Hellboy : le reboot dévoile un extrait d'une des scènes les plus violentes et badass de l'histoire du cinéma (ou pas)

La Rédaction | 20 mars 2019 - MAJ : 20/03/2019 18:54
La Rédaction | 20 mars 2019 - MAJ : 20/03/2019 18:54
photo, David Harbour
125

Le reboot de Hellboy se rappelle à nous avec une scène incroyablement violente et badass. L’impatience est à son comble.

Malgré deux films extrêmement réussis, Guillermo del Toro n’est jamais parvenu à imposer sa vision du personnage inventé par le brillant Mike Mignola. Ecrits, mis en scène et conçus aux antipodes des canons super-héroïques contemporains, ses deux propositions n’ont pas rencontré le public et demeurent plutôt mal-aimées (en dehors du cercle des fans du metteur en scène).

Rien d’étonnant donc à ce que le studio soit désireux de rebooter tout ça, espérant surfer sur la vague du succès de Deadpool en promettant au public un divertissement à la fois cool, violent, et plein de bastons bien sanglantes.

 

photo, David Harbour David Harbour

 

Et le premier extrait dévoilé aujourd’hui, où apparaissent David Harbour et Ian McShane, honore enfin cette promesse. C’est simple, la scène ci-dessous est une des plus spirituelles et ultra-violentes jamais vues sur un écran. Hellboy s’y entretient avec le professeur qui l’adopta jadis, au sujet d’un problème « géant ».

Le verbe est haut, les répliques fusent, alors que les comédiens semblent en pleine expérimentation transcendantale, tant leur intensité bouleverse. Le sentiment de voir se dérouler sous nos yeux une séquence purement shakespearienne nous serre le cœur.

 

 

Du côté de la violence, il faut bien admettre combien cet extrait est badass. Alors que Hellboy enserre dans ses formidables pognes une part de pizza, la puissance qui émane de ses mâchoires alors qu’il la déguste ne laisse place à aucun doute : le personnage n’a jamais été aussi impitoyable, aussi puissant. Cette colonne de charisme brute paraît s'élever jusqu'à Jupiter.

Vraiment, le 8 mai, "faisez" gaffe, Hellboy sera dans les salles, mais tout le monde ne sera pas de taille.

 

affiche

commentaires

Poulet
22/03/2019 à 10:58

Vivement la scène complète avec Mr Bean en livreur de pizzas.

Arnaud
22/03/2019 à 09:26

L'ironie est un exercice difficile. Ce n'est pas n'importe quel journaliste qui peut s'y employer avec talent. Faire de l'ironie nécessite deux notions fondamentales à mon sens : de l'esprit et de la subtilité, ce dont cet article est totalement dépourvu.

Boddicker
21/03/2019 à 18:33

Oh mon dieu que c'est laid!
Resident Evil humiliation?!

Alyon
21/03/2019 à 13:42

Bon on va dire bof bof … plutôt d'accord avec Syarus Del Toro / Perlman c'était quand même pas mal!

Syarus
21/03/2019 à 11:59

Il aurait dû lâcher les billets à Del Toro pour faire le 3 et finir sa trilogie, surtout que les films avaient des budgets modestes. Ce film là va faire un beau four au box-office on dirait un simple dtv

jojo
21/03/2019 à 01:22

hahahahaha
je vais venir arracher ton ame et chier dans ton crane....
qu'est ce que tu essaie de faire !?

Decker
21/03/2019 à 00:48

J`trouve ça marrant comme article moi :)
C'est tellement gros le four qu'il va ce prendre ce film, ça à l'air si nul...
Hellboy le personnage ressemble à un bouseux métalleux, ça main est grotesque et y'a Jovovich. C'est comme si la moindre once de raison s'était envolé en un nuage de cocaïne.

MadMcLane
20/03/2019 à 22:33

Tout ça pour ça...ou comment attirer le chaland avec du vide...

jorgio69
20/03/2019 à 21:50

C'est clair qu'il y en a qui ont des nuits difficiles quand on lit l'article...

Dae-Soo
20/03/2019 à 21:22

Je suis d'accord, l'ironie c'est marrant mais faut pas en abuser.
Et je suis aussi d'accord, Hellboy II était totalement Del Toresque... S'il a pas pu imposer sa vision avec ce film il doit pas en être loin!
Bref, je suis d'accord avec tout le monde, sauf Brigitte Bardot.

Plus

votre commentaire