James Bond 25 : les raisons du départ de Danny Boyle expliquées ?

Prescilia Correnti | 23 août 2018 - MAJ : 24/08/2018 10:13
Prescilia Correnti | 23 août 2018 - MAJ : 24/08/2018 10:13
Photo Daniel Craig
52

Alors que le cinéaste a récemment abandonné la réalisation du prochain James Bond, des premières rumeurs émergent sur les raisons de son départ.

Si jamais vous êtes passés à côté de cette information un peu incroyable, sachez que Danny Boyle, le réalisateur qui avait été initialement choisi pour succéder à Sam Mendes, s’est déchargé de toute responsabilité en quittant la production de James Bond 25. Bien que les producteurs du film et Daniel Craig aient annoncé dans un communiqué que Danny Boyle avait quitté le navire pour"différends créatifs" , rien de plus n’avait filtré.

 

Léa Seydoux"Tu vas nous dire très clairement pourquoi tu es parti"

 

Un rapport provenant du site The Telegraph a récemment divulgué plus de détails sur cette affaire, propos tenus selon une source anonyme proche de la production. Le premier sujet de discorde se serait focalisé sur l’intrigue du scénario. Il semblerait que les producteurs du long-métrage n’appréciaient pas le fait que l’histoire se concentre autour d’une guerre froide moderne avec la Russie.

Cette source anonyme suggère dans un autre temps que le problème majeur reposait sur le casting de l’acteur qui allait incarner le méchant à l’écran. Danny Boyle aurait souhaité embaucher le comédien polonais Tomasz Kot (Cold War). Un choix auquel se serait fermement opposé Daniel Craig. Cette même source aurait continué en déclarant au Telegraph que :

"Daniel Craig a une grande influence sur toutes les décisions de casting. Aucune des James Bond Girls n’a été choisie sans qu'il ait son mot à dire. Par exemple, il a choisi Eva Green pour être la James Bond Girl lors de Casino Royale, et ça a été le cas pour toutes les James Bond Girls présentes dans ses opus. Le problème est survenu quand ils ont pris les décisions finales concernant la pré-production du casting. "

 

Daniel CraigDaniel Craig, influenceur (et dictateur ?)

 

Attention, néanmoins, on ne saurait que trop vous rappeler de prendre ces informations avec des pincettes avant qu’un communiqué officiel de la production ne soit diffusé. Il est vrai que Danny Boyle a plutôt l’habitude de travailler sur des films à plus petits budgets, et moins colossaux, ce qui lui permet une plus grande liberté créative. De plus, avec sa mauvaise expérience sur La Plage en 2000, possible donc que le cinéaste ait eu un ras-le-bol.

A l'époque Danny Boyle allait entamer la production du film aux côtés de son acteur fétiche : Ewan McGregor, le long-métrage signant la quatrième collaboration entre les deux hommes. Cependant les producteurs posent deux conditions au cinéaste : le héros du film doit être américain et doit être joué par la superstar du moment, Leonardo DiCaprio. On peut comprendre que Danny Boyle ait eu du mal à digérer un nouveau refus de la part de la production concernant le choix de ses acteurs.

De son côté, le site The Mirror, révèle à son tour que le scénariste John Hodge, serait lui aussi parti de la production. Une porte-parole du scénariste aurait déclaré que : « Non, il n’y travaille pas ». Au final, James Bond 25 se retrouve donc à nouveau sans réalisateur pour le chapeauter. Qui pour prendre la relève donc ? L'avenir nous le dira...

 

Photo Daniel Craig"Oué, c'est moi décide. Echec et mat"

commentaires

MystereK
27/08/2018 à 11:41

"sans James Bond sa carrière se réduit à peau de chagrin"

Pour ce qui est des blockusters peut-etre, mais Daniel Craig a une belle carrière d'acteur dans le cinéma indépendant ou de budget moyen et avait été remarqué pour la qualité de son jeu avant James Bond. Il n'y a pas que les films qui coutent plusieurs dizaines de millions dans la carrière d'un acteur, et il s'est aussi faire remarquer au théatre,

Bart Fraden
26/08/2018 à 19:31

@Fincher Merci. Effectivement Danny Boyle n'est peut-être pas le réalisateur adéquat et je trouve qu'il joue à la vierge effarouchée parce qu'on lui refuse un casting. Et, il est très justement remarqué que Daniel Craig est aussi co-producteur et vu que grâce à lui la franchise a été relancé, il a bien le droit d'ouvrir sa g.....

