Films

Mission : Impossible – Rogue Nation : critique explosive

Par Simon Riaux
12 août 2015
MAJ : 10 février 2020
31 commentaires

Mission : Impossible – Rogue Nation se sera donné du mal pour nous surprendre. Avançant sa sortie de quatre mois malgré des rumeurs mettant en cause la finition du film, le blockbuster débarque au cœur d’un été aux airs de morne plaine et compte bien emporter la mise. La nouvelle aventure de Tom Cruise s’impose-t-elle comme le divertissement le plus réussi de la saison estivale ?

Affiche teaser

MISSION : POSSIBLE

Les critiques américaines le proclament depuis quelques semaines et la presse hexagonale devrait la suivre à l’unisson. Oui, Mission : Impossible 5 est, assez indiscutablement, le meilleur épisode de la saga. Il enterre tous ses prédécesseurs avec une évidence confondante, nous offrant au passage un récit dont le rythme et l’intensité forcent le respect par leur capacité à ne jamais relâcher la pression, tout en surprenant régulièrement le spectateur.

Mais la plus belle réussite de Mission : Impossible – Rogue Nation ne tient pas dans sa seule efficacité, notion un peu bâtarde qui voudrait qu’un film vaille pour sa puissance plus que sa maîtrise, mais bien dans les techniques qu’il déploie pour finalement nous laisser groggy et admiratif, alors que les lumières de la salle se rallument.

 

Photo Tom CruiseEthan, encore debout

 

Christopher McQuarrie livre ici une leçon de mise en scène. Le réalisateur attrape, littéralement, le cinéma d’action contemporain au vol, pour le ramener sur le plancher des vaches et délivrer une péloche survitaminée. En chef d’orchestre maîtrisant parfaitement ses instruments, il balance les morceaux de bravoure les plus impressionnants (sur le papier) dès la première moitié du film. Au fur et à mesure que l’action fait mine de se calmer, le découpage prend le relais, pour conférer aux rebondissements une puissance cinématographique exceptionnelle.

 

Photo Tom CruiseUne scène mémorable

 

DANS LES AIRS (D’OPÉRA)

On passe ainsi d’un hommage opératique à Hitchcock, pour enchaîner brutalement sur un déferlement d’action de plus en plus minimaliste, souligné par une absence de musique et un montage qui tire des regards, des mouvements et d’un sound design exceptionnel toute sa vigueur. Et ce, jusqu’à un climax qui se paie le luxe de nous pétrifier de tension, avec simplement trois protagonistes assis sur une chaise, et un dialogue acéré.

Audace géniale, McQuarrie ouvre son film sur la plus invraisemblable cascade de Mission : Impossible 5, une séquence aérienne délirante, pour conclure son récit sous terre, dans un décor minimaliste, qui ressuscite brillamment l’esthétique et les codes de la saga d’origine. Soit le mouvement inverse de celui opéré par Brian De Palma dans le premier film, qui avait précipité la franchise dans les bras du cinéma d’action lambda.

 

Photo Tom Cruise, Rebecca FergusonDuo de choc

 

Et si la mise en scène impressionne, elle se paie en outre le luxe de servir à merveille un casting proche de la perfection. Rebecca Ferguson est la révélation du film, qui vole régulièrement la vedette à Tom Cruise et jouit manifestement d’incarner une espionne aussi redoutable qu’imprévisible. Loin d’être un love interest ou une distraction pour un public mâle en quête de simili-James Bond Girl. Elle permet à la team qui entoure Cruise de se concrétiser enfin, et de nous offrir, après tant d’années, une véritable renaissance du mythe initié par la série.

 

Affiche

Rédacteurs :
Résumé

Mieux construit, écrit, réalisé et interprété que les précédents films, Mission : Impossible - Rogue Nation réussit à ramener la franchise dans le giron de la série originelle.

Autres avis
  • Geoffrey Crété

    Christopher McQuarrie a du style, dans l'écriture et la mise en scène, et son Rogue Nation est un épisode solide, rempli de moments sensationnels. Mais la machinerie est un peu froide, trop huilée, et il lui manque un peu de folie, de cœur et d'audace pour véritablement briller au final.

Tout savoir sur Mission : Impossible - Rogue Nation
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
31 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
serpico

ça donne envie!!! Ce film semble être une petite bombe…

laplage

En un mot tant mieux et génial pour Cruise par contre Jeremy Renner n’ a t- il pas dit que ce film serait nul ?

La Rédaction

Non, il a dit que pour lui, son travail avait été similaire à celui de n’importe quel blockbuster et que ‘organisation de l’ensemble lui avait déplu.

yellow submarine

ça risque de largement compenser la déception FF4

DJ Fest

Tom Cruise dont l’intelligence et la clairvoyance ne cesseront jamais de m’étonner… Ce mec est le sauveur du blockbuster hollywoodien.