Zoolander 2 : Critique Sotte

Geoffrey Crété | 3 mars 2016
Geoffrey Crété | 3 mars 2016

Comme le premier film en 2001, Zoolander ne sera pas un réel succès en salles. Mais pas sûr qu'il suive le même chemin que l'original et devienne un film culte : la suite des aventures de Derek Zoolander manque de punch, d'idées et d'imagination, malgré un casting ahurissant et des moyens impressionnants.

Benedict Cumberbatch, Kiefer Sutherland, Susan Sarandon, Anna Wintour, Justin Bieber, Ariana Grande, MC Hammer, Sting, Justin Theroux, Katy Perry, Naomi Campbell... Zoolander 2 a plus de caméos que de gags, et c'est précisément cet appétit vorace qui tire le film vers le bas. Car à force d'enchaîner les péripéties et scènes d'action, et d'accumuler les décors et costumes extravagants pour parfois de très courtes scènes dispensables, l'aventure en oublie le principal : la folle et bonne bêtise qui fait rire.

 

Zoolander 2

 

"Vous me demandez vraiment pourquoi j'ai tué Justin Bieber ?" (Mugatu)

 

Coincé entre une envie/nécessité de reproduire l'original (le retour du diabolique Mugatu avec un plan pour métamorphoser l'industrie de la mode) et une nécessité de s'adapter et commenter l'époque (le syndrome "Justin Bieber et la branche à selfie" qui traverse le film), Zoolander 2 flotte dans un entre-deux. Ni vraiment drôle ni totalement ennuyeux, le film déploie une énergie faramineuse pour capter l'attention, quitte à se transformer en chaotique foire aux sketches. Et force est de constater que la parade de débile profond de Ben Stiller devient vite le point faible du film, qui souffre souvent d'un manque de rythme et timing comique alarmant.

 

Zoolander 2

 

Avec un très confortable budget de 50 millions de dollars (deux fois plus que le premier épisode, et quatre scénaristes à la barre), Zoolander 2 semble ainsi souffrir des affres du blockbuster rayon comédie : trop d'action, trop de personnages (l'impayable Kristen Wiig fait de la figuration de luxe, sûrement à cause de scènes coupées aperçues dans les bandes-annonces), mais pas assez de fond. Peut-être parce que le seuil de tolérance se déplace au fur et à mesure, la dernière partie se révèle pourtant étonnamment drôle, notamment lors d'un climax proprement absurde (avec notamment un twist bien senti) qui retrouve un peu de la folie irrésistible du premier film. Mais difficile toutefois de remporter chez soi suffisamment de gags et phrases mémorables pour imaginer que cette suite deviendra aussi culte que l'original. 

 

bande-annonce

 

Résumé

Beaucoup de bruit pour pas grand chose : sous ses airs de super-comédie spectaculaire, Zoolander 2 se révèle bien pauvre en humour et se contente de vaguement amuser, sans être à la hauteur de son pari.

commentaires

Trashyboy
02/03/2016 à 11:48

@La rédaction: ok merci!

Geoffrey Crété - Rédaction
01/03/2016 à 21:31

@Trashyboy
Rien de bien spécial à dire d'elle. Elle n'est pas vraiment servie par le scénario, a été plus drôle ailleurs, et la plupart de ses gags (liés à ses seins) sont dans la bande-annonce. Mais elle fait partie du joyeux climax, dont on préfère taire les détails puisqu'il s'agit probablement de la "meilleure" scène du film.

Trashyboy
01/03/2016 à 21:05

Et accessoirement, que peut on dire de Penelope Cruz?

votre commentaire