Les César : Le Palmarès en direct

Par Laurent Pécha
22 février 2013
MAJ : 14 octobre 2018
0 commentaire
default_large

Cette 38ème cérémonie des César était à l'image de son palmarès, sans surprise ni saveur. Tous les gags attendus étaient bien là : Maraval, le cheval, Depardieu, Torreton, le Qatar et les donné-gagnants ont gagné. Amour est ainsi le grand vainqueur de la soirée avec les 5 récompenses phares (meilleur film, réalisateur, acteur, actrice et scénario, par contre aucun prix technique). Camille redouble et ses 13 nominations sont repartis bredouille tout comme Holy Motors qui fut totalement snobé par l'académie. Chaque année, les César imitent les cérémonies précédentes, mais en moins réussies. A-t-on atteint un point culminant au point de voir Kevin Costner s'endormir sur son siège (ou se concentrer, ne soyons pas médisants) ? Espérons que Laurent Lafitte, drôle et juste comme l'an dernier dans sa seule apparition, reprenne l'année prochaine le rôle d'Antoine de Caunes, bien trop bavard et avec une efficacité du gag proche du zéro.

 

Retrouvez ci-dessous le compte-rendu effectué en direct de la soirée. 

 

 

La 38ème cérémonie des César va débuter dans moins de deux heures. Ecran Large est aux premières loges (aka devant sa télé) pour couvrir l'événement et le commenter selon l'humeur.

Ouverture du président Jamel qui annonce le programme de la soirée : les César 2013 seront politiques ou ne seront pas. Il est suivi par de l'intro d'Antoine de Caunes, qui comme chaque année, ou presque, s'incruste dans les films en compétition. Amusant mais pas très original.  

Après des passages obligés sur les affaires Maraval et Cheval dans les surgelés, Lambert Wilson débarque en talons pour le prix du meilleur espoir féminin. Un César pour Izia Higelin, qui a aussi à son compte une Victoire de la musique, ainsi qu'une paire de chaussures, taille 44.

Après avoir cité Margaret Thatcher (ou Meryl Streep dans Iron Lady), Ludivine Sagnier remet le César du meilleur premier film à Louise Wimmer. Pas une surprise mais une bonne nouvelle. Discours du réalisateur : 1er moment émouvant de cette soirée  

Intro personnelle et pleine de soupe de la part d'Isabelle Carré pour le César du meilleur acteur dans un second rôle. Le prénom du gagnant : Guillaume de Tonquédec.

Manu Payet débarque sur scène. Enfin à moitié, puisqu'il est (faussement) coincé. Sketch un peu laborieux mais sympatique pour introduire le César du meilleur film d'animation. La poésie récompensée ce soir : Ernest et Célestine l'emporte !

Céline Salette introduit le César de la meilleure adaptation par une petite blague mais se rate. Mais c'est ce qui la rend drôle. Le prix lui est remis à Jacques Audiard pour De rouille et d'os.

Franck Gastambide, aka le sosie de Vin Diesel a remis le César de la meilleure photographie à Romain Winding pour Les Adieux à la Reine. Et ce, juste après avoir fait une battle kaïra avec Antoine De Caunes. Puis ses compères de Kaïra shopping arrivent pour remettre avec lui le César du meilleur son à Cloclo

Antoine De Caunes nous fait part de ses talents en anglais pour parler de la carrière de Kevin Costner. Et il lui offre une vache ou plutôt un cheval, vu qu'avec l'affaire des surgelés, nous ne sommes plus sur de rien. Olga Kurylenko arrive pour le César du meilleur film étranger. La beauté a fait son entrée aux César. Et, oh surprise, Argo l'emporte. Et Ben Affleck n'est pas là pour recevoir son prix. 

C'est en chanson que Emilie Simon et Thomas Dutronc introduisent le prix de la meilleure musique originale remise à Alexandre Desplat pour De rouille et d'os.

Et soudain Laurent Lafitte arriva et l'humour jaillit. En faisant une introduction digne de Kristen Wiig et Will Ferrell aux Golden Globes, il récompense Amour et Michael Haneke du meilleur scénario original. 

Après la séquence hommage aux disparus, Joey Starr et Virginie Ledoyen remettent le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Et Valérie Benguigui pour Le Prénom l'emporte devant Edith Scob, Judith Chemla et Yolande Moreau.  

Et re. Antoine De Caunes donne le numéro (de fixe, cette fois) de José Garcia. (Il s'agit en fait du numéro du FN). Le prix du meilleur documentaire a été remis au film Les Invisibles.  

Une séquence Star Wars revu par Michael Haneke a donné une bonne dose de bonne humeur à la soirée. 

Audrey Lamy entre en scène et ne fait pas tapisserie pour annoncer le César des meilleurs décors. Le prix est remis à Les Adieux à la Reine. Ni pour le meilleur montage qui a été attribué à De rouille et d'os

Michel Hazanavicius remet le César d'honneur à un Kevin Costner ému. Et remercie la France de "l'avoir accepté" pour ce qu'il est.  Un discours de grande classe pour un homme qui a justement une classe folle. Kevin, on t'aime !

François Damiens amuse la galerie et prend Jamel Debbouze, le président, à partie dans une fausse battle plutôt drôle mais trop longue. Il donne finalement le César du meilleur costume à Les Adieux à la Reine.

La jolie Aïssa Maïga, à la tenue et coiffure étonnante, remet le César du court-métrage au Cri du Homard

Toute en beauté, Charlotte Gainsbourg rend hommage à Claude Miller et remet le César du meilleur réalisateur à Michael Haneke

Omar Sy (César de meilleur acteur l'an dernier) entre en dansant et cite Isabelle Carré pour introduire le César de la meilleure actrice. Emmanuelle Riva l'obtient, sans grande surprise. 

Bérénice Béjo qui avait obtenu le César de la meilleure actrice l'an dernier, remet le César du meilleur acteur à Jean-Louis Trintignant. C'est son fils qui le récupère sur scène et appelle son père pour le prévenir, le comédien étant à Bruxelles pour une pièce de théâtre. Un moment fort joli quand, sobrement et avec sa voix grave et posée légendaire, Trintignant remercie l'académie pour un tel honneur. 

Enfin Jamel Debbouze termine cette 38ème cérémonie des César en remettant le César du meilleur film à Amour

 

 

 

MEILLEUR FILM

Gagnant : Amour

Les Adieux à la reine
Amour

Camille redouble

Dans la maison
De Rouille et d'os

Holy Motors

Le Prénom

MEILLEUR RÉALISATEUR

Gagnant : Michael Haneke (Amour)

Benoit Jacquot (Les Adieux à la reine)
Michael Haneke (Amour)
Noemie Lvovsky (Camille redouble)
François Ozon (Dans la maison)
Jacques Audiard (De Rouille et d'os)
Leos Carax (Holy Motors)
Stephane Brizé (Quelques heures de printemps)

MEILLEURE ACTRICE

Gagnant : Emmanuelle Riva (Amour)

Marion Cotillard (De Rouille et d'os)
Catherine Frot (Les Saveurs du palais)

Noemie Lvovsky (Camille redouble)
Corinne Masiero (Louise Wimmer)
Emmanuelle Riva (Amour)
Léa Seydoux (Les Adieux à la reine)
Helène Vincent  (Quelques heures de printemps)

 

MEILLEUR ACTEUR

Gagnant : Jean-Louis Trintignant (Amour)

Jean Pierre Bacri (Cherchez Hortense)
Patrick Bruel (Le Prénom)
Denis Lavant (Holy Motors)
Vincent Lindon (Quelques heures de printemps)
Fabrice Luchini (Dans la maison)
Jérémie Rénier (Cloclo)
Jean-Louis Trintignant (Amour)

MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND RÔLE

Gagnante : Valerie Benguigui (Le Prénom)

Valerie Benguigui (Le Prénom)
Judith Chemla (Camille redouble)
Isabelle Huppert (Amour)
Yolande Moreau (Camille redouble)
Edith Scob (Holy Motors)

MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND RÔLE

Gagnant : Guillaume de Tonquédec (Le Prénom)

Guillaume de Tonquédec (Le Prénom)
Samir Guesmi (Camille redouble)
Benoit Magimel (Cloclo)
Claude Rich (Cherchez Hortense)
Michel Vuillermoz (Camille redouble)

MEILLEUR FILM ÉTRANGER

Gagnant : Argo

Argo
Bullhead
Laurence Anyways
Oslo, 31 Août
La Part des anges
Royal Affair
A perdre la raison

