Cinéma vs streaming : le festival de Berlin 2021 aura lieu en ligne, Cannes tremble

Maya Boukella | 17 décembre 2020 - MAJ : 17/12/2020 15:04
Maya Boukella | 17 décembre 2020 - MAJ : 17/12/2020 15:04

Le Festival de Berlin bouleverse son édition 2021, posant la question de l'avenir des festivals de cinéma dont Cannes.

Se situant à la jonction entre l'événement qui réunit des foules internationales et le cinéma (R.I.P), les festivals de cinéma sont sans surprise des victimes de 2020. Cannes avait été annulé puis tenu en édition réduite pendant deux jours en octobre, Locarno et Toronto ont eu lieu en ligne, tandis que Venise avait tenu bon, se maintenant en septembre, à condition de limiter l'accès aux salles et de fermer son tapis rouge (et aussi de la jouer en ligne en partie).

Mais comme il paraît que toutes les mauvaises choses ont une fin, 2021 a généré beaucoup d'espoir de la part des organisateurs, des cinéastes, et des spectateurs. Malheureusement, la pandémie étant loin de faiblir dans certaines régions du monde, de nouvelles mesures de restriction ont déjà été annoncées pour les manifestations de 2021. C'est reparti pour un tour.

 

photoSi l'expression "demain est un nouveau jour" était un film

 

En effet, Variety a annoncé que le Festival international du film de Berlin, qui compte parmi les plus grands du monde, avait radicalement repensé son mode de fonctionnement pour l'édition 2021. Ces décisions font suite au pic épidémique en Allemagne. En conséquence, le festival, initialement prévu du 11 au 21 février 2021 sera scindé en deux.

En mars, la compétition principale sera entièrement présentée en ligne, de manière virtuelle. Quant au reste de la manifestation, Variety a évoqué un "mini-festival" sur place au mois de juin, où plusieurs premières mondiales seront présentées. Les organisateurs cultivaient l'espoir de repousser le festival au mois d'avril, mais le gouvernement allemand, qui le subventionne en partie, ne s'est pas engagé sur un changement de date tant la pandémie est imprévisible. 

 

photoOn n'en peut plus

 

Si cette information est d'une importance capitale dans l'industrie du cinéma, c'est que Berlin n'est pas un cas isolé. Au-delà de sa propre organisation, il permet de questionner plus largement l'avenir des festivals de cinéma. En 2021, plusieurs stratégies seront en effet mises en place selon les festivals et l'on y voit surtout l'émergence de deux modèles principaux. D'abord, le format 100% en ligne choisi par exemple par le Festival International du Film Fantastique de Gerardmer. Les organisateurs ont promis que cette édition ne serait pas synonyme de réduction du festival, car il couvrira toutes ses sections habituelles.

Puis, de l'autre côté, il y a le format hybride, tel que celui choisi par Berlin, mais aussi... Sundance. Le festival américain aura ainsi lieu en grande majorité en ligne, mais certains films seront diffusés dans de petits cinémas indépendants à travers les États-Unis et dans le strict respect des mesures sanitaires.

 

photo, Virginie EfiraVerra-t-on enfin Benedetta à Cannes 2021 ou faudra-t-il attendre encore ?

 

Reste alors la question du festival de Cannes, aka le plus prestigieux des films de cinéma au monde et sans doute le plus attendu par l'industrie. Après avoir dû annuler avec regret l'édition 2020, les organisateurs ont fixé la période du 11 au 22 mai 2021 pour la tenue du prochain festival. Un objectif que voudraient maintenir coûte que coûte Thierry Frémaux et consorts. Sauf que les annonces de Berlin et autres festivals pourraient présager d'une année 2021 encore très compliquée pour les festivals.

Thierry Fremaux et Pierre Lescure avaient d'ailleurs déjà déclaré qu'ils seraient prêts à le reporter en juillet, voire même en août, si la période de mai n'était pas encore propice à l'organisation de ce genre d'événements.

 

photoParasite, dernière Palme d'or du Festival de Cannes

 

Mais plus loin encore, imaginons que le festival ne puisse avoir lieu en physique même en août : qu'en sera-t-il de Cannes ? Alors que les autres festivals semblent décidés à aller de l'avant (temporairement a priori) en s'organisant en ligne, Thierry Frémaux passera-t-il le cap ? Difficile d'imaginer une Croisette vide de festivaliers et surtout une édition digitale tant Frémaux crie son amour du grand écran et de l'expérience salles depuis des années. À tel point que les films Netflix ne peuvent plus concourir pour la Palme d'or, s'ils ne sortent pas au cinéma en France, de quoi enchanter les exploitants.

Toutefois, la question de l'édition numérique doit forcément trotter dans la tête du délégué général, et il pourrait bien devoir mettre de côté ses convictions pour faire vivre le festival si la pandémie ne faiblit pas rapidement. Quels formats alors ? Quelles réactions de l'industrie ? Quels impacts sur le prestige de l'événement ?

Pour le moment, ces questions sont sans réponses et seul l'avenir de la pandémie pourra nous éclairer. L'avenir des festivals de cinéma ressemblera-t-il à celui des films Warner Bros. comme Wonder Woman 1984 ou Dune ? L'expérience festivalière pourra-t-elle vraiment être confinée ? Le programme des festivals de 2021 devrait également apporter son lot de réponses, et celui de Cannes plus encore.

 

 

Tout savoir sur Wonder Woman 1984

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire