38

Étonnamment le premier m’a laissé une impression agréable malgré son côté résolument foutraque, ou peut-être grâce à lui. D’ailleurs malgré tous ses gros défauts le film a bien marché. Sony évolue dans une zone bizarre, différente de la Fox avec ses Marvel qui s’est carbonisé après de très bons films.

Je ne doute pas que le deux soit également résolument mauvais, mais de façon imprévue il se pourrait que leur sous-franchise Marvel accouche de quelque chose d’intéressant,

@Pseudonaze

À mon avis c’est l’inverse. Depuis que Marvel a créé son univers cinématographique, tout le monde essaie de faire pareil, généralement en vain. Les tentatives les plus pathétiques viennent pour moi de Warner avec DC. Le problème n’est pas tant de se moquer de la qualité du moment que l’argent rentre, comme les Major qui déclinent un modèle ad nauseum (comme les films pour ados depuis Harry Potter par exemple), que d’atteindre un palier qualitatif qui PERMET de réussir. Par exemple Disney a totalement échoué avec les films Star Wars.

@Cl3ms

Mon cher ami, Marvel prend des risques depuis le début et est condamné à continuer pour survivre. Mutadis mutandis les risques ont été les suivants :

1) Donner Iron Man à Robert Downey Jr,

2) Ouvrir la dimension mythologique avec Thor 1.

3) Offrir un film choral avec Avengers 1.

4) Ouvrir la dimension spatiale avec les Gardiens de la Galaxie.

5) Ouvrir la dimension magique avec Dr Strange.

La prochaine frontière sera le multivers (entamé avec la série Loki) et les êtres cosmiques avec Dr Strange 2 et Eternals, ils sont condamnés à élargir et complexifier l’univers. Jusqu’où la Tour de Babel érigée par Kevin Feige sa s’élever, pour rivaliser avec Dieu ? Jusqu’où ce djanga démentiel va monter avant de s’écrouler sous son propre poids ? Pour l’instant, ça marche et tout semble possible.

Spoil
04/10/2021 à 23:45

Les 2 premiers parkers vont mourir .pipper va devenir Iron Man ,
Et Hulk va mourir aussi , allez , bonne soirée à tout le monde et à dans 6 ans

Cl3ms
04/10/2021 à 13:39

Entre le départ prévu de l'araignée (jusqu'à ce que Sony soit dans une impasse et prête à nouveau le personnage à Disney), le cameo de JJJ Jameson qui rend trouble le multivers Sony (qui sera quoiqu'il arrive relié a celui du MCU si Holland apparaît dans les 2) et le bazar qu'à annoncé Loki sur D+, bonne chance a Feige pour garder de la cohérence dans le MCU. Finalement, que les Éternels n'aient pas bougé le petit doigt pendant le Snap de Thanos ne sera pas leur pire problème de cohérence en 2021 !

Pseudonaze
04/10/2021 à 06:37

Après les pétrodollars voilà les hérosdollars...
Se foutre à ce point de la qualité des films produits tant qu'ils amassent un maximum de pognon s'en est presque admirable...

The insider38
04/10/2021 à 00:28

Vous n’avez pas aimé le premier ? C est un chef d’œuvre à côté de celui-ci. Et la scène post générique ne change rien.

Déjà c est torché en 1h25. Du grand foutage de geule. Même thor 2 c est bien à côté.

T est un suseur
03/10/2021 à 19:09

Je m'en fout

Zimmerman
03/10/2021 à 15:44

Bonjour à tous,

Le souci essentiel de Marvel est le prestige et la qualité du MCU, ceci est son fond de commerce. Il existe de nombreuses personnes qui pensent du mal de la dimension artistique du MCU, et cette opinion est totalement respectable, mais il faut bien reconnaître que l’empire hégémonique bâti depuis Iron Man en 2008 n’aurait pas existé sans une certaine qualité technique. Une autre preuve de ce mérite est que bien d’autres ont essayé de bâtir leur propre univers cinématographique et on connu de cruelles déconvenues. L’on peut citer Sony eux-mêmes dont le Spider-Verse piétine, Universal dont le Dark Universe s’est arrêté à sa première brique avec la Momie de Tom Cruise, sans oublier DC et Warner qui ont essayé avec Green Lantern en 2011 de lancer le DCEU. L’Echec s’est prolongé avec une espèce de patchwork auquel personne ne comprend plus rien depuis l’avortement du projet de Zack Snyder, consommé avec Justice League.

Marvel a absolument besoin de maintenir ce niveau de qualité, sans quoi tout son empire peut s’effondrer. Il y a évidemment d’autres considérations pécuniaires sur le partage des recettes pour que Sony laisse Marvel utiliser ses droits, mais la ligne rouge serait de mauvais films Sony officiellement intégrés au canon du MCU, qui nuiraient à la crédibilité de Marvel. Dans la mesure où depuis Spiderman 2 la qualité des films Spiderman ne cesse de s’écrouler (sauf en animation), l’inquiétude de mêler les univers est grande chez Marvel.

L’actuel rapprochement entre les deux maisons de production comporte nécessairement des clauses secrètes concernant l’aspect artistique des productions Sony. Si Marvel consent à laisser Sony édifier sa franchise cinématographique en s’appuyant sur le sien et de mêler les deux, c’est que Kevin Feige a dû être satisfait par des garanties de qualité.

C’est effectivement une immense victoire pour Sony qui était regardé avec un certain mépris artistique par Marvel, qui ne voulait rien entendre à une union de leurs univers. C’est aussi la perspective d’énormes gains pour les deux studios si leurs films marchent, même si le risque est grand. Il suffit de très peu de chose pour que le géant Marvel disparaisse. Plus l’édifice des films grandit, plus le défi d’offrir de la cohérence et du renouvellement est difficile. 2 ou 3 mauvais films d’affilés pourraient avoir des effets dévastateurs.

votre commentaire