Après le choc Grave, Titane, le nouveau film de Julia Ducournau, révèle enfin son visage sanglant

La Rédaction | 26 septembre 2019 - MAJ : 26/09/2019 15:32
La Rédaction | 26 septembre 2019 - MAJ : 26/09/2019 15:32

Révélée par Grave en 2017, Julia Ducournau va tourner son deuxième film, Titane.

Elle a frappé un grand coup dès son premier film, et son deuxième essai est donc attendu au tournant par tous les amateurs de cinéma de genre. Après le succès critique et public de Grave en 2017, Julia Ducournau prépare Titane, qui se révèle avec un synopsis et un casting.

Vincent Lindon et Agathe Rousselle mèneront ainsi cette histoire d'un père qui retrouve son fils disparu 10 ans plus tôt, de meurtres, et d'une victime idéale.

 

Photo Garance MarillierQuand soudain, dans la file d'attente, le doute

 

Titane commencera ainsi dans un aéroport, où un jeune homme se présente, le visage tuméfié. Il affirme être Adrien Legrand, disparu dix ans plus tôt alors qu'il n'était qu'un enfant. Son père Vincent le ramène chez lui, et pense que le cauchemar est fini, enfin. Sauf qu'une série de meurtres commence, et que la menace se rapproche d'Alexia, une jeune hôtesse dans un salon automobile.

Un synopsis un peu vague, qui lorgne plus vers le thriller et le polar que le film d'horreur. Mais nul doute que la réalisatrice est en position de force, et peut parfaitement cacher quelques atouts dans sa manche. Titane sera écrit et réalisé par Julia Ducournau, et le tournage devrait commencer au printemps 2020.

Présenté à Cannes à la Semaine de critique en 2016, Grave a bénéficié d'un joli buzz jusqu'à sa sortie en mars 2017. Soutenu par la critique (retrouvez notre avis par ici), il a attiré près de 150 000 spectateurs, un très joli score pour un film aussi noir, interdit aux moins de 16 ans. Distribué à travers le monde, le film a eu une résonnance extraordinaire. Grosse pression sur ce Titane, donc.

 

Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Pog
26/09/2019 à 23:32

@Sharko

Il était interdit aux moins de 16 ans, c'est notable.
Et ce truc des français qui vont voir que des comédies populaires... changez de refrain. Plein de comédies populaires se vautrent chaque année, rien que pour commencer par ça.

Sharko
26/09/2019 à 22:45

150 000 spectateurs est un score absolument ridicule. En France, les exploitants de salles refusent de projeter les films d'horreur français parce que les films français ne peuvent être que des comédies populaire. Si le film a pu se faire, c'est grâce à un distributeur américain qui a conclue à un partenariat après le succès de Grave au États-Unis.

votre commentaire