Jean-Claude Carrière : mort d'un des plus grands scénaristes et dramaturges français

La Rédaction | 9 février 2021 - MAJ : 09/02/2021 12:13
La Rédaction | 9 février 2021 - MAJ : 09/02/2021 12:13

Il fut une des plumes les plus importantes du cinéma français (et international), un dramaturge, un romancier de premier plan. Jean-Claude Carrière est mort à l’âge de 89 ans. 

C’est sa famille qui a signifié à l’AFP le décès de l’artiste, le lundi 8 février 2021. Dans un pays qui sacralise depuis la nouvelle vague la figure de l’auteur-réalisateur et appréhende la figure du dramaturge à la manière d’un créateur en puissance, Carrière faisait figure d’exception, pour ne pas dire de pied de nez. Scénariste collaborant avec d’immenses cinéastes, il fut l’accoucheur et l’exhausteur d’artistes aux profils variés, et participa de manière décisive au déploiement de leurs œuvres. 

 

photo, Jean-Claude CarrièreJean-Claude Carrière, dans le film L'Alliance

 

On le retrouva ainsi aux côtés de Pierre Étaix, Louis MalleJesús Franco, Jacques Deray, Milos Forman, Luis Buñuel, Volker Schlöndorff, Peter Brook ou encore Julian Schnabel. Scénariste protéiforme, on le retrouve jusqu’à tout récemment co-scénariste d’œuvres remarquées, voire célébrées. Il collabora ainsi à Birth de Jonathan Glazer, un des projets les plus atypiques de ces 20 dernières années, mais aussi au palmé Ruban blanc de Michael Haneke. 

Également présent au théâtre, acteur à ses heures, on lui doit plus de 70 ouvrages. Artisan d’un cinéma qui passionne aussi bien le grand public que la critique, il s’est affirmé progressivement comme un remarquable analyste du rôle du conteur, s’exprimant aussi bien sur les techniques qu’il convoquait pour travailler que sur le rôle bien particulier de l’imagination au sein du corps social. 

 

Résolument athée, il était également profondément passionné, et investi, dans l’exploration du fait religieux et de la spiritualité en général. Au générique de créations aussi variées que Belle de jour, Le Charme discret de la bourgeoisieLe TambourTaking offLe Retour de Martin Guerre (pour lequel il a reçu le César du meilleur scénario original) ou encore Cyrano de Bergerac, il compte parmi les artistes dont l’œuvre vaste et dense, devra désormais être analysée et remise en perspective, tant elle défie et met à mal avec aisance, beaucoup de représentations académiques de la figure du romancier et du scénariste. 

Actif jusque dans les dernières années de sa vie (il collabora aux derniers films de Philippe Garrell), ce fils de viticulteur, aux origines modestes et au parcours brillant, fit de l’imagination et de la narration l’engagement d’une vie. 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
RobinDesBois
09/02/2021 à 23:35

RIP un scénariste brillant. Et en plus je viens de découvrir qu'il avait écrit le scénar de Taking Off de Forman :o

Pat Rick
09/02/2021 à 21:58

Un artiste ayant une œuvre intéressante.

dams50
09/02/2021 à 20:38

Je ne connais pas l’œuvre de Jean-Claude Carrière. Je l'ai découvert dans un docu fait il a quelques années maintenant où il parlait de ses voyages à l'étranger, de la manière avec laquelle il y tenait à y user des coutumes autant que possible, à la fois par respect bien sûr, mais aussi à les intégrer pour s'en enrichir. Il y évoquait aussi beaucoup son amitié avec Umberto Eco, leurs discussions, dans lesquels l'humour effectivement était essentiel. C'est là qu'à ma grande surprise, j'ai appris que "Le nom de la rose" était en fait un écrit amusant, et devait être vu comme tel. Dire que je l'avais lu avec tant de sérieux... Je me suis senti très con d'un coup sur le moment, et finalement content de prendre une petite leçon de philosophie de vie par ces 2 vieux sages.

Ethan
09/02/2021 à 17:10

Il y a aussi La controverse de Valladolid

Geoffrey Crété - Rédaction
09/02/2021 à 14:50

@fuck

C'est là aussi que j'ai bien envie de rappeler qu'on a profité de pas mal d'occasions pour parler de cinéastes qu'on aime comme Bertrand Blier, Cédric Klapisch, Emmanuel Mouret, Dominik Moll, Gaspar Noé, ou encore Céline Sciamma.
De rappeler qu'Un pays qui se tient sage, La Dernière Vie de Simon, Adieu les cons, Petite fille, Adolescentes étaient dans nos tops films 2020.
Sans parler des séries françaises, ou de l'animation française (notamment les pépites de Bobbypills), dont on parle autant que possible.

Simon Riaux - Rédaction
09/02/2021 à 14:08

@fuck

Vu ce qu'on prend dans les dents parce qu'on défend la création française et passe beaucoup de temps à rappeler combien elle est dynamique et intéressante, on n'a pas exactement cette impression.

fuck
09/02/2021 à 13:58

Sur Ecranlarge on ne parle du cinéma français qu'au moment des décès des personnalités françaises du 7ème art.

Thierry
09/02/2021 à 13:37

Un charisme, une culture magistrale. Une apparence modeste qui savait passionner son public.

Ray Peterson
09/02/2021 à 13:35

@ Kyle Reese
L'un des scénaristes les plus passionnants de ces 50 (!) dernières années.
M'ayant fait en blurays quelques Buñuel, je confirme que ses interviews
sur sa collaboration avec ce réal sont absolument passionnantes et même
hilarantes. Une vraie mine d'informations pour tout scénaristes en herbes doublés
d'un discours érudit et clairvoyant sur la situation de métier de scénariste.
Un grand grand grand monsieur. Chapeau bas!

Kyle Reese
09/02/2021 à 12:45

Au delà de ses écrits et scénarios, ses interviews sur lesquelles je suis tombé étaient absolument passionnantes. On voit le bagage et les connaissances derrière tous ses discours. Un auteur érudit total. Il en faudrait bien plus des comme lui aujourd'hui, aussi charismatique et passionnat à écouter raconter son travail. Belle de jour vu jeune à la première diff tv tard le soir ... le choc fantasmatique, Ah Catherine Deuneuve dans ce film ...
So long Mr Carrière et merci.

votre commentaire