Ringo Lam, l'une des légendes du cinéma d'Hong Kong, est décédé

Christophe Foltzer | 30 décembre 2018 - MAJ : 30/12/2018 10:08
Christophe Foltzer | 30 décembre 2018 - MAJ : 30/12/2018 10:08

2018 ne pouvait décidément pas s'achever sur une belle note joyeuse puisqu'elle vient de nous prendre un de nos réalisateurs hong-kongais préférés...

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris, il y a quelques heures, la disparition du cinéaste hong-kongais Ringo Lam, à l'âge de 63 ans. Selon le journal Apple Daily, le réalisateur aurait été retrouvé inconscient par sa femme, à son domicile, samedi 29 décembre. Le temps que l'ambulance arrive, il était déjà trop tard. Si la cause précise de sa mort n'a pas encore été dévoilée, tout laisse penser qu'il s'agit d'un décès naturel.

 

photo City on fireCity on Fire

 

Moins connu du grand public qu'un John Woo ou un Tsui Hark, Ringo Lam était l'un des fers de lance de la nouvelle vague hong-kongaise des années 80 qui a totalement réinventé le genre du polar à tendance hard-boiled. C'est en 1986 qu'il crève l'écran avec son titanesque City on fire, énorme polar qui aura marqué bien des consciences de cinéphiles, Tarantino saura s'en souvenir d'ailleurs et qui lui valut la récompense du meilleur réalisateur en 1987 aux Hong Kong Awards.

 

photo replicantReplicant

 

Après deux autres films "on fire", Prison on fire  (et sa suite) et School on fire, il continuera dans la veine du polar avant de s'exiler, comme beaucoup de ses confrères, aux Etats-Unis au milieu des années 90. Comme John Woo et Tsui Hark, c'est par Jean-Claude Van Damme qu'il passe à l'ouest, pour qui il signera le très moyen Risque maximum en 1996, avant de lui offrir probablement l'un de ses meilleurs rôles dans l'excellent Replicant en 2001. Suivra un troisième film avec Van Damme, In hell, en 2005, qui figure dans les meilleures oeuvres du comédien. On lui doit également l'excellent Full Alert, entre deux Van Damme, de nouveau réalisé en Chine en 1997, énorme succès dans son pays.

S'il se fera plus discret par la suite sur la scène internationale, il n'en avait cependant pas arrêté son activité, nous gratifiant participant notamment au film omnibus Triangle en 2008.

C'est donc un maître que nous venons de perdre et on ne peut rien faire de plus que le remercier très sincèrement pour tout ce qu'il nous a apporté.

 

photo Ringo LamRingo Lam

commentaires

Mx
31/12/2018 à 12:47

Et le BOLOSS, tais-toi, charogne, courbe l'échine, et montre du respect!!!

The shadown, ha oui, je l'avais déjà en dvd, à une époque, cette version, mais bon 4mn, bon sa vaut pas la version de près de deux heures, qui d'après plusieurs articles que j'ai pu lire, change le ton du film ( c carrément plus dark) et rajoute encore plus d'action et de gunfights!

BôGoss
31/12/2018 à 12:03

Qui ça ?? OSEF !! RAB !! Next !!

Miami81
31/12/2018 à 10:14

J'ai gardé de très bons souvenirs de Risque Maximum. En tout cas, le film était bien dans son époque et dans la mode des film de Hong Kong.
Le dernier film je pense avant que l'étoile Van Damme ne s'effondre.

The Shadow
31/12/2018 à 00:29

Désolé soucis entre le site et mon portable. Il faudrait que Woo retravaille avec universal, et aie un succès commercial avec eux. Peut-être qu'ils lui laisserait enfin ressortir le film dans son montage. On a le droit de rêver...

Sanchez
31/12/2018 à 00:23

Ringo a rendu Lam

The Shadow
31/12/2018 à 00:21

Mx,

Le blu-ray édité par universal (trouvable partout) contient la version non censurée (unrated), avec quelques répliques en vost-fr car elle n'a jamais été doublée. Et non la version cinéma écourtée d'environ 4 minutes. Comme d'autres je rêve d'unr sortie de la verdirector's de 116 min,

The Moon
30/12/2018 à 22:51

Un grand real, rip.

Pour Chasse à l'homme voor ci-dessous les differences entre la version director's cut / classique.
https://m.imdb.com/title/tt0107076/alternateversions?ref_=m_tt_trv_alt

galetas
30/12/2018 à 20:36

A quand une édition de "CITY ON FIRE " et "SCHOOL ON FIRE" en France ?
Je commence à perdre patience...

Spil
30/12/2018 à 14:11

RIP Ringo grand réalisateur

Mx
30/12/2018 à 13:43

Je connaissais la filmo du monsieur, et vu replicant!

Quand à chasse à l'homme, faudra que tu me dises ou tu as chopé cette version non censurée du film, car j'adore ce film, qui effectivement, est très sous-estimé, du bon gros cinoche d'action, avec des cascades de ouf, et de l'action toujours lisible, ce qui n'est plus le k de nos jours!

Plus

votre commentaire