Samba : Critique

Louisa Amara | 16 octobre 2014
Louisa Amara | 16 octobre 2014

Eric Toledano, Olivier Nakache, Omar Sy, le trio gagnant revient avec l'ambition de faire aussi bien sur un sujet assez casse-gueule : les sans-papiers. On en entend moins parler qu’à l’époque de la fermeture du centre de Sangatte, ou de l’expulsion de sans papiers de l’église Saint Bernard… Sujet social grave et complexe, a priori pas vraiment matière à rire. Tout comme le handicap lourd, dans Intouchables, et pourtant. A croire que Toledano et Nakache aiment se lancer des défis.

Ils ajoutent à ce challenge de départ une autre difficulté, moins évidente : Charlotte Gainsbourg. Si la comédienne, avec déjà 30 ans de carrière, est une valeur sûre du cinéma français et international, la comédie n’est pas forcément son point fort. Elle y a pourtant de jolies réussites à son actif, comme Prête moi ta main, Jacky au royaume des filles, et les films d’Yvan Attal. Mais on la sent moins à l’aise, comme en retrait, surtout comparée à ses excellents partenaires.

 


C’est encore le cas dans Samba. Est-ce gênant ? Oui et non, Omar Sy porte le film de bout en bout et illumine chaque scène. À ses côtés, Izia Higelin, pétillante, et Tahar Rahim, excellent comme d’habitude, sont à la hauteur et leurs échanges fonctionnent à merveille. C’est pourquoi les scènes de duo avec Charlotte détonnent. Toutefois le film est une bombe d’émotions, d’humour et réussit son pari fou, à savoir divertir et émouvoir, faire rire parfois avec un des sujets les plus clivants et graves de l'époque.

Les réalisateurs auraient pourtant pu tomber dans les travers du pathos, mais grâce à un scénario bien construit, une réalisation rythmée et des dialogues savoureux, ils trouvent le juste équilibre. Samba est donc aussi bien et même mieux qu’Intouchables, plus profond, plus dur parfois, et ce malgré un duo bancal. Comment est-ce possible ? Omar Sy. Tel le roi Midas, tout ce qu’il touche se met à briller. Magique.

 

Résumé

Samba est une nouvelle preuve du talent du duo Toledano-Nakache, qui réussit ici à sortir de son terrain de jeu habituel pour réaliser une comédie profonde, touchante d'humanité et de générosité.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.0)

Votre note ?

commentaires

Spip
16/03/2015 à 20:40

Toledano et Nakache continuent leur progression vers l'émotion, amorcée à la fin de "Tellement Proches".
Paradoxalement, "Intouchables" tirait sa force de son statut d'oeuvre charnière. Là, le film est moins drôle, plus dramatique. Et ça marche moins bien.
Vivement le prochain, carrément pas drôle.


20/10/2014 à 09:00

Personnellement j'ai trouvé que c'est une réussite. Mais le film est attendu comme une comédie, alors que ce n'en est pas une. La critique est assez juste de ce point de vue. J'espère qu'il trouvera le public pour ce qu'il est, un film très différent d'intouchable et des autres comédie du duo Toledano-Nakache mais très attendrissant.

memede lebarbare
16/10/2014 à 19:33

Une comédie est sensé être drôle un minimum or dans le cas de samba c est sporadique,sans parler du fait qu a force de dédramatiser le sujet ,il s évapore et il ne reste plus qu une histoire d amour un peu pâlichonne ,heureusement que charlotte Gainsbourg rehausse le niveau et fait preuve d une sensibilité a fleur ce peau.

bref le duo n a pas rééditer l exploit d intouchables.dommage.

votre commentaire