James Bond : Phoebe Waller-Bridge, créatrice de Fleabag, dévoile comment elle a transformé l'espion dans Mourir peut attendre

La Rédaction | 8 novembre 2019
La Rédaction | 8 novembre 2019

Scénariste, script-doctor et comédienne, Phoebe Waller-Bridge a impressionné des millions de spectateurs avec l’épatante série Fleabag. Elle dévoile enfin quel rôle elle a joué dans l’écriture du prochain James Bond.

N’en déplaise aux touchants fragiles qui ont commencé à se mutiler en redoutant que 007 ne se transforme en trentenaire britannique dépressive, Mourir peut attendre sera l’épisode le plus cher de la saga et espère bien rester dans les mémoires comme un de ses chapitres les plus spectaculaires. Pour autant, l’équipe créative du film a accueilli Phoebe Waller-Bridge afin de muscler l’écriture du film.

Jusqu’à présent, on ignorait quel avait été exactement le rôle de l’artiste ou son degré d’implication. La fabrication de chaque film James Bond étant entourée de pas mal de mystères et d’un souci de confidentialité bien rodé, spéculations et rumeurs n’ont pas tardé à éclore.

 

Photo Phoebe Waller-Bridge"Coucou James"

 

Entre les commentateurs annonçant qu’après ce galop d’essai, l’autrice deviendrait la scénariste officielle d’un prochain volet, et les intervieweurs demandant à Daniel Craig avec opportunisme si son embauche était autre chose qu’un pur geste de concorde à l’égard de mouvements féministes parfois peu amènes avec les films les plus anciens de la franchise, ces dernières semaines ont été riches en projections.

Du coup, on était curieux d’entendre Phoebe Waller-Bridge elle-même, et ce qui tombe bien, c’est qu’elle vient de s’exprimer au micro de la BBC. Elle y a confirmé qu’elle avait avant tout opérée sur Mourir peut attendre en tant que renfort créatif.

 

photo, Daniel CraigDaniel Craig en mode Les Temps modernes ?

 

« Ils avaient juste besoin d’ajustement avec quelques personnages, et quelques-unes des intrigues. Quand je suis montée à bord, mon rôle a surtout été d’aider à développer les idées déjà en place et à suivre l’instinct des producteurs autant que possible. »

Mais n’a-t-elle pas cherché à apporter des éléments plus personnels au sein de cette immense saga ?

« Quelques épices, y compris deux ou trois choses qui viennent directement de moi, dont j’espère qu’elles survivront jusqu’au bout du processus créatif. »

Pour le savoir, il faudra patienter jusqu’au 8 avril 2020.

 

affiche

commentaires

La majorité silencieuse
09/11/2019 à 09:44

Comme pour star wars, revenez aux fondamentaux et n'essayez plus de faire coller le marketing au film.
Une bonne histoire point.

John connor 669
08/11/2019 à 20:42

Est ce que cest toi John Wayne ou est ce que c est moi?!

EddieFelson
08/11/2019 à 19:28

@JohnConnor
Michel Audiard aurait dit de toi que tu aurais faid un bon chef d’escadrille vu ton niveau de connerie...

John connor 669
08/11/2019 à 18:40

Mais ta gueule Daniel
T'as fais ton temps
Place au changement
Phoebe waller bridge en 007
"Chtoo chtoo"
C est le bruit de mon Walther PKK silencieux quand jte tire dans le dos!
Longue vie a la reine Allegra Geller!
Je m'égare...

zoom7
08/11/2019 à 18:16

Batman ne meurt pas à la fin de TDKR et il n y a aucun intérêt à faire mourir james bond

John connor 669
08/11/2019 à 17:55

Le top c est que james se fasse buter par une femme espion qui prend sa place , alors qu'ils venaient de coucher ensemble..
Ca remettrait les pendules a l'heures..

thanos
08/11/2019 à 17:16

se qui serait bien comme conclusion d'une saga comme james bond, d'un film comme james bond , se serait de voir james bond l'agent espion 007 , mort a la fin d'un film , qui meurt en héros , tuer par un adversaire de taille , comme un film comme the dark knight rises dans le genre , meme si ils sont tout deux différents , meme si c'est pas pareil , mais de faire tuer james bond par quelqu'un , par un méchant connu de james bond , c'est pas les ennemis qui manque , dans un james bond , pourquoi pas...?

votre commentaire