American Nightmare 4 : Jason Blum pense que Donald Trump est capable d'organiser une vraie Purge

Prescilia Correnti | 26 juin 2018
Prescilia Correnti | 26 juin 2018

Ce n’est pas totalement faux de dire que Donald Trump n'est pas l’homme le plus sain de l’univers. Et si Jason Blum avait visé juste ?

Sorti en 2013, sans grande prétention de sa part, American Nightmare est vite devenu un film événement et une saga à succès. Pour ceux (et celles) qui ne voient pas trop de quoi ça parle, le principe est très simple : une fois par an et pour l’espace d’une nuit entière, tout le monde a le droit de faire ce qu’il veut.

Tuer, torturer, voler, violer et tous ces petits verbes sympathiques ne sont plus punis par la loi, une bonne petite nuit de folie autorisée par le gouvernement américain. Mais une fois la nuit passée, aucun crime n’a le droit d’être commis durant le reste de l’année.

 

Le meilleur jour de l'année

 

Après trois volets à succès, le quatrième opus débarquera dans nos salles la semaine prochaine. Pour l’occasion, le magazine Variety a pu interroger le producteur du film, Jason Blum, grand meistre de Blumhouse, sur l’aspect très politisé (et politiquement incorrect) de la saga. Ce à quoi il a répondu :

« Si à chaque fois qu’il y a une fusillade aux États-Unis, la réponse du gouvernement est de mettre encore plus de flingues dans les mains des gens, alors ce que montre American Nightmare ne semble pas si fou. Donald Trump ne cesse de dire : "Armons les professeurs". Je le verrais bien dire : "Laissons les gens tirer sur qui ils veulent pendant douze heures." »

 

PhotoOn va passer une suberpe soirée

 

American Nightmare 4 : Les origines, chapeauté par Gerard McMurray, racontera les origines de la Purge et comment le concept a été lancé. on vous laisse avec le pitch officiel :

"Pour faire passer le taux de criminalité en dessous de 1% le reste de l’année, les « Nouveaux Pères Fondateurs » testent une théorie sociale qui permettrait d’évacuer la violence durant une nuit dans une ville isolée. Mais lorsque l’agressivité des tyrans rencontre la rage de communautés marginalisées, le phénomène va s’étendre au-delà des frontières de la ville test jusqu’à atteindre la nation entière."

Le quatrième volet sortira le 4 juillet prochain en France.

 

affiche

commentaires

dhl
12/10/2018 à 08:44

Bh pq pas c pas une si mauvaise idée????????‍♂️

Qeekos
03/07/2018 à 21:27

Trump est vraiment dérangé

votre commentaire