Cannes 2021 : Thierry Frémaux espère que le festival se déroulera... sans masques (ah)

Antoine Desrues | 19 février 2021 - MAJ : 19/02/2021 15:25
Antoine Desrues | 19 février 2021 - MAJ : 19/02/2021 15:25

Repoussé au mois de juillet, le Festival de Cannes pourrait être de nouveau décalé si la situation sanitaire engendre trop de contraintes.

Après une édition 2020 annulée, le Festival de Cannes a été scruté avec attention pour sa version 2021. Au vu de l’incertitude liée à la crise sanitaire, Thierry Frémaux, le délégué général de la grand-messe cinéphile cannoise, a décidé de repousser les festivités au mois de juillet.

Interviewé par Libération pour son dernier livre, intitulé Judoka, Frémaux a expliqué qu’il ne serait pas contre repousser de nouveau le festival de 2021. La raison ? Éviter une édition “bâtarde”, soumise aux réglementations sanitaires.

On peut comprendre cette réflexion, étant donné que Cannes fonctionne la plupart du temps sur un planning extrêmement vif, où les séances s’enchaînent tout en devant gérer une forte affluence de spectateurs. Nul doute qu’avec les gestes barrières et les diverses mesures nécessaires à la santé de tous, le festival tournerait au ralenti. Plus précisément, Frémaux a déclaré à ce sujet : “l’entre-deux, c’est le pire”.

 

photo, Virginie EfiraLa nouvelle tenue des vigiles cannois

 

Libération a donc expliqué que le délégué général rêverait d’un Cannes sans masques ni jauges, quitte à décaler le festival à l’automne. Problème, d’autres réunions cinéphiles importantes se déroulent à ce moment de l’année, à Venise, Locarno ou encore Toronto. Au-delà de créer un embouteillage concernant la visibilité de certains films, cette démarche risquerait d'amener ces différents festivals à se faire de l’ombre.

D’un autre côté, cette possibilité paraît fortement improbable au vu de l’évolution lente de la crise sanitaire. Est-ce à penser qu’un énième report pourrait être envisagé pour des films très attendus de la sélection, comme Benedetta de Paul Verhoeven, ou The French Dispatch de Wes Anderson ? Affaire à suivre...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Internaute
22/02/2021 à 15:17

Je crains que l'article déforme un peu ce que Frémaux a dit, c'est juste un pur rêve de sa part, pas une réelle ambition. Déjà si le festival se déroule avec des masques, ce serait un exploit et un évènement total. Sans masque, faut pas déconner quand même...

Djd
20/02/2021 à 22:10

J'espère que cela ne se réalisera pas sans masque. C'est un minimum. Il faut apprendre à vivre AVEC. et pourtant j'ai un bel appartement à louer mais préfère y renoncer si nécessaire.SANTE avant tout.

Kyle Reese
19/02/2021 à 16:51

A moins de vacciner tous les participants avant ... chose impossible car par prioritaire. En effet sans masques ni contraintes il rêve.

maxleresistant
19/02/2021 à 15:32

il reve

votre commentaire