Fincher
25/08/2018 à 09:32

"Bart Fraden 24/08/2018 à 09:18 J'ai du mal à comprendre les haters de Daniel Craig. Évidemment qu'un comédien ai son mot à dire sur l'évolution d'un scénario et l'interaction qu'il va avoir avec ses futurs collègues. Est-ce qu'un Robert de Niro n'aurait pas son mot à dire sur la production d'un film ? On sait qu'il est assez intrusif dans le processus de création. Pour Danny Boyle, je pense (peut-être ?) qu'il a sous-évalué le cahier des charges à respecter d'une franchise telle que "James Bond" et on ne peut pas dire que Barbara Broccoli soit très souple, non plus. Peut-être l'idée écartées d'une nouvelle guerre froide avec la Russie s'est serait peut-être aussi de ménager le public russe ? En tout cas, il y a une très grande différence de création dans les prod. anglo-saxonnes où le réalisateur ne maîtrise pas le final cut et les choix artistiques à la différence de la France où le réalisateur maîtrise (presque) tout le processus."

Laisse tomber, on est face à une minorité visible qui a du mal à digérer le succès de Craig, lui qui a su, après des années d'errements, reprendre avec brio la saga et proposer coup pour coup un incroyable retour au source, sombre et dense (Casino Royale) et un drame shakespearien taillé dans le desespoir (Skyfall).

L'article est d'ailleurs d'une malhonnête intellectuelle. Ça a bon dos de remettre constamment la faute sur le studio, laissant croire insidieusement que son départ est le fruit d'une politique marketing, ou des caprices de son acteur. Ca tombe mal, ca semble être le contraire :

--> ''Now, sources claim it was a disagreement over the script Boyle wrote that touched upon political tensions with Russia and the #MeToo and Time's Up movements that saw him quit."

Malgré tout le respect que j'ai pour Boyle, c'était peut être une bonne idée de l'écarter du projet.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-6090343/Did-script-metoo-theme-spell-end-Danny-Boyles-Bond.html

Domo
24/08/2018 à 11:12

Non mais surtout ce que les gens oublient c'est que Daniel Craig est co-producteur. Donc normal qu'il ait son mot à dire.

Satan LHabite
24/08/2018 à 09:39

Pourquoi Boyle prendrait pas Ewann McGregor pour jouer le méchant ??

Bart Fraden
24/08/2018 à 09:18

J'ai du mal à comprendre les haters de Daniel Craig. Évidemment qu'un comédien ai son mot à dire sur l'évolution d'un scénario et l'interaction qu'il va avoir avec ses futurs collègues. Est-ce qu'un Robert de Niro n'aurait pas son mot à dire sur la production d'un film ? On sait qu'il est assez intrusif dans le processus de création. Pour Danny Boyle, je pense (peut-être ?) qu'il a sous-évalué le cahier des charges à respecter d'une franchise telle que "James Bond" et on ne peut pas dire que Barbara Broccoli soit très souple, non plus. Peut-être l'idée écartées d'une nouvelle guerre froide avec la Russie s'est serait peut-être aussi de ménager le public russe ? En tout cas, il y a une très grande différence de création dans les prod. anglo-saxonnes où le réalisateur ne maîtrise pas le final cut et les choix artistiques à la différence de la France où le réalisateur maîtrise (presque) tout le processus.

Liam
24/08/2018 à 08:31

C’était tellement plus simple que Daniel Craig et Sam Mendes fassent un dernier James Bond ensemble et quitte la franchise en beauté...mais bon ça c'est dans mes rêves, pour le moment, retour a la réalité et les faits sont là: pas de réalisateur et un Daniel Craig soit-disant "capricieux"

Gunn
24/08/2018 à 02:33

"Si l'info est véridique, on voudrait nous faire croire que Daniel Craig à décider une fois de plus pourrir la licence ? "

On parle bien de la licence qui avait touché le fond en 2002 avec le nanar "Meurs un autre jour" ? La licence que Daniel Craig a ravivé en 2006 avec Casino Royale ? Tu sais, ce film considérait comme le meilleur de la franchise :)

Ce Daniel Craig qui est à l'origine de deux des meilleurs films de la franchise, un incroyable retour au source après des années d’errements (Casino Royale) et un drame shakespearien taillé dans le desespoir (Skyfall) ?

Je te conseille de t'hydrater, il faut absolument éclaircir ta pensée !

corleone
24/08/2018 à 01:29

Zetagundam t'as tout dit mec, qu'il aille donc se faire voir ailleurs ce bouledogue de Craig! Depuis que je rêve d'un new interprète Bond.

CKalanda
24/08/2018 à 00:12

C pas une nouveauté que D Craig est une put*** de diva dont la plus grande qualité est son max de rep au développé-couché #lehater

Plus

votre commentaire