Critique : Frangins malgré eux

Laurent Pécha | 12 octobre 2008
Laurent Pécha | 12 octobre 2008

Après un Semi-pro à moitié réussi, Will Ferrell revient plus en forme que jamais avec Frangins malgré eux. Désopilante comédie à la vulgarité assumée et revendiquée, le film permet de retrouver la triplette magique du scandaleusement inédit et hilarant Ricky Bobby : roi du circuit (sorti en DVD en juin 2007), puisque le grand Will récupère pour l'occasion son réalisateur, Adam McKay ,et surtout John C. Reilly.

 

Déjà énorme dans le film précité, le duo Ferrell-C. Reilly atteint ici des sommets. Et pour cause, tant le scénario leur donne tout ce qu'il faut pour briller en les faisant interpréter deux grands enfants de...40 ans (!!!) vivant chacun dans sa demeure familiale mais qui vont devoir cohabiter pour cause de mariage entre leurs parents respectifs. Une cohabitation pour le moins houleuse prétexte à un festival de gags régressifs où chacun des deux comédiens laisse libre court à sa folie et où aucun excès n'est tabou et surtout pas celui de montrer ses attributs en gros, très gros plan. Au diable le politiquement correct (ne surtout pas quitter la salle avant la toute fin du générique pour cause de séquence drolissime et si jouissive... « Prenez ça dans votre gueule petits merdeux »), place aux électrons libres de l'humour le plus ravageur que le cinéma US puisse proposer à l'heure actuelle.

 

Montagne russe de séquences plus outrées les unes que les autres (on ne voit plus un urinoir de la même façon après être sorti de la salle de Stepbrothers), exploitant au mieux les talents de ces deux vedettes mais n'oubliant pas pour autant d'offrir des seconds rôles hauts en couleurs (l'immense et trop rare Richard Jenkins et la toujours délicieuse Mary Steenburgen, superbes en parents bien décidés à se débarrasser de leurs rejetons récalcitrants), Frangins malgré eux est tout simplement LA comédie de l'année. Et Will Ferrell-John C. Reilly d'entrer au panthéon des duo comiques les plus mémorables de l'histoire du cinéma, juste aux côtés de Jim Carrey et Jeff Daniels pour Dumb & Dumber. Culte !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire