Zack Snyder explique pourquoi il abandonne (pour le moment) son film rêvé

Antoine Desrues | 7 mai 2021 - MAJ : 07/05/2021 18:09
Antoine Desrues | 7 mai 2021 - MAJ : 07/05/2021 18:09

Zack Snyder rêve depuis longtemps d’adapter La Source vive d’Ayn Rand. Mais selon lui, le contexte politique ne s’y prête pas.

Immense succès de la littérature américaine, La Source vive est un roman qui a permis à son auteure Ayn Rand d’y imprégner les principes de la philosophie objectiviste, un mouvement prônant la souveraineté des droits individuels. L‘égoïsme et l’absence de compromis comme conditions de l’épanouissement personnel, voilà le crédo d‘une écrivaine dont les écrits ont souvent été réduits à leur dimension libertarienne. Pourtant, Ayn Rand et sa philosophie ont surtout infusé avec force tout un pan de la pop-culture, à l’instar du jeu vidéo Bioshock, qui est parti de ces fondements pour en questionner l’aspect utopique.

Or, s’il y a bien un cinéaste qui a rêvé depuis longtemps d’adapter La Source Vive, c’est bien Zack Snyder. Il faut dire que le réalisateur de 300 et de Watchmen a toujours arboré une politique plutôt à la droite du spectre, et des héros portés par une dynamique objectiviste. À vrai dire, Snyder lui-même est une figure éminemment randienne, comme a pu le prouver le jusqu’au-boutisme de sa vision chez DC, menant dans un premier temps au charcutage de son Justice League, avant la renaissance du film sous la forme du Snyder Cut. Quand on sait que La Source vive raconte l’histoire d’Howard Roark, un architecte des années 20 qui refuse de se plier aux compromissions de ses collègues, le parallèle est on ne peut plus évident.

 

photo, Zack Snyder"Attention Zack ! Un islamo-gauchiste !"

 

D’ailleurs, le génie d’Ayn Rand a été de transformer son essai en fresque romanesque, pouvant être appréciée pour la simple force de son récit et de ses personnages. Zack Snyder a bien perçu cette double-lecture, mais pour lui, le livre est toujours bien trop politique pour que le projet puisse être lancé. Interviewé par Justin Long dans son podcast Life is Short, le réalisateur n’a pas hésité à dire que le contexte actuel ne permettait pas une telle adaptation, qu'il a pourtant essayé de produire depuis 2018 :

“C’est un livre si politiquement chargé qu’il nous faudrait un gouvernement bien plus libéral pour adapter La Source vive, afin d'éviter que tout le monde pète un câble.”

 

photo, Henry CavillUne certaine idée du super-héros

 

Par rapport à ce que nous disions plus tôt, Snyder a lui-même fait un lien entre sa carrière et le récit d’Howard Roark, percevant dans les propos d’Ayn Rand un combat pour la liberté créative qui le concerne plus que jamais :

“Pour moi, si vous êtes un réalisateur, il est facile de comprendre le livre par ce prisme. Construire un bâtiment et réaliser un film sont deux choses très similaires. Vous faites constamment des petits compromis. Peut-être qu’avec cette histoire en moins, l’ensemble sera meilleur. Est-ce qu’on a vraiment besoin de tous ces cadres de fenêtres sophistiqués ? Peut-être qu’il suffit juste d’avoir les fenêtres.

Vous vouliez un manoir, et vous vous retrouvez avec quelque chose qui ressemble presque à une maison. Pour moi, cela a toujours été le véritable sujet de La Source vive. Beaucoup de gens y voient un énorme pamphlet politique, mais pour moi, ce n’est pas le plus important.”

 

photo, Gary CooperLe Rebelle, par King Vidor

 

D’un autre côté, que Zack Snyder se lance ou pas dans ce projet hautement casse-gueule (mais il ne serait plus à ça près), il aurait fort à faire pour détrôner la géniale adaptation de La Source Vive par King Vidor, intitulée Le Rebelle et réalisée en 1949. Et au vu de ses propos, pas sûr que l’auteur ait pleinement perçu la richesse thématique de l’œuvre, comme cela lui a été déjà reproché sur sa vision plus ou moins simpliste de Watchmen.

En tout cas, si le cas Snyder vous intéresse, on a concocté un dossier spécial sur cette figure à part du paysage hollywoodien, en attendant la sortie d’Army of the Dead sur Netflix le 21 mai.

Tout savoir sur Zack Snyder

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
xav
23/05/2021 à 08:34

@Simon Riaux
Ah oui mais je suis d'accord. Evidemment snyder n'est pas un gars censuré, c'est tout le contraire. Mais je ne parlais pas de ça, je réagissais juste à la logique du commentaire de "James méllangé".
Comme je suis pour la liberté, la paix dans le monde et plein de trucs plutôt gentils, je serais toujours plus désolé que ravi de voir un film (même un qui ne m'intéresse pas ou même me fait vomir politiquement) être annulé pour raisons politiques, que ce soit à cause d'une censure dure du pouvoir en place (mais ça on en est loin) ou bien d'une auto-censure des réalisateurs/producteurs qui trouvent trop risqué de s'éloigner du consensuel. Du coup, j'ai un peu de mal avec ce commentaire que j'ai compris comme "ouais tant mieux si le nouveau paysage politique rend impossible son projet de film, parce qu'on voulait pas le voir".

