Leonardo DiCaprio prêt à remonter le temps pour Andres Muschietti, le réalisateur de Ça ?

Christophe Foltzer | 5 novembre 2018 - MAJ : 05/11/2018 07:03
Christophe Foltzer | 5 novembre 2018 - MAJ : 05/11/2018 07:03

C'est bien connu, si l'on ne veut pas se retrouver au chômage dans ce milieu, il faut courir plusieurs projets à la fois, au risque de s'épuiser. Aaaah, si seulement on pouvait remonter le temps et faire les bons choix...

Encore que, concernant Andrés Muschietti, pour le moment, c'est un sans-faute. Après le très bon accueil de Mama et le succès historique de Ça, on ne se fait plus trop de souci pour lui. Ça devrait rouler ces prochaines années. Il n'empêche qu'alors qu'il est en pleine post-production de Ça 2 (qui sortira sur nos écrans le 6 septembre 2019), le metteur en scène pense déjà à l'avenir puisqu'après avoir annoncé une adaptation de Robotech, nous avons appris la semaine dernière qu'il avait finalement signé pour celle de L'Attaque des Titans.

 

Photo Andrés Muschietti, Ça : Partie 2Andres Muschietti sur le tournage de Ça

 

Et voilà qu'à peine quelques jours plus tard, il se retrouve rattaché à un autre projet, tout aussi excitant. Le Hollywood Reporter a en effet dévoilé juste avant le week-end que Muschietti planchait en parallèle sur une autre adaptation, celle de La machine à explorer le temps, tirée du roman du même nom d'H.G. Wells, publié en 1895 et qui a déjà connu les honneurs de deux versions cinéma, en 1960 et en 2002.

 

photo, Leonardo DiCaprioLeonardo DiCaprio

 

Pour ce faire, il s'est tourné vers... Leonardo DiCaprio, qui devrait en être l'un des producteurs via sa société de production Appian Way. Muschietti en serait l'un des coproducteurs tout autant que le réalisateur et le film serait distribué par Warner et Paramount. A l'heure actuelle, il n'est pas encore dit si DiCaprio endossera le premier rôle où s'il se contentera de son poste de producteur.

On rappelle que La machine à explorer le temps nous raconte l'histoire d'un scientifique qui, en pleine époque victorienne, construit une machine qui le projette 802.000 ans dans le futur pour y découvrir que l'espèce humaine s'est divisée en deux éthnies : les terribles Morlocks d'un côté et les pauvres Eloi de l'autre. Bien entendu, ça se passe mal, et pour récupérer sa machine et retourner à son époque, notre héros va devoir bananer du Morlock. Tout un programme...

 

photo, Rod TaylorRod Taylor, dans le film de 1960

commentaires

Andarioch
05/11/2018 à 10:09

La version 2002 avait été mise en scène par Simon Wells, qui n'est autre que le petit fils de H.G. Wells, créateur du bouquin.

votre commentaire