MEILLEUR PREMIER FILM

Gagnant : Louise Wimmer (Ici l'interview de l'actrice et du réalisateur)

Augustine

Comme des frères
Louise Wimmer
Populaire

Rengaine

MEILLEUR DOCUMENTAIRE

Gagnant : Les Invisibles

Bovine ou la vraie vie des vaches
Duch, le maitre des forges de l'enfer
Les Invisibles
Journal de France
Les nouveaux chiens de garde

MEILLEUR FILM D'ANIMATION

Gagnant : Ernest et celestine

Edmond était un ane
Ernest et celestine
Kirikou et les hommes et les femmes
Oh Willy
Zarafa

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN

Gagnant : Matthias Schoenaerts (De Rouille et d'os)

Felix Moati (Télé gaucho)
Kacey Mottet Klein (L'Enfant d'en haut)
Pierre Niney (Comme des frères)
Matthias Schoenaerts (De Rouille et d'os)
Ernst Umhauer (Dans la maison)

MEILLEUR ESPOIR FEMININ

Gagnante: Izia Higelin (Mauvaise fille)

Lola Dewaere (Mince alors !)
Alice De Lencquesaing (Au galop)
Izia Higelin (Mauvaise fille)

Julia Faure (Camille redouble)
India Hair (Camille redouble)

MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL

Gagnant : Michael Haneke (Amour)

Bruno Podalydès , Denis Podalydès (Adieu Berthe)
Michael Haneke (Amour)
Florence Seyvos , Maud Ameline , Noémie Lvovsky , Pierre-Olivier Mattei (Camille redouble)
Leos Carax (Holy Motors)
Stephane Brizé (Quelques heures de printemps)

MEILLEURE ADAPTATION

Gagnant : Jacques Audiard , Thomas Bidegain (De Rouille et d'os)

Lucas Belvaux (38 témoins)
Benoît Jacquot , Gilles Taurand (Les Adieux à la reine)
François Ozon (Dans la maison)
Jacques Audiard , Thomas Bidegain (De Rouille et d'os)
Matthieu Delaporte, Alexandre de la Patellière (Le Prénom)

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

Gagnant : Alexandre Desplat (De Rouille et d'os)

Bruno Coulais (Les Adieux à la reine)
Gaëtan Roussel , Joseph Dahan (Camille redouble)
Philippe Rombi (Dans la maison)
Alexandre Desplat (De Rouille et d'os)
Emmanuel d'Orlando , Rob (Populaire)

MEILLEUR SON

Gagnant : Cloclo

Les Adieux à la reine
Amour
Cloclo
De Rouille et d'os
Holy Motors

MEILLEUR MONTAGE

Gagnant : Juliette Welfling (De Rouille et d'os)

Luc Barnier (Les Adieux à la reine)
Monika Willi , Nadine Muse (Amour)
Annette Dutertre , Michel Klochendler (Camille redouble)
Juliette Welfling (De Rouille et d'os)
Nelly Quettier (Holy Motors)

MEILLEURE PHOTOGRAPHIE

Gagnant : Romain Winding (Les Adieux à la reine)

Romain Winding (Les Adieux à la reine)
Darius Khondji (Amour)
Stéphane Fontaine (De Rouille et d'os)
Caroline Champetier (Holy Motors)
Guillaume Schiffman (Populaire)

MEILLEURS COSTUMES

Gagnant : Christian Gasc (Les Adieux à la reine)

Christian Gasc (Les Adieux à la reine)
Pascaline Chavanne (Augustine)
Madeline Fontaine (Camille redouble)
Mimi Lempicka(Cloclo)
Charlotte David (Populaire)

MEILLEURS DÉCORS

Gagnant : Katia Wyszkop (Les Adieux à la reine)

Katia Wyszkop (Les Adieux à la reine)
Jean-Vincent Puzos (Amour)
Philippe Chiffre (Cloclo)
Florian Sanson (Holy Motors)
Sylvie Olivé (Populaire)

MEILLEUR COURT-MÉTRAGE

GagnantLe cri du homard

Ce n'est pas un film de cow-boys
Ce qu'il restera de nous
Les Meutes
La vie parisienne

 

Rédacteurs :
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires