Les Porgs ont une vraie raison d'exister dans Star Wars : Les Derniers Jedi

Jean-Luc Hassaique | 22 décembre 2017
Jean-Luc Hassaique | 22 décembre 2017

Les Porgs, petites créatures mignonnes du dernier Star Wars ne sont pas des peluches vivantes faites pour vendre des jouets.

Immanquables depuis la bande-annonce de Star Wars : Les Derniers Jedi, les Porgs sont la nouvelle mascotte de la licence, au grand déplaisir de certains fans. Ceux-ci adressaient à ces petites créatures les mêmes reproches qui ont été faits aux Ewoks dans Le Retour du Jedi et craignaient que les Porgs soient, en résumé, intrusifs, pas drôles et nés d'une volonté simple : plaire aux enfants.

À l'arrivée, d'après nous, il se trouve que les Porgs sont plutôt réussis, drôles et vraiment pas envahissants, mais cela reste a l'appréciation de chacun. En revanche, ce qui est sûr, c'est qu'ils ne sont pas nés d'une basse volonté mercantile, mais d'une vraie nécessité technique pour le film.

 

porgs

 

 

Jake Lunt Davies, qui a designé les Porgs avec son équipe, raconte dans une interview au site StarWars.com que l'île irlandaise Skellig Michael sur laquelle ont été tournées les scènes d'Ach-To (la planète sur laquelle Luke Skywalker s'est isolé) pullule de macareux. Des centaines de ces oiseaux peuplent l'île.

Évidemment il n'était pas question de les enlever de l'île pour un tournage (d'autant plus qu'ils sont protégés), et les enlever un par un en post production aurait demandé un temps fou. Rian Johnson a donc décidé de tourner ça à son avantage et demandé à ses équipes de créer un maquillage VFX pour recouvrir les macareux à l'image et les transformer en une créature indigène à l'allure extra-terrestre. Ainsi naquirent les Porgs mélange de phoque, de carlin et de macareux d'après leur concepteur. En cadeau de Noël, on vous offre quelques concept arts.

 

porgs

porgs

porgs

commentaires

Rod
28/12/2017 à 19:17

les porgs, le seul truc réussi de cet épisode <3

Kilda
23/12/2017 à 11:19

Et pour en apprendre plus sur l'histoire incroyable de l'île de Skellig Michael, je vous invite à lire cet article :

https://kildaprojet.com/2015/11/09/skellig-michael/

Y Boy
22/12/2017 à 15:34

Visiblement les macareux ont envahis aussi les studios pour apparaître au premier plan de toutes les scènes dramatiques du film. Un vrai fléau.

Sky Captain
22/12/2017 à 15:20

Sur les plans large c'est sans doute plus facile d'effacer juste un bec et modifier un peu les couleurs que d'effacer totalement.

Après tout, on "n'efface" pas à proprement parler, on redessine par dessus. Donc effacer des centaines de macareux voulaient dire redessiner une bonne partie de tous les décors.

J'imagine aussi que Rian Johnson s'est dit que cela apporterait de la vie et de la personnalité au lieu. Comme les macareux, en apportent à la vraie île.

RiffRaff
22/12/2017 à 15:08

C'est marrant, en voyant le film j'ai pensé directement à des macareux.

Euh!
22/12/2017 à 14:54

le cinéma ou l'art et la manière de créer des légendes...
Plus dur à effacer que de créer de nouvelles bestioles numériques et en re-peindre tous les oiseaux qui apparaissent à l’écran...
Mouais, je suis sceptique!

votre commentaire