Creed II : Dolph Lundgren révèle que le film a failli se la jouer Sixième Sens

La Rédaction | 18 mars 2019 - MAJ : 18/03/2019 10:14
La Rédaction | 18 mars 2019 - MAJ : 18/03/2019 10:14

Dans une saga à la longévité exceptionnelle, la tentation de flatter les fans devient parfois forte, comme en témoigne Dolph Lundgren au sujet de Creed II.

Les spectateurs qui ont grandi avec la saga Rocky sont des millions, et nombreux sont ceux à demeurer extrêmement attachés à ses protagonistes. Avec le succès planétaire du premier Creed, la franchise a prouvé qu’elle était toujours bien vivace dans le cœur du public. D’où, dès Creed II, une pression accrue sur les créateurs du long-métrage, pour jouer à fond la carte de la nostalgie.

Dolph Lundgren en constitue un excellent exemple, puisque le film a choisi de déterrer l’arc narratif de Rocky IV, en mettant une nouvelle fois son personnage sur le devant de la scène, rappelé en tant qu’entraîneur de… son propre fils, bien décidé à faire sauter les plombages d’Adonis Creed (Michael B. Jordan).

 

photoDolph Lundgren

 

Le retour du clan Drago face à Rocky (Sylvester Stallone) a occasionné celui, plus inattendu, de Brigitte Nielsen. Mais Dolphie vient tout juste de révéler qu’un autre come-back avait été initialement envisagé, lors d’une rencontre avec le public de la Monster-Mania Con 42, ainsi que l’a rapporté CinemaBlend.

« J’ai considéré que c’était une super idée de faire revenir Brigitte Nielsen. Dans le scénario original, on avait aussi un retour d’Apollo. Enfin son fantôme, un truc du genre. Mais ça sentait un peu trop la guimauve, vous voyez. Du coup, je pense que c’était bien plus malin de faire revenir Brigitte. »

En effet, qu’il s’agisse d’un retour à la Sixième Sens (« Je vois des boxeurs qui sont morts »), ou d’un délire de Jedi, on voit mal comment Creed II aurait pu se payer la présence d’Apollo Creed sans verser dans le ridicule le plus total.

 

photo, Michael B. Jordan L'hommage à Apollo fut plutôt sobre

commentaires

Poppy
19/03/2019 à 08:10

Ce film est ridicule

Poppy
19/03/2019 à 08:10

Quand c est fini
C. Est fini

Creed 1 le fils d appolo
Ceed 2 le fils d apollo
Cree3 le fils d appolo contre le fils de lange
Creed 4 on fait quoi
Les films sont trop triste
Mort d adrian
Mort de poly
Mort de spider ricko

Rocky qui voit plus son fils

Stridy
19/03/2019 à 07:32

Dolphy a raison, je n'ai pas vu venir Brigitte Nielsen et c'était une excellente idée.

Perso j'ai beaucoup aimé Creed 2 mais je peut comprendre qu'il ne plaise pas aux non-fans de Rocky.

Hanibal
19/03/2019 à 01:55

Pas d'accord avec Corleone les apparitions de Mickey dans le film pour Rocky c'était son entraîneur son coach et son confident et grand ami pour Rocky et c'est lui qui a tout a pris c'est pour ça qui fait c'est apparition pour gardé l'image a Rocky pour refoulé son esprit et de ce souvenir de lui.

Remy
18/03/2019 à 22:35

Bonsoir, pour ma part j'ai adoré... Presque.. Comme Stephanson dit... Pas assez de musique entraînante... Par contre l'image de mickey dans rocky était énorme suis pas d'accord avec corleone... Une image d'appolo dans le KO d'adonis aurait été super accompagnée d'une musique originale entrainante voir la même que dans rocky 5 car tout de même.. On regarde un Rocky...

StarLord
18/03/2019 à 20:45

Décu aussi par Creed 2. La relation Rocky/Drago n'est pas assez Developpé c'est dommage. La réalisation des combats n'est pas non plus a la hauteur (on est très loin de la claque du plan séquence du 1er épisode)

stephanson
18/03/2019 à 18:14

Les combats sont trop court..pas assez de musique d'émotion remonté,
Un film trop rapide. Un manque . explicatif de boxe de 30 m'invites

L'etalon italien
18/03/2019 à 16:53

Tres bon film, peu etre qu'on ne ce cale pas assez sur dolph. Les retrouvaille dolph rocky dans le restaurants de rocky ma foutu des frisson.

Kinké
18/03/2019 à 16:02

Perso j’ai bien aimé ce creed II et je serai curieux de voir un creed III voler de ses propres ailes sans l’ombre immense de Stallone qui plane sur le film

MichMich
18/03/2019 à 13:17

Zéro ce Creed 2, et quelle déception dans le traitement du personnage de Dolphie, toujours aussi monolithique, toujours aussi c**...du pur Stallone 80's. Et tout le film tient de la guimauve nappée de R n'B, au s'cours

Plus

votre commentaire