Avengers : critique du meilleur film du MCU ?

Simon Riaux | 5 septembre 2022 - MAJ : 07/09/2022 18:18
Simon Riaux | 5 septembre 2022 - MAJ : 07/09/2022 18:18

Avengers, doux rêve de milliers de lecteurs de comics et adeptes des supers héros, est passé en quelques années du statut de fantasme pelliculé à celui de serpent de mer redouté. Iron Man 2 avait instillé le doute, l'adaptation décevante de Thor avait enfoncé le clou, tandis que le choix de Joss Whedon provoquait plus de scepticisme que d'enthousiasme, la faute à une difficile reconversion sur grand écran. Il n'en fallu pas plus pour que les pythies de l'internationale geek déclarent le projet maudit, trop lourd, trop riche pour les frêles épaules du cinéaste. C'était oublier la plume du scénariste de Toy Story, sa maîtrise des personnages multiples, et sous-estimer sa compréhension du projet.

IRON VENGER

L'écurie Marvel ne laisse que peu de place à l'art, préférant miser sur des produits calibrés uniquement pour le divertissement. Une recette qui fit la force du premier Iron Man, et les limites évidentes des aventures de ses petits camarades. Joss Whedon l'a parfaitement compris, et pousse ce dispositif dans ses derniers retranchements, avec un panache impressionnant.

Le film est ainsi centré, pour ne pas dire focalisé, sur Robert Downey Jr., qui distribue les vannes et punchlines avec une énergie ahurissante, quasiment sans jamais sombrer dans le cabotinage ni sortir de son personnage. Son mordant contamine tout le film, chaque dialogue occasionnant des joutes verbales dantesques (notamment avec Chris Evans, à qui le décalage sied à merveille).

 

photo, Robert Downey Jr.Iron Blagueur

  

L'écriture, jouissive et incisive, ne verse jamais dans le cynisme ou le second degré trop distancié, mais permet aux personnages d'exposer leurs conflits et arcs narratifs sans retomber dans les travers d'un script trop explicatif. Dès lors, le scénario se joue avec intelligence des rebondissements, deus ex machina, raccourcis et figures imposées par cet univers extrêmement dense, et nous réjouit constamment en cela qu'il se fait complice du spectateur, et préfère miser sur la générosité et l'intelligence.

Les différentes bandes-annonces avaient beau nous en montrer beaucoup, il n'était pas compliqué de deviner que toutes les images proposées venaient quasiment d'une seule et unique scène d'action. C'est donc avec bonheur que l'on découvre que le film regorge littéralement de séquences jusque là préservées par le marketing, toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Certains critiqueront la mise en scène trop “télévisuelle“ de Joss Whedon, ils feront fausse route, tant cette dernière s'avère lisible, clairement découpée, et intelligemment montée.

 

photo, Scarlett Johansson"Mon film devrait arriver bientôt..."

 

BRINGING THE PARTY TO YOU

Dans les faits, on a le sentiment d'assister à un patchwork curieusement cohérent de ce que les 90's ont fait de mieux en matière de caractérisation, et des performances techniques les plus accomplies que les effets spéciaux numériques autorisent désormais. En témoigne une séquence d'abordage où les arcs narratifs et enjeux se multiplient en une poignée de plans, pour se réunir en un pré-climax gigantesque, qui laissera le spectateur essoré, alors que l'attend encore une bonne demi-heure de boucherie intergalactique.

 

Hiddleston LokiLoki dort

 

À lui seul, le dernier acte éclipse toutes les productions Marvel. C'est là que Joss Whedon prouve combien il a su se mettre au diapason du projet, à tel point qu'on a réellement le sentiment d'assister à un comics live. Action, images iconiques, destruction et humour enflamment l'écran en continu pendant près d'une demi-heure, jusqu'à ce qu'il ne reste plus de nos pupilles que des cendres fumantes.

Restent bien quelques saillies de mauvais goût, une introduction aux costumes franchement immonde, et un méchant à peu près aussi effrayant qu'un thanatopracteur en espadrilles. Encore une fois, c'est l'humour et la cool attitude du film qui se chargeront de désamorcer ces menus soucis, à l'inverse d'un Thor qui se perdait entre sérieux pompier et mépris hors de propos.

 

Affiche

Résumé

L'ensemble sera assurément trop léger pour certains, pas assez consistant. Il est vrai qu'on n'y cause guère méta-cinéma, que nos héros ne sont pas portés sur l'introspection et que la notion de victime collatérale les inquiète beaucoup moins que la chute de la prochaine blague de Tony Stark. C'est justement en cela que Avengers s'avère le seul challenger face au Dark Knight de Nolan. Il est son double inversé, mimétique, qui préférera toujours le rire aux larmes. Le seul à croire suffisamment en ce qu'il raconte pour tout balayer sur son passage.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.7)

Votre note ?

commentaires
Simon Riaux - Rédaction
06/09/2022 à 10:28

@Markkuss

Non, elle n'a pas été baissée. En l'occurrence, Allociné et ses équipes rentrent eux-mêmes les notes presse, lesquelles ne tolèrent pas les demi-points. Ils prennent généralement le parti d'arrondir au supérieur, d'où la différence que vous notez.

Markkuss
06/09/2022 à 10:21

La note n'a t elle pas été un baissée? https://www.allocine.fr/film/fichefilm-130440/critiques/presse/

Sinon, je trouve aussi que Infinity War et Gardiens de la Galaxie (au moins) sont un peu supérieurs au premier avengers, même au niveau du climax.

Morcar
06/09/2022 à 00:23

Le melleur ?!! Sérieusement ?!!
Les Avengers de Whedon sont pour moi d'un ennui profond. Les personnages sont creux, vides, et l'intrigue n'est qu'une démonstration de destruction d'immeubles. J'ai largement préféré "Civil War", qui m'avait rassuré quand aux Avengers qui suivraient, et je n'ai pas été déçu. Ceux des Frères Russo surpassent pour moi sans aucune hésitation ceux de Whedon. Là au moins on avait un scénario, une intrigue, une mission, et des personnages intéressants et qui évoluent.
Pourtant ils étaient plus nombreux à se partager l'écran, mais tellement plus travaillés.

Gollem13
05/09/2022 à 23:02

Dommage que ce soit si moche parve que le reste est excellent. Bruce Banner ET Hulk sont superbement écrits. Ma scène favorite est clairement la "capture" de Hulk.

Sanchez
05/09/2022 à 22:49

Revu quelques scènes ce soir , c’est d’une laideur absolu. Pas étonnant que ce soit Whedon derrière ça vu qu’on a la même image que la trilogie du samedi,

zetagundam
05/09/2022 à 22:26

Pour ma part c'est plutôt de début de la fin malgré quelques rares rebonds ponctuels

QoS
28/04/2021 à 07:05

Le meilleur du MCU.
Rythme, équilibre, mise en scène, acteurs, utilisation raisonnée des CGI: tout fonctionne.
Les limites du film sont intrinsèquement liées au matériau d'origine : des costumes un peu ridicules (même si, bon, celui de Black widow invite à la volupté) et un vilain en carton.
À revoir sans modération.

Kyle Reese
27/04/2021 à 00:14

Ah Les Avengers ... j'ai ré-essayé ce soir pour le fun. C'est bien fichu, le dernier tier de l'action non stop ça dépote.
Mais, Hawke ... je peux pas, une balle, un coup de laser, un coup de poing sur-humain et c'est fini. Il peut avoir toutes les flèches high-tech qu'il veut (il en a un peu bcq des flèches hein) et ne manquer jamais sa cible c'est un poids plume. Tout comme la veuve noire, et dieux sait que j'aime beaucoup Scarlett et son perso. Avec ses 2 petits pistolets à canons courts ridicules dans une bataille gigantesque face à une horde d'extraterrestre, ça passe pas.
De l'autre coté, il y a le problème Iron-Man, tout l’inverse. J'aime beaucoup Robert Downey Jr, mais il est une machine à vanne infernale dans une armure quasi invulnérable aux possibilités quasi infinie ... j’adhère pas à cet Iron-man là, bcq trop puissant, pas crédible il se la pétè trop. C'est too much, limite un transformers à lui tout seul, tout est simple, c'est magique techno-man. Alors il reste qui ?
Captain America, le boyscout ? OUI, pas beaucoup d'humour, concerné, patriote, chef d'équipe, capacité hors norme et bouclier indestructible. Ok ça le fait. Validé !
Hulk ? Oui, totalement crédible dans la bataille et en civil. Indestructible on le sait, mais vulnérable à cause de la sensibilité touchante de Banner. Une malédiction, une tragédie à lui tout seul. J'aime son perso, sa colère son moteur et sa tristesse. Thor ? Oui, un Dieu quasi invulnérable, logiquement prétentieux et beau gosse, il fait tache sur terre mais il fait le poids dans ce film (alors que dans le 2 premier Thor franchement bof). Loki, je suis partagé, j'ai du mal à le définir, surement parce qu'il est fourbe, insaisissable, mais soit justement, une anguille machiavélique. Fury, bien, rien à redire c'est tout lui.
Je pense avoir oublié personne. Au niveau du film ... très bavard, beaucoup trop de vanne, pas assez de poids. Et puis surtout bcq trop de l'humour qui désamorce les moment ou l'émotion pourrait pointer. Je ne comprends pas ça, du coup ça n'imprime pas dans mes neurones, je n'ai pas l'impression que c'était comme ça dans les comics, tout cet humour, c'est trop fun, je ne me sens pas concerné même si c'est du divertissement. Là on ne sent pas la menace, on la voit mais ça ne pèse pas, c'est light. Il n'y a rien de tragique, on ne craint pas pour les héros, les seuls êtres touchant sont ceux que j'ai cité. Hulk pour sa malédiction, Captain A pour sa vision simple et naïve du rôle patriotique ainsi que son histoire et Thor pour ses histoires de familles de Dieux digne des tragédies grecques. Reste 2 pauvres humains ne faisant pas le poids et un génie milliardaire mono maniac qui ne sont pas vraiment intéressant. Et puis n'est pas Batman qui veut. (la souffrance, le poids des responsabilités et une techno pas aussi magique et instantané, de la sueur, de l'effort, du dépassement)
La mise en scène est très efficace, un déchainement de plans, de mouvement, d'explosion, de combats etc. Quelques plans iconiques vers la fin. C'est très bien fait mais ça manque de style je trouve et ... de poids, de sens, d'émotions. Je sais je me répète. Bref j'ai ré-essayé et ce n'est pas demain la veille que je le regarderai de nouveau. De l'autre coté, chez la concurrence, ou plutôt chez Snyder en fait, bah ça imprime beaucoup mieux la rétine.
Question de style, de poids, d'émotions, de tragédie ... tout ce que Warner a voulu jeter pour gagner plus comme la concurrence.

zetagundam
26/04/2021 à 23:07

Pour ma part, c'est à partir de ce film que le MCU à commencé à partir en cou.lles et qui m'a quasiment fait lâcher la licence.

Et puis sérieusement, qui a eu l'idée de validé le fait que Captain America se balade en pyjama tout le long du film

Flash
26/04/2021 à 20:41

J'aime beaucoup les deux premiers Capt America et Infinity War. Mais je pense aussi que ce premier Avengers est le meilleur de tous, quelle générosité dans les scènes d'actions, le spectateur en a pour son fric.

Plus
votre commentaire