Critique : L'Agression / Sombres vacances

César Léoni | 14 décembre 2010
César Léoni | 14 décembre 2010

Vingt ans avant Taxi, Gérard Pirès réalisait ce formidable film de « terreur routière » qui montrait un vrai potentiel de tension et de dramaturgie dans sa mise en scène. Très marqué années 70 par sa violence sèche et brutale qu'édulcorera la décennie suivante, L'agression fonctionne aussi grâce à un casting de luxe. Catherine Deneuve qui aura, l'air de rien, touché au film de genre de nombreuses fois (Le choix des armes, Le Choc, L'Africain) est ici raccord avec le ton métallique et glacial du film. Sa beauté froide fait merveille et Pirès ne cède pas à la tentation de la sublimer pour rendre son film plus séduisant.

Dans un rôle secondaire de motard, Daniel Auteuil débute et entamait sa période « perfecto », Brasseur et Trintignant, eux, assuraient la cadence dans un type de cinéma qu'ils auront honoré de leur présence à maintes reprises. L'agression se pose comme une des pépites de ce dossier et mérite d'être redécouvert séance tenante.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire