Calmos tout le monde, Jean-Pierre Marielle est mort

Simon Riaux | 25 avril 2019 - MAJ : 25/04/2019 07:49
Simon Riaux | 25 avril 2019 - MAJ : 25/04/2019 07:49

Acteur légendaire et symbole  d’une génération, Jean-Pierre Marielle est décédé à l’âge de 87 ans.

Tout commençait toujours par la voix, la rondeur tonitruante avec laquelle elle se déployait, l’admirable tendresse qu’elle conférait, même aux pires injures.  Les cordes vocales de Jean-Pierre Marielle semblaient conçues pour enrober les rots de velour. Qu’elle tombe en pâmoison devant un cul, en appelle à la grâce d’un  admirable cholestérol, ou enfonce Jacques Villeret dans ses névroses, la voix de l’artiste pouvait se muer en un gant délicat, ou une pogne ferme entraînant le spectateur au fond d’un univers fou.

Cet organe surréaliste s’alliait curieusement avec ce visage  dont Marielle aimait à dire qu’il n’avait l’air de rien, et que c’était justement ce rien qui lui avait permis de tout jouer. Ne serait-ce le panache d’une moustache un peu ronde, la lumière d’yeux frisant volontiers, il eût en effet été impossible de deviner si cette ganache du salopard commun ou du génie moyen.

 

photo Charlie et ses deux nénettes

 

Tous ses rôles seront colorés de cette humanité triomphante et de ces fiers paradoxes. Tous les oxymores auront été inventés pour tenter de décrire la réussite du personnage, d’hédoniste vulgaire, en con glorieux. Tous ces mots traduisent la tension vacillante et bouleversante qui anime Les Galettes de Pont-Aven, la folie qui anime Les Mois d'avril sont meurtriers, Tenue de soirée, Coup de torchon, Un moment d'égarementLes  Acteurs.

Marielle pouvait jouer les salauds et nous pouvions les aimer, car une fois mis en bouche par son esprit, leur triomphe n’était pas tant précieux que ridicule, leur gloire teintée de vertige, et leurs outrances, symptômes de failles terribles. Enfant terrible, il possédait une énergie épicurienne incroyable, bénédiction sensorielle à nulle autre pareille, qui devait transformer les Galettes ou encore Charlie et ses deux nénettes en morceau de douce errances érotiques.

Laissant affleurer un goût de l’Autre et de l’Amitié qui colorèrent nombre de ses rôles, l’acteur fut un des Grands ducs, compagnon de route de Jean Rochefort. Ce dernier avait dit, répété, écrit, qu’il lui devait sa carrière, à la faveur d’une matinée de motivation à l’issue de laquelle il avait accepté de se rendre à une audition, laquelle devait changer sa vie.

 

photoLes  Galettes  de Pont-Aven

 

Dans  ce grand écart entre vibrante sophistication, évidente simplicité, et amour du coup de rouge, Marielle racontait de la plus désarmante manière quelque chose de la France, et quelque chose de nous. Miroir tantôt grossissant, tantôt révélateur, il rendait les vertus risibles et les vices aimables. Le regarder évoluer à l’écran autoriser à se rappeler un certain art de vivre, obligeait à vivre l’art.

Manger des rillettes, chanter les louanges  d'une chute de reins, draguer la fille d'un ami ou menacer Gérard Depardieu d'une partouze céleste paraissent soudain bien triste.

Calmos tout le monde, Jean-Pierre Marielle est parti.

 

photoCalmos

commentaires

dams50
25/04/2019 à 21:10

J'ajouterais "Que la fête commence" où peut le voir aux côtés de (xcusez du peu) feu Philippe Noiret et Jean Rochefort (énorme dans ce film).

Mais Calmos, ahh Calmos, c'est quand même quelquechose.

Kouak
25/04/2019 à 18:34

Bonsoir...
J'adore ce comédien...
Tristesse...
Comme Annie Girardot, trop peu reconnu pour la justesse de son jeu et son naturel...
MERCI ! JPM pour la valise, les milles, les seigneurs et tous les autres...
C'est quelqu'un qui, par sa seule présence dans un long métrage, peu sauver un film...
Et ça ! Ce n'est pas donné à tout le monde.
Salut JP !

Starfox
25/04/2019 à 16:50

Revu "comme la lune" de Joel Séria l'autre jour. Peut-être son rôle de con le plus beau.

snake
25/04/2019 à 15:43

merci pour ce bel hommage, un grand acteur qui part !

Prof West
25/04/2019 à 13:59

RIP grand acteur il a bien vécu certes mais il manquera au cinéma français oh grand dieu

Dirty Harry
25/04/2019 à 13:52

Ce grand monsieur représentait la France de la Province avec un grand P : le meilleur de VRP en parapluie, le meilleur des Gynecos...tout ce qui sortait de sa bouche sentait le gras du steak, la bonhomie et la grivoiserie (surtout chez Séria) et zut il n'y aura définitivement plus de rue Gustave Flaubert...
Rochefort, Noiret et Lui s'en sont allé briller dans les étoiles. Bebel et Delon sont les derniers de cette génération (et les grands Seigneurs maintenant que leurs fidèles Maréchaux sont partis).
Bravo et mille merci (et comme il disait : on dirait une Cadillac !)

Opale
25/04/2019 à 13:44

Grand souvenir des Galettes de Pont-Aven, c'était grivois et mélancolique... Parmi mes premiers émois... Quel acteur! Triste.

Dutch Schaefer
25/04/2019 à 13:34

A titre d'info:
JP.Marielle n'a JAMAIS joué dans "UN ELEPHANT CA TROMPE ENORMEMENT" ni... "NOUS IRONS TOUS AU PARADIS" d'Yves Robert!! (Rochefort, oui! Marielle, non!)
Par pitié révisez vos dictionnaires du cinéma avant de dire n'importe quoi!
Une fois dégagé des MCU et autres Star Wars le niveau des "spécialistes" baisse considérablement ici!

Dutch Schaefer
25/04/2019 à 13:30

@l'Indien zarbi à moitié a Poil. :
Avec Bedos au tennis???????
Attends, tu parle de quoi là??????

jorgio69
25/04/2019 à 13:20

Je me rappelle une fois où une fan l'avait interpellé.
"Une photo ! Une bise !"
Et il avait rajouté avec sa bonne grosse voix, en la prenant dans ses bras : "Ma chambre !!"

Il est parti rejoindre ses potes Noiret et Rochefort partis trop tôt.
RIP M. Marielle.

Plus

votre commentaire