Critique : A tout prix

Christophe Foltzer | 23 février 2013
Christophe Foltzer | 23 février 2013

À Écran Large, ce n'est pas dans nos habitudes de rendre compte des courts-métrages (à tort il va sans dire), mais là, bizarrement, une fois ce A tout prix terminé, une irrépressible envie d'en parler nous est venue. Peut-être parce que contrairement à la grosse majorité des courts de genre français, le film de Yann Danh n'a pas pour but de péter plus haut que son fondement. Peut-être aussi parce qu'il évite un discours qui aurait pu virer au ridicule au regard de son sujet. Peut-être enfin parce qu'en 15 petites minutes, le réalisateur montre qu'il a parfaitement intégré les codes d'un genre (ici le thriller) sans tomber dans l'écueil tellement facile et ronflant de la parodie, de l'hommage, de la citation. Même si évidemment, il nous est arrivé de penser à David Fincher ou à Reservoir Dogs (une scène en particulier) en cours de visionnage. Mais parlons plus d'influence et de parenté stylistique que de recyclage, car il faut bien le reconnaître, Yann Danh maîtrise son sujet et sa caméra, et il nous fait bien comprendre qu'il n'est pas là pour refaire ce qu'ont déjà fait avec brio ses modèles.

 

 

 

 

Le sujet justement, bien actuel, nous raconte le périple de trois employés d'une usine fraîchement délocalisée ayant kidnappé leur ancien patron et demandant pour rançon le versement de son parachute doré. En parallèle, nous découvrons un homme politique, un crypto Sarkozy, préparant une intervention télévisée pour y dénoncer la montée du terrorisme. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu. Là où un autre réalisateur aurait profité de ce point de départ pour dériver progressivement vers un message politique et moral au mépris de l'efficacité de son film (et on doute du succès de la démarche vu la durée du métrage), Yann Danh reste dans son canevas de thriller et distille son propos sans jamais oublier où il se trouve, ni ce qu'il veut faire. Et le moins que l'on puisse dire c'est que cela marche. On se retrouve donc devant une authentique série B (« à l'ancienne » serait-on tenté de préciser), allant directement à l'essentiel et d'une efficacité redoutable. Autre grande qualité du film, ses acteurs, toujours justes, jamais caricaturaux, à fond dans leurs personnages et cela fait un bien fou en cette période où la composition d'un casting solide (à la différence de bankable) devient un vrai problème dans le cinéma français.

 

 

 

 

Mais ce qui impressionne le plus dans A tout prix, c'est bel et bien la qualité technique de l'ensemble. La mise en scène de Yann Danh se révèle pertinente et recherchée, ne sacrifiant jamais aux effets de mode, servant toujours le propos du film plutôt que l'inverse, sachant se faire nerveuse quand il faut et apaisante à d'autres moments, et proposant son lot de plans d'une beauté saisissante (en particulier ceux illustrant le trajet jusqu'à la maison). La photographie du film, hyper travaillée et très léchée, est magnifique, la bande-son au diapason et le montage est inspiré. Bref, Yann Danh n'a pas réalisé, comme d'autres, une bande démo de ses capacités techniques, il a fait un film.

 

Evidemment, A tout prix n'est pas exempt de défauts. Le montage du début notamment, dans le van, un peu trop épileptique pour vraiment poser ses personnages dans cette scène (écueil rattrapé dès leur entrée dans la maison), une intrigue à tiroirs que l'habitué sentira venir, mais qui ne gâche en rien le plaisir procuré par la vision du film. Notons également quelques maladresses de dialogue par-ci par-là. Rien d'alarmant donc, ni de rédhibitoire.

En tous les cas, A tout prix est un court à voir et on espère qu'il marquera la naissance d'un réalisateur qui, on croise les doigts, aura un jour la chance de nous offrir un long-métrage tout aussi maîtrisé et implacable. Et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, A tout prix sera proposé en bonus du DVD La guerre des gangs de Lucio Fulci, à sortir prochainement chez The Ecstasy of Films. Comme ça, vous n'aurez plus d'excuse. Non mais.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
amiben53
10/09/2016 à 01:52

Et le scénariste dans tout ça ?

Date de sortie ???
08/12/2014 à 23:42

Date de sortie
01/01/2005 ???? HAHAHHA un petit Bug J'imagine ^_^

YD

votre commentaire