Critique : Prom night : Le Bal de l'horreur

Laurent Pécha | 25 juillet 2008
Laurent Pécha | 25 juillet 2008

Se contentant de reprendre le titre (en VO) et l'idée d'un « massacre » au cours du bal estudiantin de fin d'année du slasher un peu culte, Prom night avec l'habituée des lieux, Jaimie Lee Curtis, Le Bal de l'horreur porte superbement son titre. Au cinéma, de mémoire, on n'a jamais vu ça.

Ça, c'est une idée d'un slasher sous valium où il ne se passe strictement rien (quatre meurtres tout au plus). Où l'on doit se farcir une kyrielle de très mauvais jeunes acteurs (pourtant bons ailleurs comme Scott Porter dans la série, Friday night lights) peinant à débiter des lignes de dialogues consternant de médiocrité ou d'idiotie jusqu'au moment où le scénario les oblige à passer de vie à trépas. Récompense pour le spectateur qui va enfin pouvoir se défouler la rétine en assistant à une mort spectaculaire ? Que nenni ! Le « réalisateur », en gros pingre de cinéaste qu'il est, prend le parti de faire dans le hors champ bordélique. On n'y voit rien. On n'y comprend rien !

Reste alors la seule solution digne : se moquer (d'où la nécessité d'être en groupe) d'un tel navet. Le pire des slashers sortis au cinéma qui permet de réhabiliter tous les Souviens-toi...l'été dernier et autre Mortelle St-Valentin. C'est dire !

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire