Amistad : critique qui fouette

Laurent Pécha | 22 février 2012
Laurent Pécha | 22 février 2012

Coincé entre deux oeuvres majeures (La liste de Schindler et Il faut sauver le soldat Ryan), Amistad fait peine à voir. De toute évidence, Steven Spielberg n'était pas le bon réalisateur pour cette histoire. Sa virtuosité technique s'annihile totalement à l'intérieur des prétoires où les rebondissements de l'action se situent la plupart du temps. Elle y est totalement bridée et à aucun moment le récit ne décolle.

Au contraire, le côté premier degré du scénario énerve vite. Plus le film avance et plus le message devient pénible. Pire encore, la dramaturgie est d'une linéarité consternante : la cause semble perdue d'avance, le procès est ensuite gagné, un appel de la décision renvoie tout le monde devant la cour suprême et on est ainsi reparti pour un tour. C'est dire que la demi-heure finale devant la haute cour des États-Unis est consternante de par sa longueur et son manque évident de ressort dramatique. D'ailleurs, Anthony Hopkins livré alors à lui-même, y cabotine à mort.

 

 

Il reste tout de même quelques brides de ce que le film aurait pu être. Le début d'une violence inouïe (rare moment d'ailleurs où Spielberg n'est pas enfermé entre quatre murs) constitue ainsi une promesse non tenue. La reconstitution d'époque est plutôt réussie. Dans le rôle du leader de la révolte noire, Djimon Hounsou est totalement convaincant. Dommage que son personnage soit sacrifié au profit de rôles aussi fades et convenus que celui interprété par Matthew McConaughey. Mais tout cela reste bien mince pour un film qui se voulait respectueux d'une page importante de l'histoire des États-Unis (les raccourcis historiques sont d'ailleurs d'une simplicité frisant le ridicule).

 

Résumé

Monstrueuse erreur de parcours, Amistad est de loin le plus mauvais film de Spielberg qui clôturait fort heureusement (exception faite de La liste de Schindler ) la période la moins inspirée de son auteur. Depuis, ce dernier a redressé la barre de manière spectaculaire.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.5)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire