La suite de Fahrenheit 9/11 de Michael Moore en danger à cause du scandale Harvey Weinstein

Christophe Foltzer | 4 décembre 2017
Christophe Foltzer | 4 décembre 2017

Depuis deux mois, Hollywood est sous le choc de révélations accablantes concernant un certain nombre de personnalités bien installées. Comportement déviants, harcèlements, voire agressions sexuelles, tout y passe et on doit cette jolie période à un seul homme : Harvey Weinstein.

Maintenant que la police de Los Angeles s'est saisie de l'affaire, on peut penser que les choses vont commencer à se calmer du point de vue médiatique même s'il faut s'attendre à d'autres révélations chocs ces prochaines semaines. Une machine est en marche et il semble difficile de l'arrêter. Si, sur le fond, nous sommes évidemment ravis qu'une telle chose se produise enfin et que le silence se brise, ce qui nous inquiète davantage, ce sont bien évidemment les dommages collatéraux artistiquement parlant.

 

Photo

Harvey Weinstein

 

Si Ridley Scott s'en est sorti de justesse avec Tout l'argent du monde et le remplacement in-extremis de Kevin Spacey par Christopher Plummer à un mois et demi de la sortie du film, le réalisateur Michael Moore n'aura probablement pas la même chance puisqu'il voit son dernier film, Fahrenheit 11/9 bloqué par le scandale Weinstein.

Le film, une suite de son plus grand succès, Fahrenheit 9/11, annoncé comme une charge anti-Donald Trump, se retrouve en effet embourbée dans d'importants problèmes juridiques, qui conduiront sans doute au procès. Le souci, si l'on en croit le site Deadline qui a dévoilé l'histoire, c'est que The Weinstein Company a acheté le film pour le distribuer en y injectant 6 millions de dollars. Entre-temps, le scandale Harvey Weinstein a éclaté et Michael Moore ne souhaite plus que son bébé ne sorte sous la bannière de cette société. Petit souci : sur les 6 millions investis par The Weinstein Company, 2 millions ont déjà été dépensés et la société ne semble pas prête à laisser partir le réalisateur s'il ne rembourse pas la mise. Ce qui d'un point de vue du business, semble assez logique.

 

Photo Fahrenheit 9/11

 

Sauf que Michael Moore se retrouve donc enchainé à un producteur qui vit actuellement sa pire période et il craint que cela ne porte atteinte au film. En effet, il parait évident que tout projet estampillé Weinstein de près ou de loin en subira les conséquences (Tarantino s'est barré chez Sony, ce qui est un gros indice) et c'est pour cette raison que Moore saisit le tribunal pour casser le contrat au motif précis, toujours selon Deadline que "Harvey Weinstein s'est engagé sur le film alors qu'il était pleinement conscient qu'une enquête allait être ouverte contre lui et que le scandale allait exploser au moment de la finalisation du deal."

Bref, avant même sa sortie, Fahrenheit 11/9 se retrouve déjà dans une histoire sordide et cela impactera évidemment sa date de sortie puisqu'il faudra attendre une décision de justice et un éventuel repreneur pour lui permettre d'atteindre nos écrans.

 

Image 547525

commentaires

aaatttsss
04/12/2017 à 12:55

la première bonne nouvelle du scandale Weinstein

Dirty Harry
04/12/2017 à 12:24

Des documentaires édifiants qui vieillissent très mal (car sont tributaires des errements idéologiques du moment). Encore une "belle âme" qui gratte du fric mais ne rend pas l'argent qu'on lui avance. Typique.

ClikClic
04/12/2017 à 10:53

Tant mieux le mec est une bille , c'est films très très mauvais qui excite juste des mecs comme Corleone et autre fans boy bobo glace a l'eau
souvent mensonger et sans aucun fond , de quoi plaire au critique de chez Ecran large :))

votre commentaire