Netflix : Ted Sarandos pense que Disney et Apple arrivent trop tard pour s'imposer

La Rédaction | 19 mars 2019
La Rédaction | 19 mars 2019

L’arrivée d’Apple et Disney dans l’arène du streaming grand public peut-elle menacer la mainmise de Netflix ? Un de ses dirigeants vient de s’exprimer.

Interrogé par Deadline, Ted Sarandos, en charge des contenus de Netflix, a eu l’occasion de dire quelle était sa position quant au débarquement prochain de deux plateformes concurrentes, dotées de moyens importants. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne semble pas excessivement déstabilisé.

« Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’ils préparent et je n’en aurai pas avant de découvrir leurs services. Donc je me dois d’observer une certaine réserve. »

 

Photo Sandra BullockBird Box, preuve de la force de frappe de Netflix

 

Une certaine réserve, mais certainement pas une réserve complète, puisque l’industriel a jugé pertinent de rappeler combien son service bénéficiait d’une avance confortable sur ses concurrents. Et en matière de compétition au sein de secteurs très concurrentiels, nécessitant des investissements de départ colossaux, être dans la position de l’innovateur demeure un atout certain.

« Nous avons été en compétition avec 500 chaînes du câble et nous pénétrons presque chaque foyer à travers le monde, depuis déjà un bon bout de temps. Nous allons faire face à des acteurs de même nature, mais très en retard sur ce terrain de jeu. »

Et on comprend que Sarandos n’affiche pas de trouble particulier. Même si les changements de politiques de Warner, Apple, ou encore Disney vont nécessairement affecter le catalogue de Netflix, l’entreprise est présente dans 180 pays, ce qui lui assure d’ores et déjà une force de frappe remarquable. Un marché captif auquel Netflix va prochainement fournir le fruit de plusieurs dizaines de milliards de dollars d’investissement en productions maison et achats de programmes.

Nul doute qu’après le sacre de Roma et le triomphe public de Bird Box, Sarandos se sent un peu en confiance.

 

Photo Yalitza Aparicio Roma, véritable produit d'appel de Netflix

commentaires

Megamind
22/03/2019 à 13:57

De toute façon, il ne peut pas dire : "Ah on va se faire manger tout cru !!!" donc forcément il affirme sa confiance en son entreprise.
De toute façon, je ne vois pas Disney se remettre à produire des contenus originaux en prenant des risques. Netflix aura toujours sa carte à jouer.

little angel
20/03/2019 à 13:56

C est ça ouai, le mec se paluche de ouf ! On va bien se marrer si d ici 5 ans il connait le meme destin que Kodak, Nokia, Rover, Carilllion etc des entreprises autrefois leader dans leurs secteurs

Rorov94
19/03/2019 à 20:14

Petit rappel:
L'été dernier,après l'annonce par Disney de quitter NETFLIX et de retirer ses titres chez le futur concurrent au logo rouge.
Le lendemain à Wall Street NETFLIX a pris 0,3 points en plus que la souris.
OUI!NETFLIX EST LE PLUS PUISSANT DES STUDIOS ACTUEL!
Du jamais vu dans l'histoire du 7 ème art depuis que 2 frangins éclairés ont fait payé leur place aux quidams pour voir un train en gare de La Ciotat!

alshamanaac
19/03/2019 à 20:00

Netflix ne tremble aucunement devant Apple, Amazon, Warner et Disney...
Car Netflix sait que le danger va venir d'ailleurs !

Ce danger venu d'ailleurs, c'est : SALTO !
La plate-forme commune de TF1, M6 et France Télévisions ! Contre Plus Belle La Vie tu peux rien faire Netflix !

Faurefrc
19/03/2019 à 19:10

Un peu comme si à l’aube des années 2000, le PDG de Nokia avait dit à ses équipes : ne vous inquiétez pas, Apple arrive trop tard sur le marché de la téléphonie mobile !

Blague à part, Netflix se bouge quand même pas mal pour produire des choses intéressantes (Roma, Irishman...) la bataille risque d’etre sanglante car toutes les plateformes n’y survivront pas.
Qui se rappelle encore du format Betamax de Sony pourtant plus abouti que la VHS ?

Mouvement
19/03/2019 à 14:21

Netflix était une plate-forme ambitieuse avant de servir d outil de propagande sa chute n est qu une question de temps

Mouah
19/03/2019 à 14:18

Disney va s imposer leur contenu sera différent de Netflix leur plate-forme sera diverse et varie Apple de même le Pdg de Netflix à tord

@tlantis
19/03/2019 à 13:43

si tous les studios ouvrent leurs propre platfomre .
netflix peuvent ils se retrouver sans contenu ( a part leurs psedo exclusivitées produite a 100% par eux) ?

votre commentaire