Simon Riaux - Rédaction
20/05/2021 à 14:01

@xav

Sauf que personne n'a censuré Snyder, qui est juste un auteur qui croûle sous les projets.

Sauf que le livre d'Ayn Rand est un des plus lus et commentés au monde.

Donc bon, pour l'obscurantisme du polit-buro, on repassera.

xav
20/05/2021 à 13:54

@James méllangé
-1 pour apologie de la censure politique. Si je comprends bien, l'obscurantisme, on est contre sauf quand elle est dans notre camp????

BtrCallSalt
11/05/2021 à 15:15

Je ne comprendrai jamais ce dédain et ce mépris vis à vis de Snyder et son cinéma, qu'on aime ou pas c'est une chose, mais de la à extrapoler sur ses "allégeances" politiques ou ce qu'il cherche à dire dans son texte, c'est un peu trop d'interprétations mais soit... Vous n'avez pas aimé Watchmen? Ben c'est la vie, faîtes avec.

Perso j'ai adoré ce film, et c'est ce qui m'a fait lire le comics dont je ne connaissais même pas l'existence, vous pourriez au moins lui reconnaître cette qualité. Suite à quoi je me permet quand même de souligner que nous parlons là d'adaptations de comics destinées à rameuter un maximum de téléspectateurs dans les salles, un poulpe géants atterrissant dans NY est tout de même pas simple à intégrer dans le récit.

Je peux comprendre que l'on adhère pas à son style, mais de là à les traiter son public et lui de "neuneus" ( j'exagère, mais souligner que tout ce qu'il fait est simpliste et ne vaut pas le détour, c'est un peu traiter ses détracteurs comme des BHL en puissance et ses "fans" comme des demeurés ).

Bref, c'est un réal qui ne m'a personnellement jamais déçu, et j'attends avec impatience chacun de ses projets.

James méllangé
09/05/2021 à 16:30

"C’est un livre si politiquement chargé qu’il nous faudrait un gouvernement bien plus libéral pour adapter La Source vive, afin d'éviter que tout le monde pète un câble.”

Hé ouais désolé pour tous snyder mais l'air Trump est fini aucun studio serait assez inconscient pour te laisser faire un truc pareils et très frais c'est mieux pour tous le monde

alulu
08/05/2021 à 11:44

“C’est un livre si politiquement chargé qu’il nous faudrait un gouvernement bien plus libéral pour adapter La Source vive, afin d'éviter que tout le monde pète un câble.”

"Vous vouliez un manoir, et vous vous retrouvez avec quelque chose qui ressemble presque à une maison. Pour moi, cela a toujours été le véritable sujet de La Source vive. Beaucoup de gens y voient un énorme pamphlet politique, mais pour moi, ce n’est pas le plus important.”

Snyder à une drôle de perception de son Pays et pourtant il ne fait que le glorifier dans Superman et dans 300, un peu étrange. Je ne connais ni le livre, ni le film mais qu'il se rassure. Si il enlève tout le coté pamphlétaire pour en faire une bio en filigrane comme on peut le sous-entendre, je crois qu'il peut dormir tranquille. À l'entendre, j'ai l'impression qu'il bosse au Pakistan et non aux USA. Je ne sais pas ce qu'il cultive, sa légende, sa tronche sur un billet de banque mais sérieux, ça craint.

2syeph
08/05/2021 à 11:30

Doit on voir ds cette declaration un abandon du snyderverse ?
Parce qu il y a je pense, un parallèle entre le synopsis du film et la trajectoire de M Snyder sur ZSJL...

Si c est ça, c vt dommage.

Mera
08/05/2021 à 02:15

@Muderface, difficile de mettre Snyder dans une case politique, il ne donne jamais son avis et son cinéma ne donne absolument pas une idée des valeurs du bonhomme, beaucoup accusent Snyder à l'époque de 300 de faire une "politique de droite" mais il adapte simplement le récit de Miller, Watchmen est carrément l'inverse des idéaux politiques de 300...Je me souviens également que dans les années 90 - début 2000, la presse accuse Emmerich de faire des films "de droite", alors que bon, Emmerich est ouvertement de gauche socialiste xD

Sinon, faut que Snyder arrête de se prendre pour quelqu'un qu'il n'est pas, son cinéma possède peut-être une forme identifiable facilement et des thématiques qui reviennent mais il reste qu'un réal' de gros machines Hollywoodiennes faussement subversifs en prenant aux sérieux des trucs simplets.

Coco Rico
07/05/2021 à 23:42

@Kyle Reese, c'est bien pour ça que son adaptation (et donc sa compréhension) est simpliste. Comme l'était celle de 300.

Deny
07/05/2021 à 23:26

@Kyle reese "pour moi son adaptation est quasi littérale." relie le comic! Il a changé plein de trucs importants!!

Plus
votre commentaire