Alien Covenant dévoile une intro alternative cruelle et connectée à Prometheus

Créé : 13 mars 2018 - La Rédaction
Photo Artwork
230 réactions

On sait que la genèse d’Alien : Covenant a été particulièrement mouvementée, le film ayant beaucoup muté, comme le dévoile une nouvelle fuite.

Un temps pensé comme la reprise thématique des éléments que Scott voulait injecter dans Prometheus, à savoir une connexion avec le Paradis Perdu de Milton. Un temps intitulé Paradise, le film se transforma radicalement, jusqu’à devenir un – excellent – slasher aux airs de best-of de la saga, empreint d’un désespoir et d’une radicalité misanthrope tout à fait exceptionnelle dans le paysage cinématographique hollywoodien.

Une des faiblesses du film demeurera néanmoins les connexions entre Covenant et Prometheus, qui manquent terriblement de fluidité. On est donc d’autant plus désolés de voir le site AVP Galaxy dévoiler une version alternative si excitante, de l’ouverture du film, signée John Logan.

 

Photo Michael Fassbender

David l'anti-héros négatif ultime ?

 

La relation entre Shaw (Noomi Rapace) et David (Michael Fassbender) y est beaucoup plus développée. En gros, les deux commencent adversaires, alors que la scientifique refuse de réparer l’androïde, considéré comme trop dangereux et enclin à la trahison. Alors qu’elle tente de survivre, elle revient finalement sur sa décision, craignant la solitude éternelle plus que le robot.

Leur relation se développe, et une confiance nait entre eux, qui tirera finalement vers la romance. Jusqu’à ce que, arrivant sur la planète des Ingénieurs, David dévoile ses véritables intentions et brise sans ménagement la nuque de Shaw.

Cette ouverture est d’autant plus crédible que la présence de Noomi Rapace sur le tournage de Covenant, plusieurs semaines durant a été confirmée lors de la production des films. Un travail sans commune mesure avec l’utilisation faite de son personnage durant la promotion puis dans le film de Ridley Scott.

 

Photo ArtworkLe look initial de la planète des Ingénieurs

 

commentaires

THE GATHERING 11/04/2018 à 06:38

La réponse dans Covenant est évidente :ce n'est pas la planète des ingénieurs Ridley a voulu faire un faux semblant en voulant leurrer tous ses auditeurs.

Le détail, le détail comme on dit les gars il faut y prêter attention car le prologue de 5 minutess où David arrive avec le juggernaut ou vaisseau des ingénieurs résume à lui tout seul la réponse que l'on pose en question et en boucle au film même: Que s'est-il réellement passé?

En fait les humanoïdes sur cette planète de Alien Covenant sont des créatures crées par les ingénieurs mais par rapport au prologue de Prométhéus, ils ne leur ressemblent pas car les ingénieurs sont beaucoup plus blanc et laiteux de peau, regardez et faîtes la comparaison vous verrez que j'ai raison. D'ailleurs ou les sites US d'afficionados en parlent.

Secondo, quand David arrive sur cette planète avec le vaisseau avant de larguer le black goo ou bombe biotechnologique sur la populace et la faune aux alentours, il est pris en remorquage par un vaisseau 10 plus grand que lui en forme de scorpions que l'on appelle un mother juggernaut et le détail est là.
Ce mother juggernaut étant un gardien pour la populace en adoration vers ses dieux créateurs (voir les têtes d'ingénieurs à la Olmèque dans le parthénon à la sauce greco romaine de la cité ) les ingénieurs (d'où le fait que cela ne peut pas être leur planète mère des ingénieurs ceux-ci auraient vu venir à des kilomètres à la ronde David et ils auraient été informés bien avant par la base secrète militaire sur Prométhéus via ses signals comme senseurs ).
Il se trouve que le mother juggernaut a répliqué militairement lors d'une bataille contre le juggernaut de David sinon comment expliquer dix ans après lorsque l'équipage du vaisseau Covenant arrive sur cette planète annihilée, ils constatent une fois sur place que le vaisseau de David est crashé et encastré dans le flanc d'une montagne non loin de la dite cité .
Cette cité par ailleurs est trop peu petite pour être une représentation de la planète mère des ingénieurs car on les imagine avec quelque chose de méga tentaculaire, imposant et surprotégé de toutes attaques.
En gros le prologue du film Alien covenant donne toutes réponses à ceux qui ont réellement bien compris le film en soi et Ridley Scott leurre le reste des auditeurs par la simplicité de la réponse dans son film via le bombardage du black goo sur la populace non ingénieur. Cette cité est comme les cités mayas ou de téotihuacan qui selon certains théories déifiaient des dieux extraterrestres.
Pour résumé les ingénieurs sont vivants sur une autre planète la vraie cette fois-ci mais bien gardé, ont reçu le message du bombardage du black goo du mother juggernaut lors de la bataille aérienne avec le juggernaut de David et sont certainement furieux et en chasse de réponses après David lui-même.

Space_Lynk 03/04/2018 à 08:49

Le côté fort de Scott sur Alien : Covenant, c’est d’être aller là où personne ne s’attendait ! On voulait tous des réponses mais il est plus malin que ça le coco, il nous mène en bateau, on sait pas ce qu’il va se passer après, mis à part l’un des épisodes prochains qui fera le lien avec Alien, le 8ème passager.
Perso j’ai kiffer Covenant...

Jashugan 16/03/2018 à 16:09

T'as raison Bobby, je vais de ce pas me remater Alien le 8ème passager en boucle car au moins, dans celui-là, il n'y avait vraiment rien à jeter.

maxou 14/03/2018 à 16:45

"Bob 13/03/2018 à 17:26
Allez encore une fournée de commentaires de la part des frustrés qui en veulent à papa Scott d'avoir osé approfondir son oeuvre en en faisant quelque chose de bien plus riche plutôt qu'un simple slasher avec des aliens. Remattez-vous en boucle le 1er et foutez-nous la paix."

mais lol c'est exactement tout l'inverse. T'es complètement à côté de la plaque ou alors t'es ce genre de fan boy qui supporte pas qu'on froisse son icône Beaucoup ont critiqué que Scott n'approfondisse pas son œuvre justement. Et c'est exactement ce qui ma frustré dans Covenant.Au final c'est archi classique, ça va pas assez au fond des choses, et tu vois le twist final à des kilomètres. Qu'on aime ou pas Prometheus, le film avait au moins eu le mérite d'être orignal et de soulever nombre d'interrogations qui au final ne donnent pas lieu à réponse dans Covenant, d'où la déception. Au final le film n'a rien d'inoubliable. Aussitôt vu aussitôt oublié.

Dougie Jones 14/03/2018 à 14:17

ah j'enrage ça serait tellement plus coherent de voir Shaw au début du film !!!!!

Le benny 14/03/2018 à 12:36

Les robots ne pondent pas de putains d'oeufs!!! Ca n'a pas de sens!

Stridy 14/03/2018 à 07:43

Perso je suis l'un des rares à avoir aimé Covenant, bien plus que Prometheus.

Dommage que la fin soit baclée et prévisible, dommage aussi que le film soit si court...

Mr Vide 13/03/2018 à 21:29

Attention, avis constructif :
Ce film est une merde...merci. ( ou une arnaque en moins constructif..)

Biohazard 13/03/2018 à 19:37

La plus grosse erreur est justement d‘avoir supprimé Elizabeth Shaw, elle était le point central de l‘intrigue et donc de la suite des événements. Je pense que les gens s‘attendaient a la voir autrement que dans cet état et en connaître d‘avantage sur les ingénieurs.

chrcsa 13/03/2018 à 17:40

Alien covenant : histoire nulle, téléphonée (le twist de fin sans surprise et complétement attendu) et sans aucun suspense (pour ceux qui on vu Alien à sa sortie, Alien Covenant est pitoyable). Ils ont même fait la même erreur en tant que suite de Prometheus que pour Alien 3 (mort de la petite fille sauvée à la fin de Alien 2).

Plus

votre commentaire