Critique : Medieval pie : Territoires vierges

Par Lucile Bellan
21 juillet 2008
MAJ : 27 octobre 2018
0 commentaire

On n'expliquera jamais le phénomène étrange qui a transformé Virgin Territory en Medieval Pie en France. Ou la volonté des décideurs de toucher un public averti et avide de seins dénudés et de blagues graveleuses en ajoutant déjà à la médiocrité de ce Medieval Pie, le fantôme du « monument » du teen movie contemporain American Pie. Alors même qu'à l'origine, le film est une version soft et adolescente du célèbre Decameron.

 

Seul acte de gloire de ce film, la présence de Mischa Barton (que les aficionados connaissent mieux sous les traits de Marissa, l'alcoolique dépressive et pseudo lesbienne de la série Newport Beach) et de Hayden Christenssen (ancien Dark Vador, nouveau Jumper). Un couple aussi virginal et fade à l'écran, que les scénaristes ingénieux s'efforcent de pervertir par tous les moyens possibles et imaginables. Allant même jusqu'à nous infliger une scène d'une épouvantable cruauté : un ersatz de masturbation sur des pis de vache. Traumatisant à la fois pour l'animal et pour le spectateur.

 

Finalement, entre le cabotinage des acteurs (et donc la présence de Tim Roth), la platitude des dialogues, le kitsch des décors et la pauvreté dans le libertinage, Medieval Pie fait penser à un film X dont on aurait enlevé les scènes hard. Il ne reste que la mince écorce de la comédie graveleuse, sans âme, sans humour et sans sexe. Le spectateur ne passe donc pas véritablement un mauvais moment, mais, selon sa patience, s'endort ou s'énerve. Parfois les deux en même temps. 

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires