Fin du "scandale" : Ennio Morricone n'a jamais insulté Quentin Tarantino, c'est officiel

Christophe Foltzer | 14 novembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 14 novembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Dans la société qui est la nôtre actuellement, l'image prédomine, plus que le talent. Mais lorsque c'est l'un des plus grands talents encore en vie qui voit son image ternie en dénigrant soi-disant un de ses pairs, tout de suite, ça a du mal à passer.

Et si vous avez été sur les réseaux sociaux ce week-end et que vous vous intéressez au cinéma, vous n'avez pas pu passer à côté de la polémique Ennio Morricone/Quentin Tarantino. Petit rappel des faits : Playboy Allemagne a publié une interview d'Ennio Morricone, compositeur légendaire oscarisé pour Les Huit Salopards en 2016, dans laquelle il n'était pas tendre avec Quentin Tarantino.

Il qualifiait entre autres le réalisateur, qui termine actuellement Once Upon a Time in Hollywood, de crétin ingérable qui n'était que l'ombre des géants qu'il admirait.

 

photo Ennio MorriconeEnnio Morricone

 

Dans les heures qui ont suivies, Morricone a réagi en niant ces paroles et en menaçant le magazine de procès. Le lendemain, c'est Playboy qui a contre-attaqué en assurant que l'interview avait bien eu lieu, dévoilant le jour et l'endroit où elle avait été effectuée par son journaliste Marcel Anders. Ce à quoi l'avocat de Morricone a répondu qu'il allait s'entretenir avec son client dans la journée pour voir ce qu'il voulait faire.

Et voilà qu'un nouveau coup de théâtre vient ébranler cette ridicule affaire, et tout laisse penser qu'il s'agira probablement du dernier. En effet, dans un nouveau communiqué, Florian Boitin, le rédacteur en chef de Playboy Allemagne, vient plus ou moins de reconnaitre son erreur et de donner raison à Morricone.

 

Photo Quentin TarantinoTarantino en plein tournage des Huit Salopards

 

"Jusqu'à présent, nous considérions que le journaliste freelance qui a interviewé Ennio Morricone à notre demande était un journaliste de la presse écrite et de la radio renommé. Par le passé, nous n'avons jamais eu à douter de ses capacités et de son intégrité journalistique. En se basant sur les informations que nous avons maintenant en notre possession, nous devons assumer le fait que, malheureusement, une partie des propos publiés dans l'article est incorrecte.

Nous souhaitons adresser à Mr. Morricone nos plus profonds regrets pour avoir été présenté sous une mauvaise lumière. Nous travaillons activement à clarifier cette affaire et envisageons des mesures légales."

Donc voilà, le problème était bien le journaliste qui a déformé les propos de l'interviewé. S'agit-il d'une erreur ou d'un acte prémédité, impossible de le savoir pour le moment mais en tout cas ,cette affaire nous aura rappelé, si besoin était, qu'on ne plaisante pas avec l'image de quelqu'un et que tous nos propos, à partir du moment où ils sont publiés, ont un impact et engagent notre responsabilité. Et ça ne vaut pas que pour les journalistes évidemment.

 

Photo"T'inquiète, on les tient par les...."

Tout savoir sur Les 8 Salopards

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire