Autant en emporte le vent : de retour sur HBO Max, le film a-t-il été altéré ?

Simon Riaux | 26 juin 2020 - MAJ : 26/06/2020 17:45
Simon Riaux | 26 juin 2020 - MAJ : 26/06/2020 17:45

Autant en Emporte le vent a fait son retour sur la plateforme HBO Max. La délirante polémique qui a enivré les médias internationaux va-t-elle prendre fin ? 

Régulièrement pointé du doigt pour son supposé racisme, pour le portrait idéalisé du Sud esclavagiste ou sa représentation des violences sexuellesAutant en emporte le vent n’en demeure pas moins un film majeur de l’histoire hollywoodienne, parmi les classiques les plus connus, célébrés et appréciés. Une discussion toujours très vive, comme l’a rappelée, courant juin 2020, la publication d’un article du scénariste de 12 Years a SlaveJohn Ridley, expliquant que le film constituait selon lui une vision romancée de l’esclavage. 

Dans ce contexte où indignation et lecture décontextualisée des œuvres font bon ménage (surtout sur les réseaux sociaux), Warner a décidé de retirer le long-métrage de sa plateforme HBO Max le temps de produire une notice explicative accompagnant le film. Il n’en aura pas fallu plus que pour que l’Internationale Fragiliste crie à la censure, se désole de l’infantilisation du public et s’inquiète d’une apocalypse prochaine. Autant en Emporte le Vent étant de retour sur HBO Max, qu’en est-il du dispositif qui l’accompagne ? Il s’articule autour de deux éléments. 

 

photo"Le ciel est rouge comme l'âme de ces journalopes censeurs soviétiques ! Fuyons !"

 

Le premier est une courte vidéo de 4 minutes, où s’exprime Jacqueline Stewart, professeure de cinéma à la faculté de Chicago. L’enseignante y revient sur les différents débats et polémiques qui ont accompagné le film, de sa production, à sa sortie jusqu’à nos jours, rappelant au passage le contexte de son récit, et celui de sa production. Ce module, s’il se lance automatiquement avec le film, peut-être zappé, à la manière d’un chapitre sur un Blu-ray. 

Rien d’exceptionnel, ou de scandaleux dans ces quelques éléments où il est rappelé que le producteur David O. Selznick avait sciemment décidé de représenter “le sud pré-guerre de Sécession comme un monde où régnaient la grâce et la beauté, sans tenir compte de la violence de l’esclavage qui servait de fondation à cette société.” 

Des propos de bon sens, qui amènent Stewart à conclure que “le visionnage d’Autant en Emporte le vent peut être inconfortable, voire douloureux. Mais il est important que les classiques d’Hollywood restent disponibles dans leur forme originelle afin d’être vus et discutés.” 

Parallèlement, un débat intitulé “The Complicated Legacy of Gone With the Wind”, enregistré en avril 2019 lors du Festival TCM Classic Film Festival, développe et approfondit ces questions. Reste désormais à savoir si la tempête tropicale dans un gobelet en carton qui fait trembler la cinéphilie va retomber un peu. 

 

photo, Clark Gable, Vivien Leigh"Ouf, cette tornade de censure très très vilaine est partie !"

commentaires

Rebelle33
06/07/2020 à 17:10

@cervo Une fois n'est pas coutume, je partage entièrement votre réponse à @M1pats

Le qualifier de petit fasciste ordo-libéral lui fait trop d'honneur ; il s'agit de propos débiles et pleins de fiel!!!!!Ce sont de telles personnes qui sont des HONTES pour l'Humanité!!!!

Flo
30/06/2020 à 20:39

Inutile: ce film ne parle Pas de l'esclavagisme, mais de l'histoire d'amour de deux têtes de mules qui n'arrivent pas à vivre ensemble. Le contexte Sudiste réel n'est pas exploré, David O Selznick (c'est un pur blockbuster de producteur mégalo) n'en garde qu'une toile jolie, sans plus. Caricaturale comme ses deux personnages de servantes, l'une très idiote (pas beaucoup d'éducation non plus pour les esclaves), l'autre très sage... et première actrice noire oscarisee.
Tout ça, on l'oublie bien vite, si pressé de se trouver un vilain ennemi à combattre sans trop se fouler...

Simon Riaux - Rédaction
29/06/2020 à 10:25

@J.got

Bah cette page contenant des commentaires critiques envers le site et moi-même, j'avoue que je ne comprends pas bien votre message.

Et encore une fois, si des gens déguisés en prêtres et équipés de torches chantent sous vos fenêtres, vous avez un problème avec votre voisinage, Ecran Large n'y est pour rien.

J.got
28/06/2020 à 13:13

Oh le riaux supprime les commentaires qui le critiquent.

Ça se prétend gentil humaniste alors que c'est un rageux inquisiteur

captp
27/06/2020 à 13:53

Une pensée émue à tout les gens qui se sont senti attaquer aux plus profond d'eux même et qui ont malgré l'oppression courageusement commandé le film sur amazon en agitant leur tout petit poings au ciel... Bon courage!

Ethan
26/06/2020 à 22:32

Avertissement aux Disparus de Saint Agil

Ethan
26/06/2020 à 22:26

Ça fait tâche
Les gens vont zapper direct au chapitre 2 du dvd

fuck
26/06/2020 à 21:34

Dans les écoles aux USA ils ne font plus des cours d'histoires ? Sinon ce n'est que le début du mouvement. En Angleterre ils se sont attaqués aussi à Aliens, Aladdin version 1993; et Diaments sur canapé.

rv
26/06/2020 à 21:09

moi je me dis que tant qu a faire de la censure ou quel que soit le terme technique employé , allons jusqu'au au bout- supprimons les films de cowboys et d indiens...une bonne partie des films qui se passent en afrique ou en inde,au moyen orient. ou en chine car véhiculant parfois des propos que certains jugerons limites..voire hors limite...et si on continue une bonne partie des films pour ne parler que du cinema parce qu on trouvera toujours quelque chose de choquant.....tout ceci etant à prendre au 6 ou 7 eme degré..parce que ca va devenir compliqué...8v)

alulu
26/06/2020 à 21:03

Le film est plus vieux que ma grand-mère. Il a passé toutes les époques, connu par quasiment tout le monde et chacun s'est fait son propre avis depuis. On lui colle un petit avertissement avant visionnage et Ouin Ouin....mieux qu'une sirène de police. J'ai l'impression que vous avez tous une chambre secrète avec un Coran et pleins de films qu'il faut protéger. Il n'y a pas de censure, peut être que ça viendra un jour mais pour le moment, je crois que l'on peut ranger les M16, lol. Les grands studios font pression sur les politiciens au US pour changer les lois sur la propriété intellectuelle afin de repousser les dates d'échéances, histoire de sur-rentabiliser un produit et il y a encore des gens ici qui crient à la censure.

Plus

votre commentaire