Un 22 juillet : une bande-annonce terrifiante pour le nouveau film de Paul Greengrass estampillé Netflix

Prescilia Correnti | 4 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Prescilia Correnti | 4 septembre 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Paul Greengass, le réalisateur de La Vengeance dans la peau, Bloody sunday ou encore Jason Bourne revient avec une nouvelle histoire choc : Un 22 juillet.

On n’avait pas vu le réalisateur Paul Greengrass depuis son dernier long-métrage, Jason Bourne, sorti en 2016. Deux ans plus tard, le voilà donc revenu pour un nouveau film, réalisé sous l’égide de Netflix. A l’instar d’Alfonso Cuarón pour son film en noir et blanc Roma, des frères Coen avec The Ballad of Buster Scruggs, ou encore de Hold the Dark de Jeremy Saulnier, Un 22 juillet sortira sur la plateforme de SVoD.

A noter aussi qu’il sera intéressant de voir comment se situe Un 22 juillet par rapport à Roma dans la course aux Oscars.

 

 

PhotoUn 22 Juillet ou 22 July dans sa version originale

 

Le film revient sur les attaques meurtrières que la Norvège a connu en 2011 et qui ont été menées par Anders Behring Breivik, souvent décrit comme "terroriste norvégien d'extrême droite". Après avoir provoqué un attentat à la voiture piégée à Oslo, qui a entraîné la mort de huit personnes, Anders Breivik (Anders Danielsen Lie) s’est rendu sur un camp d’été, sur l’île d’Utoya et a abattu de sang froid 69 personnes qui s’y trouvaient, dont des adolescents.

Le film de Paul Greengrass explorera l’attaque d’Anders Breivik sous plusieurs angles, mais se déroule principalement du point de vue d’un jeune survivant du camp d’été. Un 22 juillet sera présenté en première mondiale à la Mostra de Venise le 5 septembre prochain avant d’être diffusé courant octobre sur Netflix.

 

Affiche officielle

Tout savoir sur Un 22 juillet

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
05/09/2018 à 12:54

La réflexion sur des évènements réels via leur mise en fiction existe depuis quelques millénaires hein.
Et a fourni pas mal de chef d'oeuvres.

Donc bon. Restez zens les amis.

Boddicker
05/09/2018 à 12:31

Cool, il va nous faire le Bataclan après j'espère :)
Vivement d'autres attentats ou massacres potentiellement adaptables au ciné!

TheMoon
05/09/2018 à 12:24

Le problème avec ce genre de film c'est qu'indirectement on glorifie des monstres...

Surtout qu'il est toujours vivant, un realisateur de renom adapte son plan machiavélique...

Oui mais non...

Andarioch
05/09/2018 à 10:07

Pas sûr d'apprécier de voir un viking lobotomisé dézinguer de l'ado. Le voyeurisme ça va un moment et dans le genre Elephant et bowling for colombine avait pas mal fait le tour du sujet. Maintenant je dis ça mais faut voir l'angle choisi par le réalisateur. Il peut tout autant faire un chef d'oeuvre qu'une bouse putassière.

Hank Hulé
05/09/2018 à 08:49

Espérons qu'il soit guéri de son Parkinson...

La Classe Américaine
04/09/2018 à 21:40

ENORME. Paul Greengrass au mieux de sa forme

votre commentaire