Jupiter's Legacy : du comics incontournable de Mark Millar et Frank Quitely à la série Netflix

Arnold Petit | 7 mai 2021 - MAJ : 07/05/2021 14:41
Arnold Petit | 7 mai 2021 - MAJ : 07/05/2021 14:41

L'adaptation de Jupiter's Legacy est arrivée sur Netflix, alors on revient sur l'œuvre originale de Mark Millar et Frank Quitely, disponible chez Panini Comics. 

Alors que la série Jupiter's Legacy a débarqué sur Netflix (et vous pouvez savoir ce qu'on en a pensé en lisant notre critique ici), on a décidé de revenir sur l'oeuvre dont elle est adaptée. Un comics devenu un classique du genre super-héroïque, écrit par Mark Millar et illustré par Frank Quitely, disponible en France chez Panini Comics.

Si vous voulez commander les deux tomes de Jupiter's Legacy, c'est par ici.

 

photoOn n'aurait pas dit mieux

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

MAN OF TOMORROW

Au fil des années, Mark Millar s'est imposé comme un des grands noms du monde des comics, aussi bien en tant que scénariste qu'en tant qu'éditeur indépendant avec son Millarworld et ses oeuvres comme Kick-Ass, Kingsman : Services Secrets, Reborn ou The Magic Order. Des comics d'abord conçus pour être adaptés à l'écran et sur lesquels l'auteur écossais s'est entouré de dessinateurs de renom tels que John Romita Jr., Dave Gibbons, Greg Capullo ou encore Olivier Coipel.

En 2013, il retrouve son compatriote Frank Quitely pour créer Jupiter's Legacy, considéré par beaucoup comme une de ses oeuvres majeures, au même titre que Civil War, Old Man Logan ou Superman: Red Son.

Avec ce récit, dont le titre évoque explicitement la dimension mythologique, Millar renoue avec la politique et la question autour du rôle des super-héros dans un monde soumis aux mêmes problématiques et aux mêmes enjeux que le nôtre. Des thèmes récurrents, qu'il avait mis en avant à ses débuts quand il a repris The Authority de Warren Ellis et Bryan Hitch avec Frank Quitely, puis qu'il a ensuite exploités au cours de sa carrière dans d'autres comics comme Ultimates.

 

photoEntre Lost, les disparus, King Kong et Le monde perdu

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

Tout commence en 1932, alors que la Grande Dépression continue de plonger les États-Unis et le monde dans une crise dont personne ne voit la fin. Ruiné après le krach boursier de 1929, Sheldon Sampson organise une expédition avec sa femme Grace, son frère Walter et un petit groupe d'individus pour trouver l'île qui hante ses rêves, convaincu que l'espoir de son pays se trouve là-bas. À leur retour, ils sont devenus ce que les gens ont appelé des "super-héros" et ont ainsi permis aux États-Unis retrouver de leur superbe, de traverser les conflits et d'étendre leur hégémonie pendant des décennies.

Sauf qu'en 2013, les choses ont changé et le monde est à nouveau frappé par une crise économique et sociale qui renverse l'équilibre. Loin de la relève qu'avait imaginé leurs parents, les jeunes super-héros n'ont que faire de sauver les citoyens et préfèrent plutôt abuser des avantages et des plaisirs qui s'offrent à eux, entre célébrité, sexe et drogue. Sheldon, devenu l'Utopien, croit encore que le pays peut redresser la tête de lui-même, mais son frère Walter, alias Brainwave, pense qu'il est temps pour eux d'agir et de prendre les rênes.

 

photoAvec un tacle sévère envers le star system et les héritiers pourris gâtés

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

WHAT HAPPENED TO THE AMERICAN DREAM ?

Rien de bien original à la lecture de ce résumé. D'autres comics comme Watchmen, The Dark Knight Returns ou Kingdom Come ont déjà merveilleusement bien déconstruit le mythe du super-héros en s'interrogeant sur la façon dont ils doivent user de leurs pouvoirs dans un univers réaliste, et Mark Millar en a d'ailleurs fait un de ses sujets de prédilection. Cependant, cette histoire de prime abord relativement classique se distingue assez rapidement par la richesse qu'elle renferme et le nombre de sujets qu'elle traite à travers ce drame familial.

 

photoUn duel qui rappelle Batman et Superman ou le Professeur Xavier et Magnéto

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

Alors que l'histoire prend des allures de texte shakespearien à base de trahisons avec cet affrontement fraternel entre l'Utopien et Brainwave, le récit devient également un face-à-face idéologique, opposant idéalisme et interventionnisme.

L'occasion pour Mark Millar de livrer une ambitieuse analyse de la société américaine contemporaine, avec des réflexions autour du système capitaliste, des dérives totalitaires ou de la place qu'occupent les idoles costumées au sein de notre monde (ou plutôt du monde décrit par le comics). Des sujets qui renvoient directement à la politique des États-Unis après le 11 septembre 2001 ou encore à la crise financière qui a débuté en 2008, encore largement présente dans les esprits quand Millar a écrit son scénario.

 

photoUne séquence brillamment construite

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved


Même s'il aurait mérité d'être approfondi dans le deuxième tome, bien plus personnel, et que le rythme est parfois hésitant, le propos n'en reste pas moins très pertinent. D'autant que Millar peut compter sur le fabuleux travail de Frank Quitely pour faire oublier les imperfections du scénario.

Devenu un des plus grands artistes de l'industrie avec ses projets aux côtés de Grant Morrison comme All-Star Superman ou Nou3, le dessinateur écossais étale encore une fois tout son talent et élève le récit vers des sommets en termes de narration, avec ce trait organique et détaillé si remarquable, qui rappelle le génie de Mœbius (Jean Giraud).

 

photoSurprise, motherfucker

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

Avec ses variations d'échelle de plan et son découpage horizontal, Quitely tire le meilleur de son format panoramique et offre des scènes d'action puissantes et dynamiques en insufflant une énergie presque cinématographique à ses illustrations. Chacune des planches est une merveille et montre toute la maîtrise de l'artiste, avec de superbes représentations des pouvoirs des héros, en particulier des aptitudes psychiques et des illusions dans lesquelles Walter enferme ses ennemis pendant que leur corps est réduit en charpie.

 

photoSaurez-vous reconnaître quel grand méchant de l'univers de DC a été parodié ?

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

FAMILY IS FOREVER

Les super-héros de Jupiter's Legacy ne sont pas ces entités lisses et parfaites qui se trouvent habituellement dans les pages des comics et Frank Quitely les représente tels qu'ils sont : des êtres emplis d'amour, de haine, mais aussi de regrets. Alors que le crayon du dessinateur esquisse la tristesse ou la colère qui se cache dans leurs expressions, les personnages dévoilent leurs failles, leurs faiblesses et apparaissent profondément humains.

Les vainqueurs écrivent l'histoire et la frontière entre super-héros et super-vilain ne tient finalement qu'à celui qui la raconte, comme l'explique Skyfox, avec son nihilisme farouche et sa clope au bec. Mark Millar aborde alors la question de l'héritage, de la filiation et tandis que les combats s'enchaînent, c'est finalement le destin du monde qui tient dans cette tragédie familiale.

 

photoQuand Frank Quitely exploite toute la force de son medium

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

Ce conflit intergénérationnel est aussi une façon pour Mark Millar de revenir sur l'histoire des super-héros et de s'interroger sur leur évolution. À ces figures issues de l'Âge d'Or, qui portent des valeurs morales fortes, mais dépassées, s'opposent désormais de nouveaux héros, qui sont apparus pendant ce qu'on a appelé l'Âge Moderne, avec des origines et une histoire installées dans un univers réaliste, en phase avec son époque. D'un côté, ces personnages intemporels, que Millar adore, et de l'autre, ceux dont il a favorisé l'émergence.

Avec son univers foisonnant, son récit épique, son discours éminemment politique et le nombre de sujets qu'il traite, Jupiter's Legacy pourrait presque être vu comme une synthèse de l'oeuvre de Mark Millar, ou le Watchmen du Millarworld.

 

photoCe qui compte, ce n'est pas la chute, mais l'atterrissage

Copyright ©2020 Netflix Entertainment, LLC. All rights reserved

 

Entre le premier et le deuxième volume, un prequel intitulé Jupiter's Circle a vu le jour, avec une histoire qui se situe dans les années 60 (ce qui correspond à l'Âge d'Argent) et s'intéresse à l'Utopien, Lady Liberty, Skyfox et toute la première génération de héros.

Profitant sans doute de la visibilité que l'adaptation de Netflix va apporter à la série, une suite baptisée Jupiter's Requiem a été annoncée pour le 16 juin 2021 aux États-Unis. En attendant qu'elle soit traduite et publiée en France, vous pouvez toujours vous procurer les deux premiers tomes de Jupiter's Legacy et Jupiter's Circle chez Panini Comics juste ici.

Ceci est un article publié dans le cadre d'un partenariat. Mais c'est quoi un partenariat Ecran Large ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
major fatal
09/05/2021 à 14:04

Beau trait.

Deny
07/05/2021 à 18:47

Des scènes démentes dans cet incroyable comics!

Garamante
07/05/2021 à 17:51

En tout cas les premières critiques de la série ne sont pas bonnes du tout... Je vais peut-être lire le comics tout d'abord.

votre commentaire