Joel Schumacher : mort du célèbre réalisateur de Batman Forever, Chute libre et Phone Game

Déborah Lechner | 22 juin 2020 - MAJ : 23/06/2020 20:22
Déborah Lechner | 22 juin 2020 - MAJ : 23/06/2020 20:22

Après la disparition d'Ian Holm, le cinéma s'endeuille une nouvelle fois avec la mort de ce réalisateur mémorable. 

Le cinéaste Joel Schumacher, mort ce 22 juin à 80 ans, laisse derrière lui une carrière marquante où il a croisé de grands noms du cinéma. Ses débuts remontent aux années 70 en tant que costumier, notamment pour Woody Allen et sa comédie de science-fiction Woody et les robots. C'est en 1974 qu'il s'est placé pour la première fois derrière la caméra avec le téléfilm Virginia Hill avant de se distinguer en tant que scénariste pour The Wiz de Sidney Lumet.

Après une filmographie grandissante et remarquée qui mélange les genres dans les années 80 et début 90 avec le drame St. Elmo's Fire, le film de vampire Génération perdue, L'Expérience interdite, TigerlandChute libre avec Michael Douglas, Le Client ou encore Le Droit de tuer ?, la carrière du réalisateur va prendre un tournant en 95 lorsqu'il signe avec la Warner pour Batman Forever porté par Val KilmerTommy Lee JonesJim Carrey et Nicole Kidman, puis Batman & Robin avec cette fois George Clooney dans le costume du Chevalier Noir, quelques années après Batman

 

PhotoBatman Forever quelque part dans le coeur des fans

 

Avec ses deux divertissements pop-corn plus familiaux et vendables voulus par le studio après la fin du Batman plus sombre de Tim Burton (on en parle dans le dossier juste ici), Schumacher n'a pas fait l'unanimité auprès des fans de super-héros au moment de la sortie. Mais même si les films et leur esprit assez second degré continuent de diviser le public, ils ont indéniablement gagné un statut iconique dans la culture populaire et d'incontournables du genre, passant d'un fiasco critique à un plaisir kitsch et régressif emballé dans du similicuir. 

 

photo, Personne n'est parfait(e)Robert De Niro et Joel Schumacher sur le tournage de Personne n'est parfait(e)

 

Joel Schumacher a ensuite poursuivi sa carrière dans les années 2000 avec les thrillers Phone Game, porté par Colin Farrell et Forest Whitaker, ainsi que Le Nombre 23 où il retrouve Jim Carrey, puis le drame fantastique Le Fantôme de l'opéra, avant de signer son ultime long-métrage en 2011, Effraction, où il collabore de nouveau avec Nicole Kidman qui partage l'affiche avec Nicolas Cage. Ce n'est pourtant pas du côté du grand écran que le réalisateur a forgé ses dernières armes, mais pour la plateforme de streaming Netflix et son ancienne série phare House of Cards pour laquelle il a réalisé deux épisodes en 2013. 

 

photoRevoyez Chute libre

 

On gardera ainsi de Schumacher l'image d'un réalisateur versatile, dont certains films sont reconnus par ses pairs, tandis que d'autres (et particulièrement les Batman) ont autant divisé l'opinion qu'ils ont marqué leur temps de façon singulière et étrangement indémodable.

 

photo Batman ForeverLes nouvelles sont tristes pour tout le monde

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Cat24
26/06/2020 à 08:51

Phone Game et Chute Libre, 2 films excellents

A tale of urban reality
23/06/2020 à 22:59

Toutes les critiques sont possibles devant ses 2 batman, mais toutes les critiques se taisent devant Flatliners et Chute Libre, qui ont marqué à leur manière leur époque (début 90), et l'histoire du cinéma. Je nai qu'une hâte..revoir ces 2 grands films. Merci Mister Schumacher

real
23/06/2020 à 17:05

Sa filmo est emblématique des blockbusters chéris des 90's notamment: au-revoir Mr. -(

Tom’s
23/06/2020 à 14:21

RIP Joel a l’impressionante filmo certains sont culteS chute libre était précurseur, ces films des 80’/90 sont mémorables et il arrivais à réunir des super casting, après ça s’est dégradé et c’est lui qui a fait connaître Akiva Goldsman un très mauvais scénariste lui.

Mx
23/06/2020 à 13:50

Pour ma part, son quatuor reste chute libre, phone game, tigerland, et 8mm!!

Le reste de sa filmo est quand même beaucoup plus consensuel et académique, même si je n'ai pas vu tous ses films.

Pour ses batmans, à voir au 36ème degré, même si forever me fait toujours un petit effet, surtout pour le cabotinage outrancier de ses deux méchants..

william d
23/06/2020 à 13:16

RIP JOEL je me souviendrais toujours de Chute Libre et de Michael Douglas en mode pétage de plomb intégral, ainsi que de l'inspecteur Prendergast à quelques heure de la retraite, un de ses meilleurs films, film iintemporel et toujours autant d'actualité .

Phone game avec son huis-clos oppressant , l'Expérience Interdite sur l'au delà;

Bien sûr Batman Forever de 1995 , avec un Jim Carrey ahurissant dans le rôle de l'homme mystère dans un film fun (BO de U2 thrill me,kiss me) pop corn.

Et dans le moins bon Batman et Robin, film à revoir pour les répliques "glaçantes" de Scwharzy "Je vais rompre la glace"côté trop trop fun..et un George Clooney invisible dans le rôle de Bruce Wayne, avec un Robin en roue libre version crise d'ado...film à revoir pour le côté fun trop fun trop over the top du film, qui part dans n'importe quel sens

RIP JOEL

Life is Hard
23/06/2020 à 13:06

J'ai aimé énormément de ces films (et je continuerai d'aimer Batman & Robin). Dommage qu'il ait été tellement fustigé pour ces deux films-là, occultant souvent son oeuvre, lui qui reste un grand bonhomme du cinéma.

alulu
23/06/2020 à 12:26

Blood creek aussi c'est pas mal.

Pat Rick
23/06/2020 à 12:14

Dommage qu'il n'ait pas été plus souvent à la hauteur de l'excellent Chute libre.

Marvelleux
23/06/2020 à 11:53

R.I.P.

Plus

votre commentaire