Critique : AV – Adult Video

Par Flavien Bellevue
26 mars 2008
MAJ : 7 octobre 2018
0 commentaire

Deux ans après Men suddenly in black et suite à Beyond our ken, Pang Ho-Cheung signe son quatrième long-métrage, AV – Adult Video, sous le signe de l'irrévérence et sonde une fois de plus ses propres fantasmes sur la question du sexe. Si l'histoire est une fois de plus décalée – quatre jeunes étudiants hongkongais décident de faire leur propre film X avec une star du porno nippon- Pang Ho-Cheung inclus en toile de fond un certain regard sur la jeunesse de Hong Kong et n'hésite pas à lancer quelques rares pics envers cette société ainsi que celle de la Chine continentale.

 

Avec un ton et une mise en scène moins loufoque que Men suddenly in black, AV reste un « buddy movie » potache où chaque adolescent cherche de nouvelles sensations par rapport au sexe dans une société qui leur fait bien comprendre qu'il faut qu'il se batte pour arriver à ses fins. Malgré les authentiques revendications politiques des étudiants des générations précédentes, les quatre protagonistes du film entendent réussir leur coup comme une lutte pour entrer dans la vie active. Si le sérieux s'arrête à ce stade, le film de Pang Ho-Cheung a néanmoins tout ce qu'il faut pour satisfaire plus que le simple spectateur ado lambda avec son rythme effréné où les scènes s'accumulent avec fluidité grâce à un sympathique casting. Une fois de plus le réalisateur hongkongais distille quelques guest stars au fil du film dont le chorégraphe de Dragon Squad Chin Ka-Lok (pour une scène câblée hilarante) et la délicieuse star du X japonais Amamiya Manami dans son propre rôle.

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires