Wonder Woman 2 : Patty Jenkins veut du fun, des grandes questions et aussi de l'amour

Jean-Luc Hassaique | 1 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jean-Luc Hassaique | 1 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Il vous faudra patienter encore deux ans avant de poser les yeux sur Wonder Woman 2 , mais sa réalisatrice a déjà une idée très sûre de ce qui nous attend.

Patty Jenkins est devenue une figure salvatrice au sein du DC Universe. En effet, son Wonder Woman est actuellement le seul blockbuster super-héroïque de Warner sorti depuis l’officialisation de son univers étendu à avoir réuni massivement le public et la critique, jusqu’à devenir un hit planétaire, parmi les plus gros succès de 2017 (plus de 821 millions de dollars au box-office mondial, et un record pour le DCEU aux Etats-Unis).

Sans compter que les actuels débats sur la place des femmes au sein de la société (et de l’industrie cinématographique), ainsi que la grande popularité du métrage, ont logiquement fait de ce dernier un objet de pop-culture abondamment commenté et considéré avec une grande bienveillance.

 

Photo Gal Gadot, Patty Jenkins

Gal Gadot et Patty Jenkins sur le tournage de Wonder Woman

 

La conséquence directe de cette attention est une nuée de rumeurs (peu crédibles) selon lesquelles Warner envisagerait de modifier le centre de gravité du DCEU pour faire de Wonder Woman le centre du dispositif. Quoi qu’il en soit, comme le révèle l’interview de Patty Jenkins dans Variety, on se creuse les méninges au sein du studio pour raconter quelque chose qui passionne les spectateurs à l’occasion du prochain film.

Pour sa part, la réalisatrice sait déjà quels seront les ingrédients du film.

 

Photo Patty Jenkins

Patty Jenkins

 

« On va explorer d’autres valeurs du personnage selon une formule similaire afin de fabriquer un film superbe, divertissant et fun, qui s’ouvre lors de son dernier acte sur des problématiques vraiment importantes, et une expérience fondamentale qui aura pour but d’apporter un peu plus de profondeur et d’intensité que ne le réclame le minimum syndical du genre.

Parce que c’est une formule que j’aime vraiment, avec l’idée d’emmener une héroïne au fil d’une épopée forte qui débouche sur une question importante à laquelle il faut répondre. C’est l’idée et parce qu’elle est Wonder Woman et qu’elle est désormais pleinement construite, ce sera très drôle dès le départ, avec une dimension super-héroïque présente dès le début, une histoire d’amour géniale et deux nouveaux personnages qui m’excitent beaucoup, très différents de ceux du précédent film. »

Que voilà un beau programme sur le papier, que Patty Jenkins et Gal Gadot auront tout le temps de nous fignoler d’ici le 1er novembre 2019.

 

Photo Connie Nielsen, Patty JenkinsConnie Nielsen et Patty Jenkins

 

Tout savoir sur Wonder Woman

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Princeton
01/12/2017 à 14:52

Le premier est tellement bof il n'y a pas d'action et le film est assez niais

Jojo
01/12/2017 à 13:23

Très bon film, vivement la suite !

Jean marie
01/12/2017 à 12:49

On veut juste voir GAL en jupe, c’est tout.

corleone
01/12/2017 à 11:00

Qu'est-ce-que qu'ils sont niais à vouloir s'accrocher à ce surestimé WW chez DCwarner. Après le Ares moustachu et maigrichon au charisme d'épagneul à qui le tour un Hercule chauve et nabot peut être?

N3r0N
01/12/2017 à 10:19

+1000 putain de film pseudo feministe de mes deux (cette midinette qui tombe amoureuse d'un GI, whoaaaa c'est vrai que c'est quand meme une heroine badass et independante..0.), real de merde, CGI digne d'un drama japonais, film tellement surcoté....Le 2 risque d'être encore plus bidon. Va de coté de Taika si tu veux vraiment créer des perso féminins qui ont envoient du lourd !
"emmener une héroïne au fil d’une épopée forte qui débouche sur une question importante à laquelle il faut répondre"----> tampon ou serviette ?
Sérieux elle est sensée casser des gueules et être une furie, pas suivre une équipe de bras cassés !
*hateful post OFF

Haha
01/12/2017 à 09:43

Et on se fait déjà chier !

votre commentaire