Burlesque : Critique

Laurent Pécha | 22 décembre 2010
Laurent Pécha | 22 décembre 2010

Une Aguilera avertie en vaut-elle deux ? A voir la demoiselle se trémousser avec entrain sur la piste du cabaret qui sert de décor quasi unique à Burlesque tout en envoyant quelques envolées vocales bien généreuses, on serait tenté de le penser.

Passant pour la première fois devant une caméra, après les échecs spectaculaires de ses « copines » Mariah Carey et Britney Spears (Glitter et Crossroads, soit du top flop de compétition), Christina Aguilera a sans aucun doute bien réfléchi à ce qu'elle pouvait faire pour une entrée en matière dans un medium inédit.

 

 

« Je sais chanter et danser alors pourquoi pas une bonne petite comédie musicale sur fond de success story de la petite provinciale venue conquérir Hollywood » s'est dit la reine des charts. Et pour assurer mes arrières, je prends une co-star charismatique qui a roulé sa bosse et n'a plus rien à prouver tout en étant capable de pousser la chansonnette quand je me repose (Cher). J'y ajoute une belle petite brochette d'acteurs chevronnés (Kirsten Bell, Stanley Tucci, Peter Gallagher...) qui assurera les moments de comédie entre les numéros de danse tout en faisant ce qu'ils peuvent pour faire exister une intrigue bourrée de clichés. Et je prends un réalisateur sorti de presque nulle part (bad guy dans Les Goonies et auteur de La Prison de verre 2, si, si, la suite existe, comment ça, vous ne connaissez pas le 1 ?) qui sera avant tout là pour mettre ma plastique (celle du film pas celle que j'ai dans la vie de tous les jours) et mes talents artistiques en valeur.

 

 

Bingo, Burlesque est né et les aficionados du genre auront de quoi se réjouir tant il est vrai que les nombreux numéros de cabaret ont de la gueule et que les chansons attendues sont bien au rendez-vous. Après, s'il s'agit de parler de cinéma, on restera clément en qualifiant Burlesque de film éminemment plus sympathique que l'affreux Nine mais à des années lumières d'un Cabaret (dont il est de toute évidence le modèle) voire toute simplement d'un Chicago.

 

Résumé

La route est donc encore longue pour Christina, mais la sortie de route qu'ont connu ses illustres devancières est largement évitée !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire